Le xylitol ajouté à des produits comme les bonbons, le chewing-gum et les dentifrices peut-il aider à prévenir les caries dentaires chez les enfants et les adultes ?

Objectif de la revue

Cette revue a été réalisée pour évaluer si oui ou non le xylitol, un édulcorant naturel utilisé dans les produits tels que les bonbons, le chewing-gum et les dentifrices, pouvait aider à prévenir les caries dentaires chez les enfants et les adultes.

Contexte

La carie dentaire est une maladie très répandue qui touche jusqu'à 90 % des enfants et la plupart des adultes dans le monde. Elle a un impact sur la qualité de vie et elle peut être responsable de milliers d'hospitalisations d'enfants nécessitant un traitement dentaire sous anesthésie générale. Cependant, il est facile de prévenir et de traiter les caries en adoptant de bonnes habitudes de santé bucco-dentaire, comme se brosser régulièrement les dents avec un dentifrice contenant du fluorure et réduire la consommation d'aliments et de boissons sucrés. Si elles ne sont pas éliminées, les mauvaises bactéries buccales responsables des caries se multiplient et adhèrent à la surface des dents, formant un film collant. Puis, lorsque du sucre est consommé sous forme d'aliments ou de boissons, les mauvaises bactéries dans ce film se mettent à fabriquer de l'acide qui provoque la carie dentaire.

Le xylitol est un édulcorant naturel au goût aussi sucré que le sucre ordinaire (la saccharose). En plus de fournir une alternative au sucre, le xylitol a d'autres propriétés censées aider à prévenir la carie dentaire, comme augmenter la production de salive et réduire la croissance des mauvaises bactéries buccales, de sorte à diminuer la production d'acide.

Chez l'homme, les effets secondaires du xylitol sont connus et peuvent inclure ballonnements, gaz et diarrhée.

Caractéristiques des études

Cette revue des études existantes a été menée par des auteurs du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire ; les preuves sont à jour à la date du 14 août 2014. Elle comprend 10 études publiées entre 1991 et 2014, dans lesquelles 7 969 participants ont été randomisés (dont 5 903 ont été inclus dans les analyses) pour recevoir des produits au xylitol ou un placebo (substitut sans xylitol) ou aucun traitement, et l'étendue des caries dentaires a ensuite été comparée. Une étude portait sur des adultes, les autres sur des enfants âgés de 1 mois à 13 ans. Les produits testés étaient gardés dans la bouche et sucés (pastilles, comprimés à sucer et bonbons) ou lentement libérés par une tétine, ainsi que des dentifrices, des sirops et des lingettes.

Principaux résultats

Certaines preuves suggèrent que l'utilisation d'un dentifrice au fluorure contenant du xylitol peut réduire la carie dentaire dans les dents permanentes des enfants de 13 % sur une période de trois ans par rapport à un dentifrice au fluorure seul. Aucun effet secondaire n'a été signalé par les enfants pendant cette période. Les autres preuves découvertes ne nous permettent pas de conclure si, oui ou non, d'autres produits contenant du xylitol peuvent prévenir les caries dentaires chez les nourrissons, les enfants plus âgés ou les adultes.

Qualité des preuves

Les preuves présentées sont de qualité faible à très faible en raison du petit nombre d'études disponibles, de leurs résultats incertains et de problèmes dans leur réalisation.

Conclusions des auteurs: 

Nous avons trouvé certaines preuves de faible qualité suggérant que le dentifrice au fluorure contenant du xylitol pourrait être plus efficace que le dentifrice au fluorure seul pour la prévention des caries dans les dents permanentes des enfants, et que ces dentifrices sont sans effets indésirables associés. L'estimation de l'effet doit être interprétée avec prudence en raison du risque élevé de biais et le fait qu'elle résulte de deux études qui ont été menées par les mêmes auteurs dans la même population. Les autres preuves découvertes, de qualité faible à très faible, sont insuffisantes pour déterminer si d'autres produits contenant du xylitol peuvent prévenir les caries chez les nourrissons, les enfants plus âgés ou les adultes.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La carie dentaire est une maladie chronique très répandue touchant la majorité des gens. Il a été postulé que la consommation de xylitol pourrait aider à prévenir les caries. Les éléments de preuve sur les effets des produits au xylitol ne sont pas clairs et il est donc important de résumer les données disponibles afin d'en déterminer l'efficacité et la sécurité.

Objectifs: 

Évaluer les effets de différents produits contenant du xylitol dans la prévention des caries dentaires chez l'enfant et l'adulte.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données électroniques suivantes : registre des essais du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire (jusqu'au 14 août 2014), registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (Bibliothèque Cochrane, 2014, numéro 7), MEDLINE via OVID (de 1946 au 14 août 2014), EMBASE via OVID (de 1980 au 14 août 2014), CINAHL via EBSCO (de 1980 au 14 août 2014), Web of Science Conference Proceedings (de 1990 au 14 août 2014), Proquest Dissertations and Theses (de 1861 au 14 août 2014). Nous avons cherché des essais en cours dans le registre des essais des National Institutes of Health américains (http://clinicaltrials.gov) et le système d'enregistrement international des essais cliniques (ICTRP) de l'OMS. Aucune restriction de langue ou de date de publication n'a été imposée lors de la recherche dans les bases de données électroniques.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés évaluant les effets de produits au xylitol sur les caries dentaires chez l'enfant et l'adulte.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue travaillant de façon indépendante ont évalué les résultats des recherches électroniques, extrait les données et évalué le risque de biais des études incluses. Nous avons tenté de contacter les auteurs des études pour obtenir des données manquantes ou des précisions lorsque cela était possible. Pour les résultats continus, nous avons utilisé les moyennes et les écarts-types pour obtenir la différence moyenne et l'intervalle de confiance (IC) à 95 %. Nous avons utilisé les données continues pour calculer la fraction prévenue (FP) et l'IC à 95 % résumant le pourcentage de réduction des caries. Pour les variables dichotomiques, nous avons rapporté le risque relatif (RR) et l'IC à 95 %. Moins de quatre études étant incluses dans la méta-analyse, nous avons utilisé un modèle à effets fixes. Nous avions prévu d'utiliser un modèle à effets aléatoires dans le cas où il y avait au moins quatre études dans une méta-analyse.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus 10 études ayant analysé un total de 5 903 participants. Une étude a été évaluée comme étant à faible risque de biais, deux à risque imprécis et les sept autres à risque élevé.

Le principal résultat de la revue est que, sur 2,5 à 3 ans d'utilisation, un dentifrice au fluorure contenant 10 % de xylitol peut réduire les caries de 13 % par rapport à un dentifrice au fluorure seul (FP -0,13 ; IC à 95 % de -0,18 à - 0,08 ; 4 216 enfants analysés, preuves de faible qualité).

Les autres éléments de preuve concernant des enfants, issus de petites études uniques comportant des problèmes de risque de biais et une grande incertitude associée aux estimations de l'effet, étaient insuffisants pour déterminer un bénéfice de produits au xylitol. Une étude a rapporté que le sirop au xylitol (8 g par jour) réduisait les caries de 58 % (IC à 95 % de 33 % à 83 %, 94 nourrissons analysés, preuves de faible qualité) par rapport à un sirop au xylitol à faible dose (2,67 g par jour) consommé pendant 1 an.

Pour les résultats suivants, les IC à 95 % étaient compatibles à la fois avec une réduction et une augmentation des caries associée au xylitol : pastilles au xylitol versus absence de traitement chez les enfants (corpus de preuves de très faible qualité) ; comprimés à sucer au xylitol versus absence de traitement chez les nourrissons (corpus de preuves de très faible qualité) ; comprimés au xylitol versus comprimés témoin (sorbitol) chez les nourrissons (corpus de preuves de très faible qualité) ; lingettes au xylitol versus lingettes témoin chez les nourrissons (corpus de preuves de faible qualité).

Une seule étude examinait les effets de pastilles au xylitol, par rapport à des pastilles témoin, chez des adultes (corpus de preuves de faible qualité). L'IC à 95 % de l'estimation de l'effet était compatible à la fois avec une réduction et une augmentation des caries associée au xylitol.

Quatre études indiquaient qu'aucune des interventions n'avait eu d'effets indésirables. Deux études rapportaient des taux similaires d'effets indésirables dans les bras d'étude. Dans les autres études, soit les effets indésirables étaient mentionnés mais aucune donnée utilisable n'était rapportée, soit ils n'étaient pas du tout mentionnés. Les effets indésirables comprennent plaies buccales, crampes, ballonnements, constipation, flatulences et selles molles ou diarrhée.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.