Le dépistage de la maladie artérielle périphérique

La maladie artérielle périphérique (MAP) est causée par des dépôts de graisse sur les parois des artères (ou l'athérosclérose) qui conduit à un rétrécissement des artères (ou à une sténose) et à des obstructions dans les principaux vaisseaux alimentant le bas des jambes. La MAP peut provoquer une gêne ou de la douleur dans le bas des jambes lors de la marche. Les personnes atteintes d'une MAP ont un risque accru de décès, de maladie cardiaque et cérébrovasculaire et reçoivent souvent un traitement pour gérer leur risque cardiaque. Elles souffrent de limitations fonctionnelles significatives dans leurs activités quotidiennes et les plus gravement affectés présentent un risque de perte de leur membre inférieur. De nombreuses personnes atteintes d'une MAP n'éprouvent aucun symptôme. Seulement certaines personnes atteintes de la MAP ressentent une gêne ou de la douleur dans le bas des jambes lors de la marche, de sorte que la MAP n'est pas détectée. Une façon possible d'identifier cette maladie est de dépister la population présentant un risque accru de la MAP. Il est important de déterminer l'efficacité du dépistage dans la prévention des maladies cardiaques et cérébrovasculaires ou dans la progression de la MAP.

Cette revue n'a pas trouvé de preuves issues d'essais contrôlés randomisés sur le dépistage de la MAP. Des recherches de haute qualité sont nécessaires pour aider les prestataires en soins de santé à décider si le dépistage de la MAP chez les personnes asymptomatique et non diagnostiquées est efficace en termes de réduction de la mortalité toutes causes confondues, d'effets cardio-vasculaires (par exemple, l'infarctus du myocarde et l'AVC), de la morbidité de la MAP (claudication intermittente, amputation, réduction de la distance de marche) et d'amélioration de la qualité de vie.

Conclusions des auteurs: 

Malheureusement, aucune donnée d'essai contrôlé randomisé n'est disponible concernant le dépistage de la MAP. Par conséquent, nous ne sommes pas en mesure de déterminer les effets du dépistage de la MAP afin d'orienter la prise de décision par les prestataires en soins de santé et les planificateurs. Des essais contrôlés randomisés de haute qualité évaluant l'efficacité du dépistage de la MAP asymptomatique et non diagnostiquée chez les personnes, en termes de réduction de mortalité toutes causes confondues, d'événements cardio-vasculaires (par exemple l'infarctus du myocarde et l'AVC), de morbidité liée à la MAP (claudication intermittente, amputation, réduction de la distance de marche) et d'amélioration de la qualité de vie, sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Dans la population générale, jusqu'à 10 % des personnes de moins de 70 ans et 15 % à 20 % des personnes de plus de 70 ans souffrent de maladie artérielle périphérique (MAP). Une MAP symptomatique et asymptomatique a une prévalence estimée de13 % dans le groupe d'âge de plus de 50 ans. Cependant, la MAP asymptomatique représente jusqu'à 75 % des patients atteints de la MAP et seulement 10 % des patients atteints de la MAP ont une claudication intermittente typique. Les personnes atteintes d'une MAP sont exposées à un risque accru de décès, de maladie cardiaque et cérébrovasculaire et un traitement leur est recommandé pour gérer leur risque cardiaque. Elles souffrent de limitations fonctionnelles significatives dans leurs activités quotidiennes et les plus gravement affectées présentent un risque de perte de leur membre inférieur. De nombreuses personnes atteintes d'une MAP n'éprouvent aucun symptôme. Seulement certaines personnes atteintes de la MAP ressentent une gêne ou de la douleur dans le bas des jambes lors de la marche, de sorte que la MAP n'est pas détectée. Compte tenu de l'incidence élevée d'une MAP asymptomatique et non diagnostiquée, il est important de déterminer l'efficacité d'une intervention de dépistage dans la prévention de résultats cardiovasculaires indésirables, mortels et non mortels.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité du dépistage de la MAP asymptomatique et non diagnostiquée chez les personnes en termes de réduction de mortalité toutes causes confondues, d'événements cardio-vasculaires (par exemple l'infarctus du myocarde et l'AVC), de morbidité liée à la MAP (claudication intermittente, amputation, réduction de la distance de marche) et d'amélioration de la qualité de vie.

Stratégie de recherche documentaire: 

Le registre des essais du groupe Cochrane sur les maladies vasculaires périphériques a effectué des recherches dans le registre spécialisé (dernière recherche en novembre 2013) et CENTRAL (2013, numéro 10).

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés publiés et non publiés (ECR) sur le dépistage de la MAP ont été examinés sans restriction de langue.

Recueil et analyse des données: 

Les études identifiées comme potentiellement éligibles à l'inclusion dans la revue ont été évaluées de manière indépendante par les deux auteurs de la revue. Nous avions prévu de procéder au recueil et à l'analyse des données en conformité avec le guide d'examen systématique des interventions Cochrane.

Résultats principaux: 

Aucun ECR répondant aux critères d'inclusion n'a été identifié.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.