Traitement des plaies par pression négative en cas d'ulcères de la jambe

Contexte

Les ulcères de jambe sont des lésions survenant entre la cheville et le genou à la suite d'une mauvaise circulation sanguine dans les jambes. Ces lésions sont relativement courantes et touchent souvent les personnes âgées. Il existe plusieurs traitements différents pour ces ulcères et les problèmes sous-jacents qui les causent. Le traitement des plaies par pression négative (TPN) est un traitement actuellement utilisé pour différentes lésions dont les ulcères de jambe. Le TPN implique d'appliquer à la plaie un pansement attaché à une machine. La machine applique ensuite une pression négative (à vide) soigneusement contrôlée, et aspire tout fluide de la plaie et des tissus de la zone traitée dans un récipient.

Nos résultats

Après des recherches exhaustives jusqu'en mai 2015 pour trouver toutes les études médicales pertinentes qui pourraient fournir des preuves sur l'efficacité du TPN dans le traitement des ulcères de jambe, nous avons trouvé un seul essai contrôlé randomisé (ECR) pouvant être inclus dans cette revue systématique. (Les ECR fournissent des résultats plus robustes que la plupart des autres types d'essais cliniques.) L'étude était petite, avec 60 participants atteints d'ulcères difficiles à guérir. L'âge moyen de ces participants était de 73 ans et 77 % d'entre eux étaient des femmes. L'étude a été financée par le fabricant de la machine de TPN. Elle explorait l'utilisation du TPN dans la préparation des ulcères de jambe pour une greffe de peau. Dans l'étude, les ulcères étaient traités par TPN ou par les soins habituels (standard) jusqu'à ce que les lésions étaient considérées comme prêtes pour l'application d'une greffe de peau. Ainsi, les résultats de cette étude ne sont pas pertinents pour les ulcères de jambe qui ne sont pas préparés pour des greffes de peau. Les participants sont restés à l'hôpital pendant le traitement et jusqu'à la guérison des lésions.

Cette étude apporte des preuves d'un faible niveau indiquant que les ulcères traités par TPN guérissaient plus rapidement que ceux traités par les soins standard (pansements et compression). Certaines preuves indiquaient également que les ulcères traités par TPN étaient prêts pour une greffe de peau plus rapidement que ceux traités par les soins standard. Les résultats étaient très limités pour d'autres critères d'évaluation tels que des événements indésirables (nocifs), et il n'était pas clair comment l'information sur les effets indésirables avait été recueillie dans cette étude. Douze ulcères ont récidivé (réouverture de la plaie) dans le groupe TPN et 10 ont récidivé dans le groupe de soins standard.

La données probantes sur l'efficacité du TPN dans le traitement des ulcères de jambe sont très limitées, et consistent à l'heure actuelle en une seule étude portant sur 60 participants. Cette étude a fourni des preuves indiquant que le TPN pourrait réduire le temps de guérison dans le cadre d'un traitement impliquant une greffe de peau. À l'heure actuelle, aucun ECR n'a étudié l'efficacité du TPN en traitement principal des ulcères de jambe.

Ce résumé en langage simplifié est à jour en mai 2015.

Conclusions des auteurs: 

Les données probantes solides issues d'ECR sur l'efficacité clinique du traitement par pression négative (TPN) des ulcères de la jambe sont limitées. Certaines données indiquent que le TPN pourrait réduire le temps de guérison dans le cadre d'un traitement impliquant une greffe de peau au poinçon, cependant, l'applicabilité de ce résultat pourrait être limitée par le contexte d'évaluation très particulier. Aucune preuve issue d'ECR n'est disponible sur l'efficacité du TPN en traitement principal des ulcères de jambe.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les ulcères de jambe sont des lésions cutanées ouvertes survenant entre la cheville et le genou en raison d'une insuffisance valvulaire artérielle ou veineuse et pouvant persister pendant des semaines, des mois, voire des années. Le traitement par pression négative (TPN) est une technologie qui est actuellement largement utilisée et encouragée dans le traitement des lésions. Le TPN implique d'appliquer à la plaie un pansement attaché à une machine. La machine applique une pression négative (à vide) soigneusement contrôlée, et aspire tout fluide de la plaie et des tissus de la zone traitée dans un récipient.

Objectifs: 

Évaluer les effets du traitement des plaies par pression négative (TPN) dans le traitement des ulcères de jambe dans tout contexte de soins.

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette revue systématique, nous avons interrogé en mai 2015 les bases de données suivantes : registre spécialisé du groupe Cochrane sur les plaies et contusions (21 mai 2015) ; registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL ; Bibliothèque Cochrane 2015, Numéro 4) ; Ovid MEDLINE (de 1946 au 20 mai 2015) ; Ovid MEDLINE In-Process & Other Non-Indexed Citations (20 mai 2015) ; Ovid EMBASE (de 1974 au 20 mai 2015) ; et EBSCO CINAHL (de 1982 au 21 mai 2015). Il n’y avait aucune restriction basée sur la langue ou la date de publication.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR) publiés ou non publiés comparant les effets du TPN à d'autres traitements ou comparant différents types de TPN les uns par rapport aux autres dans le traitement des ulcères de jambe.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont effectué indépendamment la sélection des études, l'évaluation du risque de biais et l'extraction des données.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus dans cette revue systématique une étude portant sur 60 participants randomisés. La population d'étude souffrait de différents types d'ulcères d'origine veineuse artériosclérotique et veineuse/artérielle. Les participants à l'étude étaient atteints d'ulcères récalcitrants n'ayant pas guéri après un traitement sur une période de six mois. Les participants assignés au TPN ont été traités par une pression négative continue jusqu'à l'obtention d'une granulation (stade de la préparation de la plaie) à 100 %. Une greffe de peau au poinçon a été réalisée et la plaie a ensuite été exposée au TPN pendant quatre jours encore, suivis par des soins standard. Les participants assignés au groupe témoin ont reçu des soins standard avec des pansements et une compression jusqu'à l'obtention d'une granulation à 100 %. Ces participants ont également reçu une greffe de peau au poinçon, puis des soins standard. Tous les participants sont restés hospitalisés jusqu'à la guérison.

Des preuves de faible qualité montraient une différence dans le temps de guérison en faveur du groupe TPN : l'étude indique un rapport des risques instantanés (hazard ratio) ajusté de 3,2, avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % allant de 1,7 à 6,2 . La période de suivi de l'étude était d'un minimum de 12 mois. Aucune preuve d'une différence n'a été mise en évidence dans le nombre total d'ulcères guéris (29/30 dans chaque groupe) pendant la période de suivi ; ce résultat repose également sur des données de faible qualité.

Des preuves de faible qualité indiquaient une différence dans le temps de préparation de la plaie à la chirurgie en faveur du TPN (rapport des risques instantanés 2,4 ; IC à 95 % de 1,2 à 4,7).

Des données limitées ont été recueillies sur les événements indésirables : celles-ci fournissent des preuves de faible qualité d'une absence de différence dans les scores de douleur et les scores Euroqol (EQ-5D) à huit semaines après la chirurgie.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.