Traitement topique par un médicament antifibrinolytique pour réduire les saignements

Des centaines de milliers de personnes partout dans le monde souffrent de problèmes de santé causés par des saignements graves. L'acide tranexamique est un médicament qui aide le sang à coaguler ; il pourrait donc aider les gens qui saignent. Nous savons déjà que l'administration d'acide tranexamique par voie intraveineuse (directement dans la veine) réduit les saignements chez les victimes d'accident et chez les patients subissant des opérations. Mais certains médecins ne l'administrent pas toujours de cette manière parce qu'ils redoutent qu'il puisse avoir des effets secondaires délétères chez certains patients, comme par exemple le fait de provoquer la formation de caillots sanguins là où ils sont indésirables. Une autre méthode d'administration de ce médicament consiste à le mélanger avec de l'eau stérile et de l'appliquer directement à la surface qui saigne (c'est ce qu'on appelle l'application 'topique'). Étant donné qu'une quantité inférieure du médicament pourrait être absorbée dans l'organisme lorsqu'il est administré de cette manière, il pourrait être moins susceptible d'avoir des effets secondaires délétères.

Cette revue a examiné les essais ayant évalué les effets de l'acide tranexamique topique chez les patients présentant une hémorragie. Vingt-neuf essais ont été identifiés ; 28 ont porté sur des patients présentant une hémorragie pendant les opérations et un essai a porté sur des personnes souffrant de saignement de nez. Quand les résultats de ces essais ont été rassemblés, il en est ressorti que lorsque l'acide tranexamique a été administré localement, il a réduit la quantité de sang perdue par les patients et a réduit leurs risques de nécessiter une transfusion sanguine.

Les auteurs de cette revue ont conclu que l'acide tranexamique topique réduit les saignements chez les patients qui font l'objet d'une opération. Mais, puisqu'il n'y a pas d'essai, nous ignorons s'il réduit aussi les saignements ayant d'autres causes, telles que l'accouchement ou les saignements dus à des ulcères gastriques.

Conclusions des auteurs: 

Il existe des preuves fiables indiquant que l'application topique d'acide tranexamique réduit les saignements et la transfusion sanguine chez les patients chirurgicaux, toutefois l'effet sur le risque d'événements thromboemboliques est incertain. Il reste encore à évaluer de manière fiable les effets de l'acide tranexamique topique chez les patients présentant une hémorragie due à des causes non chirurgicales. D'autres essais de grande qualité sont justifiés pour lever ces incertitudes et pouvoir recommander l'acide tranexamique topique pour une utilisation en routine.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'acide tranexamique par voie intraveineuse réduit les saignements en chirurgie, toutefois, son effet sur le risque d'événements thromboemboliques est incertain et un risque accru constitue toujours un problème en théorie. Étant donné que l'absorption systémique est moins importante suite à l'administration topique, l'application directe d'acide tranexamique à la surface qui saigne offre le potentiel de réduire les saignements en induisant des effets systémiques minimes.

Objectifs: 

Évaluer les effets de l'administration topique d'acide tranexamique dans le contrôle de l'hémorragie.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les blessures ; le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library) ; Ovid MEDLINE®, Ovid MEDLINE® In-Process & Other Non-Indexed Citations, Ovid MEDLINE® Daily et Ovid OLDMEDLINE® ; Embase Classic + Embase (OvidSP) ; PubMed et ISI Web of Science (y compris Science Citation Index Expanded et Social Science Citation Index (SCI-EXPANDED & CPCI-S)). Nous avons également consulté les registres des essais cliniques en ligne pour identifier des essais en cours ou non publiés. La recherche a été effectuée le 31 mai 2013.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés comparant l'acide tranexamique topique à l'absence d'acide tranexamique topique ou à un placebo chez les patients souffrant de saignements.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont examiné les titres et les résumés des références issues des bases de données électroniques pour déterminer leur éligibilité. Deux auteurs ont extrait les données et évalué le risque de biais pour chaque essai. Les mesures de critères de jugement présentant un intérêt étaient la perte de sang, la mortalité, les événements thromboemboliques (infarctus du myocarde, AVC, thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire) et la réception d'une transfusion sanguine.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus 29 essais portant sur 2612 participants. Vingt-huit essais ont porté sur des patients subissant une chirurgie et un essai a porté sur des patients souffrant d'épistaxis (saignement de nez). L'acide tranexamique (ATX) a réduit la perte de sang de 29 % (rapport combiné 0,71, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,69 à 0,72 ; P < 0,0001). Il subsistait une incertitude concernant l'effet sur la mortalité (risque relatif (RR) 0,28, IC à 95 % 0,06 à 1,34 ; P = 0,11), l'infarctus du myocarde (RR 0,33, IC à 95 % 0,04 à 3,08 ; P = 0,33), l'AVC (RR 0,33, IC à 95 % 0,01 à 7,96 ; P = 0,49), la thrombose veineuse profonde (RR 0,69, IC à 95 % 0,31 à 1,57 ; P = 0,38) et l'embolie pulmonaire (RR 0.52, IC à 95 % 0,09 à 3,15 ; P = 0,48). L'acide tranexamique (ATX) a réduit le risque de recevoir une transfusion sanguine de 45 % relativement (RR 0,55, IC à 95 % 0,55 à 0,46 ; P < 0,0001). Il existait une hétérogénéité statistique importante entre les essais pour les résultats relatifs à la perte de sang et à la transfusion sanguine.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.