Scores initiaux au mini-examen de l'état mental (MMSE) pour la prédiction précoce du développement de la démence chez les personnes atteintes de troubles cognitifs légers

Les patients atteints de troubles cognitifs légers doivent être évalués et surveillés en raison de leur risque accru de progression vers la démence. À l'heure actuelle, il n'y a pas d'accord sur la meilleure approche pour détecter la progression vers la démence. Plusieurs tests de fonctions cognitives ont été proposés pour cette tâche, dont la plupart sont faciles à administrer, ne prennent pas plus de 10 minutes à terminer, portent sur les principales fonctions exécutives et donnent un score objectif. Nous avons évalué dans cette revue systématique les données probantes existantes sur l'un de ces tests rapides, le Mini-Mental State Examination (MMSE), dans la prédiction du développement de la démence chez les personnes souffrant de déficiences cognitives. Après une recherche exhaustive et une analyse des données disponibles, nous n'avons pas trouvé d'éléments de preuve à l'appui d'un rôle important du test MMSE comme un test simple d'administration autonome dans l'identification des patients dont la condition progressera vers la démence dans l'avenir.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons pas trouvé dans cette revue systématique d'éléments de preuve à l'appui d'un rôle important de l'examen MMSE comme un test simple d'administration autonome dans l'identification des patients atteints de déficit cognitif léger (DCL) susceptibles de développer une démence. Les cliniciens pourraient préférer demander des tests supplémentaires exhaustifs pour être sûrs de la prise en charge de ces patients. Un aspect important à évaluer dans de futures mises à jour est de savoir si la conversion en démence de différents stades de DCL pourrait être mieux prédite par les changements au test MMSE au fil du temps au lieu de mesures uniques. Il est également important d'évaluer si un ensemble de tests, plutôt qu'un test isolé, pourrait avoir plus de succès dans la prédiction de la conversion de DCL en démence.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La démence est un syndrome progressif de déficience cognitive globale. Il est estimé qu'en 2010, plus de 35 millions de personnes dans le monde vivaient avec la démence. Certaines personnes atteintes de déficit cognitif léger (DCL) vont progresser vers la démence, mais d'autres resteront stables ou se rétabliront complètement. La recherche de bons prédicteurs de la démence chez les personnes atteintes de DCL suscite un vif intérêt. Le Mini-Mental State Examination (MMSE) est l'outil de dépistage rapide le plus connu et utilisé pour fournir une mesure globale de la déficience cognitive dans des contextes cliniques, communautaires et de recherche.

Objectifs: 

Déterminer la précision diagnostique du test MMSE à différents seuils pour la détection des individus atteints de DCL au départ qui évolueront cliniquement vers la démence en général, une démence de type Alzheimer ou une autre forme de démence pendant le suivi.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans ALOIS (registre spécialisé d'études de diagnostic et d'intervention du groupe Cochrane sur la démence et les autres troubles cognitifs) (depuis sa création jusqu'à mai 2014) ; MEDLINE (OvidSP) (de 1946 à mai 2014) ; EMBASE (OvidSP) (de 1980 à mai 2014) ; BIOSIS (Web of Science ) (depuis sa création jusqu'à mai 2014) ; Web of Science Core Collection, y compris le Conference Proceedings Citation Index (ISI Web of Science) (depuis sa création jusqu'à mai 2014) ; PsycINFO (OvidSP) (depuis sa création jusqu'à mai 2014) et LILACS (BIREME) (de 1982 à mai 2014). Nous avons également consulté des sources spécialisées d'études et de revues de précision des tests de diagnostic, pour la dernière fois en mai 2014 : MEDION (Universités de Maastricht et de Louvain, www.mediondatabase.nl), DARE (base des résumés des revues systématiques hors Cochrane, par l'intermédiaire de la Bibliothèque Cochrane), HTA Database (base de données d'évaluation des technologies de la santé, par l'intermédiaire de la Bibliothèque Cochrane) et ARIF (Université de Birmingham, Royaume-Uni, www.arif.bham.ac.uk). Afin d'obtenir une sensibilité maximale, aucune restriction concernant la langue ou la date n'a été appliquée aux recherches électroniques et nous n'avons pas utilisé de filtres méthodologiques pour imposer des limites globales à la recherche. Nous avons également vérifié les bibliographies des études et revues pertinentes, effectué un suivi des citations dans Scopus et Science Citation Index, utilisé des recherches d'études pertinentes connues dans PubMed pour trouver des articles liés, et contacté les groupes de recherches qui mènent des travaux sur le test MMSE dans le diagnostic de la démence pour tenter de localiser des données possiblement pertinentes mais non publiées.

Critères de sélection: 

Nous avons pris en compte les études longitudinales dans lesquelles les résultats du test MMSE administré aux participants atteints de DCL au départ ont été relevés, et la norme de référence a été obtenue par un suivi au fil du temps. Nous avons inclus les participants recrutés et cliniquement classés comme étant atteints de DCL selon Petersen et les critères révisés de Petersen, les critères de Matthews, ou un score de démence clinique = 0,5. Nous avons appliqué des normes de référence acceptables et couramment utilisées pour la démence en général, la démence de type Alzheimer, la démence à corps de Lewy, la démence vasculaire et la démence fronto-temporale.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons examiné tous les titres générés par les recherches dans les bases de données électroniques. Deux auteurs de la revue ont évalué indépendamment les résumés de toutes les études potentiellement pertinentes. Nous avons évalué l'éligibilité des articles complets identifiés et extrait des données pour créer des tableaux deux par deux pour la démence en général et d'autres démences. Deux auteurs ont effectué indépendamment l'évaluation de la qualité en utilisant l'outil QUADAS-2. En raison de l'hétérogénéité élevée et de la rareté des données, nous avons calculé des estimations de sensibilité aux valeurs de spécificité fixes à partir du modèle ajusté pour produire la courbe SROC (summary receiver operating characteristic).

Résultats principaux: 

Nous avons inclus dans cette revue 11 études hétérogènes portant sur un total de 1 569 patients atteints de DCL suivis pour une conversion en démence. Quatre études ont évalué le rôle des scores initiaux au test MMSE dans la conversion de DCL en démence de toutes causes, et huit études ont évalué ce test dans la conversion de DCL en démence de type Alzheimer. Une seule étude a fourni des informations sur le test MMSE et la conversion de DCL en démence vasculaire. Pour la conversion de DCL en démence en général, l'exactitude des scores MMSE initiaux allait pour la sensibilité de 23 % à 76 % et pour la spécificité de 40 % à 94 %. Dans la conversion de DCL en démence de type Alzheimer, l'exactitude des scores MMSE initiaux allait pour la sensibilité de 27 % à 89 % et pour la spécificité de 32 % à 90 %. Une seule étude a fourni des informations sur la conversion de DCL en démence vasculaire, présentant une sensibilité de 36 % et une spécificité de 80 % avec une incidence de la démence vasculaire de 6,2 %. Nous avions prévu d'explorer les sources possibles de l'hétérogénéité, mais ne l'avons pas fait en raison du petit nombre d'études incluses dans notre analyse.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.