Stratégies utilisées pour arrêter l'oxygénothérapie humidifiée à haut débit nasal (O2-HDN) chez les prématurés

Contexte : L'oxygénothérapie humidifiée à haut débit nasal (O2-HDN) est une forme d'assistance respiratoire utilisée dans le traitement des nouveau-nés prématurés. Les risques potentiels de l'O2-HDN incluent des lésions nasales et une fuite d'air des poumons. Les nourrissons sous O2-HDN nécessitent davantage de soins infirmiers et l'utilisation d'équipements supplémentaires (par rapport à aucune assistance respiratoire). D'autre part, les complications potentielles liées à un arrêt trop précoce de l'O2-HDN incluent une augmentation des épisodes d'apnée, une augmentation des besoins en oxygène, un effort respiratoire supplémentaire, la reprise de l'O2-HDN et le recours à une sonde respiratoire avec ventilation mécanique. N'importe laquelle de ces complications peut être considérée comme un échec et peut être potentiellement éprouvante pour le personnel et la famille. On ignore quelle est la méthode la plus efficace pour arrêter l'O2-HDN. Les options incluent l'arrêt pur et simple, la réduction progressive du débit, l'augmentation quotidienne du temps d'arrêt de l'O2-HDN ou une combinaison des deux.

Question de la revue : Quels sont les bénéfices et les risques des différentes stratégies utilisées pour l'arrêt de l'O2-HDN chez les nouveau-nés prématurés stables qui sont potentiellement prêts pour le sevrage ?

Caractéristiques de l'étude et principaux résultats : Des chercheurs de Cochrane ont consulté toute la littérature disponible jusqu'au 30 mars 2015. Nous n'avons relevé aucune étude admissible pouvant être incluse dans cette revue Cochrane qui examinerait la meilleure stratégie de sevrage ou d'arrêt de l'O2-HDN utilisée en assistance respiratoire chez les nouveau-nés prématurés.

Conclusions : La meilleure stratégie pour le sevrage, l'arrêt, ou les deux, de l'O2-HDN utilisée en assistance respiratoire des nouveau-nés prématurés reste incertaine. Des études sont nécessaires pour répondre à ces questions. Il faut des critères clairs pour établir la définition de la stabilité avant une tentative d'arrêt de l'O2-HDN, ainsi que pour l'échec de l'arrêt/du sevrage.

Conclusions des auteurs: 

Aucune donnée probante n'est disponible à l'heure actuelle pour suggérer la meilleure stratégie de sevrage et d'arrêt de l'O2-HDN utilisée en assistance respiratoire chez le nouveau-né prématuré. Des recherches sont nécessaires sur la meilleure stratégie pour l'arrêt de l'O2-HDN, et sur les sous-groupes auxquels celle-ci s'applique. Il faut établir des critères clairs pour la définition de la stabilité avant une tentative d'arrêt de l'O2-HDN, ainsi que pour la définition de l'échec de l'arrêt de l'O2-HDN.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'oxygénothérapie humidifiée à haut débit nasal (O2-HDN), qui consiste à fournir du gaz humidifié à un débit accru via une canule binasale, devient largement acceptée comme une méthode d'assistance respiratoire non invasive pour les nouveau-nés prématurés. Même si les motifs du recours à l'O2-HDN ainsi que ses risques et bénéfices associés sont en cours d'étude, on ignore encore quelle est la stratégie la plus efficace pour l'arrêt de l'O2-HDN. De même, on ne sait pas à quel moment un nouveau-né est suffisamment stable pour tenter un arrêt de l'O2-HDN. Enfin, les critères définissant l'échec de l'arrêt de l'O2-HDN ne sont pas non plus clairement établis.

Objectifs: 

Déterminer les risques et les bénéfices associés aux différentes stratégies utilisées pour l'arrêt de l'O2-HDN chez les nouveau-nés prématurés.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons interrogé le registre spécialisé du groupe Cochrane sur la néonatologie, PubMed (de 1966 à mars 2015), CINAHL (de 1982 à mars 2015), EMBASE (de 1980 à mars 2015) et le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL). Nous avons également vérifié les revues précédentes, y compris les références croisées. Enfin, nous avons consulté les sites Web suivants à la recherche d'essais en cours : ClinicalTrials.gov et www.controlled-trials.com.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés (ECR) et quasi randomisés portant sur des nouveau-nés individuels ou des groupes de nouveau-nés (par exemple, des unités néonatales indépendantes) randomisés pour différentes stratégies d'arrêt de l'O2-HDN (premier arrêt de l'O2-HDN et tout autre sevrage et/ou tentative d'arrêt).

Recueil et analyse des données: 

Nous avons utilisé les méthodes standard de Cochrane et notamment du groupe thématique sur la néonatologie.

Résultats principaux: 

Nous n'avons relevé aucune étude admissible examinant la meilleure stratégie de sevrage ou d'arrêt de l'O2-HDN utilisée en assistance respiratoire chez les nouveau-nés prématurés.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.