Médicaments d'anesthésie pour la cardioversion


Contexte

La cardioversion électrique est une procédure dans laquelle des électrodes sont posées sur la poitrine afin de restaurer un rythme cardiaque normal suite à des perturbations. Cette procédure est douloureuse et peut être pénible pour le patient, des médicaments sont donc utilisés pour rendre les patients inconscients pendant la procédure. Nous avons cherché à comparer l'innocuité et l'efficacité des médicaments utilisés dans la cardioversion électrique.

Caractéristiques des études

Les preuves sont à jour jusqu'au 27 mars 2014. Nous avons trouvé 23 essais contrôlés randomisés pertinents avec un total de 1 250 participants subissant des procédures de cardioversion. Ces études ont comparé un médicament anesthésique par rapport à un ou plusieurs autres médicaments, y compris le propofol, l'étomidate, le thiopental, le sévoflurane, le midazolam et le diazépam.

Principaux résultats

Les auteurs des études ont évalué des résultats cliniques tels que la diminution de la pression artérielle, l'interruption de la respiration et la réussite de la cardioversion, ainsi que des critères relatifs aux patients tels que le souvenir, les nausées et les vomissements, la douleur à l'injection et la satisfaction vis-à-vis des procédures. En plus de la variété des comparaisons de médicaments dans les études, des divergences méthodologiques ont été décrites, les médicaments ayant été administrés à des doses et sur des durées différentes. En raison de ces différences, il était inapproprié de combiner les résultats de ces études.


Qualité des preuves

Nous pensons que la qualité de ces études n'était pas suffisamment élevée, et qu'il serait trompeur de combiner les résultats de toutes les études dans cette revue. Les auteurs des études n'avaient pas pris suffisamment de mesures pour réduire le risque de différences méthodologiques dans les études, par exemple en dissimulant aux médecins et aux évaluateurs quel médicament était administré à chaque patient.

Conclusions

La plupart des auteurs des études individuelles ont conclu que tous les agents étudiés étaient adaptés pour rendre les patients inconscients pendant la cardioversion. Notre avis est qu'à l'heure actuelle, aucune preuve ne suggère que les médicaments utilisés par les anesthésistes pour rendre les patients inconscients pendant la cardioversion devraient être changés.

Conclusions des auteurs: 

Peu d'études ont rapporté des résultats statistiquement significatifs pour nos critères pertinents, et la plupart des auteurs des études ont conclu que les deux, ou la totalité, des agents comparés dans les études individuelles étaient approppriés pour les procédures de cardioversion. Notre avis est qu'à l'heure actuelle, aucune preuve ne suggère que la pratique anesthésique actuelle pour la cardioversion devrait être changée.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La cardioversion électrique est une procédure efficace pour restaurer le rythme sinusal normal dans le cœur des patients avec un rythme cardiaque irrégulier. Il est important que le patient ne soit pas pleinement conscient durant la procédure, car celle-ci peut être douloureuse et pénible. Le médicament utilisé pour rendre les patients inconscients de la procédure devrait atteindre rapidement le niveau de sédation désiré, s'estomper rapidement et ne devrait pas provoquer d'effets secondaires cardiovasculaires ou respiratoires.

Objectifs: 

Nous avons cherché à comparer l'innocuité, l'efficacité et les effets indésirables associés à divers agents anesthésiques ou sédatifs utilisés dans la cardioversion à courant continu pour l'arythmie cardiaque dans les contextes électifs et d'urgence.

Nous avons cherché des réponses aux questions spécifiques suivantes.

• Quels médicaments permettent d'obtenir les meilleurs résultats chez les patients subissant une cardioversion électrique ?

• L'utilisation d'un agent particulier confère-t-elle des avantages ou des inconvénients ?

• Des analgésiques supplémentaires sont-ils nécessaires pour empêcher la douleur ?

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE et CINAHL (Cumulative Index to Nursing and Allied Health Literature), le 27 mars 2014. Nos termes de recherche étaient pertinents en relation avec la problématique de la revue, sans limitation sur les critères d'évaluation des études. Nous avons également effectué des recherches dans les registres des essais cliniques et un suivi des citations.

Critères de sélection: 

Nous avons pris en compte tous les essais contrôlés randomisés et les études quasi randomisées et randomisées en grappes portant sur des participants adultes subissant des procédures de cardioversion électrique dans un contexte électif ou d'urgence.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué la qualité des essais et extrait les données, en consultant un troisième auteur en cas de désaccords. Nous avons utilisé les procédures méthodologiques standard de Cochrane, y compris l'évaluation du risque de biais de toutes les études.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus dans cette revue 23 études portant sur un total de 1 250 participants et comparant un médicament par rapport à un ou plusieurs autres médicaments. Parmi ces comparaisons, 19 études ont comparé le propofol à un autre médicament. Sept d'entre elles ont comparé le propofol par rapport à l'étomidate (dont quatre associaient à ces médicaments le rémifentanil ou le fentanyl), cinq au midazolam, six au thiopental et deux au sévoflurane. Trois études ont comparé l'étomidate au thiopental, et trois l'étomidate au midazolam. Deux études ont comparé le thiopental au midazolam, une le thiopental au diazépam et une le midazolam au diazépam. Les doses de médicaments et leur durée d'administration variaient entre les études. Bien que toutes les études aient été décrites comme étant randomisées, peu d'informations étaient fournies sur les méthodes utilisées pour la sélection et la répartition en groupes. Un niveau élevé de biais de performance a été observé dans toutes les études, puisque les auteurs des études n'avaient pas cherché à dissimuler à l'anesthésiste la répartition des groupes. De même, les auteurs des études ont rarement fourni suffisamment d'informations sur la mise en aveugle des évaluateurs de résultats.

Les études incluses présentaient des données de résultats pour l'hypotension, l'apnée, les souvenirs des participants, le succès de la cardioversion, les événements indésirables mineurs (nausées et vomissements, douleurs au site d'injection et myoclonie), l'analgésie supplémentaire et la satisfaction des participants. Nous n'avons pas mis en commun les données provenant de différentes études, au vu des multiples comparaisons de médicaments, des différences dans les définitions et le compte-rendu des résultats, de la variabilité des paramètres et du risque de biais élevé ou imprécis dans toutes les études.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par le Centre Cochrane Français

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.