Les pilules contraceptives et la thrombose veineuse

Les pilules contraceptives sont parmi les méthodes de contraception les plus populaires dans le monde entier. Une pilule contraceptive orale combinée contient deux composants, les œstrogènes et un composé progestagène. Malgré leur action de contraception fiable, ces pilules peuvent présenter des effets secondaires, notamment une obstruction des artères de jambe et des vaisseaux pulmonaires par des caillots (thrombose veineuse). Cet effet secondaire est rare mais est l'effet indésirable grave le plus fréquent. Différentes combinaisons de pilules montrent diverses tendances à une coagulation entrainant l'obstruction du vaisseau (risque de thrombose veineuse). L'évaluation de ces différentes tendances pourrait jouer un rôle important pour choisir la pilule la plus sûre lors de son initiation. Les COC contenant des taux plus élevés d'estrogènes (>30 μg) avec du lévonorgestrel (un progestagène) ou contenant de l'acétate de cyprotérone ou de la drospirénone comme progestagène sont associés à un risque de TV plus élevé par rapport à la contraception orale avec 30 μg d'œstrogène et de lévonorgestrel comme progestagène. Tous les contraceptifs oraux monophasiques combinés possèdent la même efficacité, qui est la prévention des grossesses indésirables.

Conclusions des auteurs: 

Tous les contraceptifs oraux combinés étudiés dans cette analyse étaient associés à un risque accru de thrombose veineuse. La taille de l'effet dépendait à la fois du progestagène utilisé et de la dose d'éthinylestradiol. Le risque de thrombose veineuse pour les contraceptifs oraux combinés avec 30 -35 μg d'éthinylœstradiol et de gestodène, de désogestrel, d'acétate de cyprotérone et de drospirénone était similaire, et environ 50 à 80 % plus élevé qu'avec le lévonorgestrel. Le contraceptif oral combiné avec une dose d'éthinylœstradiol la plus faible possible et un niveau de conformité adéquat (c'est à dire 30 μg d'éthinylestradiol contenant du lévonorgestrel) devrait être prescrit.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'utilisation des contraceptifs oraux combinés (COC) a été associée à une thrombose veineuse (TV) (c'est à dire une thrombose veineuse profonde et une embolie pulmonaire). Le risque de TV a été évalué pour de nombreuses doses d'œstrogène et types de progestagène contenus dans les COC, mais aucune comparaison exhaustive impliquant les COC couramment utilisés n'est disponible.

Objectifs: 

Fournir un aperçu exhaustif du risque de thrombose veineuse chez les femmes à l'aide de différents contraceptifs oraux combinés.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les bases de données électroniques (Pubmed, Embase, Web of Science, Cochrane, CINAHL, Academic Search Premier et ScienceDirect) ont été consultées le 22 avril 2013 pour identifier les études éligibles, sans restriction de langue.

Critères de sélection: 

Nous avons sélectionné les études incluant les femmes en bonne santé prenant un COC avec la TV comme critère de jugement.

Recueil et analyse des données: 

Le critère de jugement principal était un premier événement mortel ou non mortel lié à une thrombose veineuse en portant une attention particulière à la thrombose veineuse profonde ou à l'embolie pulmonaire. Les publications comportant un total d'au moins 10 événements étaient éligibles. La méta-analyse en réseau a été réalisée à l'aide d'une extension de modèles à effets aléatoires fréquents pour les comparaisons multiples de traitements mixtes. Les risques relatifs non ajustés avec des intervalles de confiance à 95 % ont été rapportés. Deux évaluateurs indépendants ont extrait les données des études sélectionnées.

Résultats principaux: 

3110 publications ont été extraites grâce à une stratégie de recherche; 25 publications rapportant sur 26 études ont été incluses. L'incidence de la thrombose veineuse chez les non-utilisatrices issues de deux cohortes incluses était de 0,19 et 0,37 pour 1 000 personnes par an, en ligne avec des incidences précédemment rapportées de 0, 16 pour 1000 personnes par an. L'utilisation de contraceptifs oraux combinés augmentait le risque de thrombose veineuse par rapport à une non-utilisation (risque relatif 3,5, intervalle de confiance à 95 % 2,9 à 4,3). Le risque relatif de thrombose veineuse pour les contraceptifs oraux combinés avec 30 -35 μg d'éthinylœstradiol et de gestodène, de désogestrel, d'acétate de cyprotérone ou de drospirénone était similaire et environ 50 à 80 % plus élevé que pour les contraceptifs oraux combinés contenant du lévonorgestrel. Un effet lié à la dose d'éthinylestradiol était observé pour le gestodène, le désogestrel et le lévonorgestrel avec des doses plus élevées associées à un risque de thrombose plus élevé.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.