La garde d'enfants de moins de cinq ans dans une garderie dans les pays à revenu élevé

Question de le revue

Cette revue a évalué les effets de la garde d'enfants dans une garderie sur le développement cognitif et psychosocial des enfants de moins de cinq ans et la situation économiques de leurs parents dans les pays à revenu élevé (tel que définie par la Banque mondiale 2011). Nous avons défini « la garde d'enfants dans une garderie » comme la supervision des enfants ans dans un endroit accessible au public.

Contexte

Dans les pays à revenu élevé, une proportion importante d'enfants de moins de cinq ans passe un temps considérable dans des services de garde non parentale. Les services de garde d'enfants dans une garderie peuvent influencer le développement des enfants et la situation économique des parents.

Caractéristiques de l'étude

Nous avons inclus les études qui évaluaient les effets de la garde d'enfants de moins de cinq ans dans une garderie dans les pays à revenu élevé. Pour isoler les effets de la garde de jour pour les enfants, nous avons exclu les interventions qui impliquaient des co-interventions médicales, psychologiques ou non–axées sur l'enfant. Les recherches électroniques ont permis d'identifier 34890 citations qui ont été examinées en vue de leur inclusion dans la revue. Une seule étude (120 familles, 143 enfants), basée à Londres, en Angleterre, correspondait à tous les critères d'inclusion et a été incluse dans la revue. Les preuves sont à jour en avril 2014.

Résultats principaux

À l'heure actuelle, des preuves très limitées sont disponibles sur les effets de la garde d'enfants dans une garderie sur leur développement cognitif et psychosocial , l'emploi parental ou le revenu de la famille, ou sur les critères de jugement à long terme pour les enfants.

La qualité des preuves

Un seul essai contrôlé randomisé (ECR) a été inclus dans cette revue. En outre, une grande proportion de familles du groupe sans intervention ont fait appel à des services de garde d'enfants de leur côté. La qualité des preuves inclut dans cette revue est très faible, de sorte que les résultats doivent être interprétés avec prudence. Bien que les ECR ne permettent pas des conclusions définitives concernant le rôle de la garde d'enfants dans une garderie dans le développement de l'enfant et de la situation économique des parents, cela n'implique pas que ces services ne soient pas importants dans les pays à revenu élevé. La nécessité d'études d'efficacité sur la garde d'enfants dans une garderie sans co-interventions est conséquente.

Cette revue fait partie d'une série de deux ; les chercheurs et les médecins peuvent trouver que les preuves présents dans la revue portant sur les pays à faible et à moyen revenue peuvent être pertinentes (Brown 2014).

Conclusions des auteurs: 

Cette revue inclut un essai qui fournit des preuves non concluantes concernant les effets de la garde dans une garderie sur les enfants de moins de cinq ans et leurs familles dans les pays à revenu élevé. Aucune recommandation concrète pour les parents, les décideurs et d'autres parties prenantes ne peut être faite à propos de la garde d'enfants dans une garderie en se basant sur des preuves issues d'essais contrôlés randomisés. Certains essais incluaient des co-interventions qui sont peu susceptibles d'être présentes dans la garde d'enfants dans une garderie normale. Les études d'efficacité sur la garde d'enfants dans une garderie sans ces co-interventions sont rares, et la nécessité de telles études est conséquente. Les comparaisons pourraient inclure des visites à domicile ou d'autres types de la garde quotidienne qui portent une attention particulière pour les enfants issus de familles à faibles revenus, tout en explorant les mécanismes de leur effet.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Dans les pays à revenu élevé, une proportion importante d'enfants de moins de cinq ans passe un temps considérable dans des services de garde non parentale. Les services de la garde d'enfants dans une garderie peuvent influencer le développement des enfants et la situation économique des parents.

Objectifs: 

Pour évaluer les effets de la garde d'enfants dans une garderie sans intervention supplémentaire (par exemple des services médicaux, psychologiques ou de la formation parentale) sur le développement et le bien-être des enfants et des familles dans les pays à revenu élevé (telle que définie par la Banque mondiale 2011).

La stratégie de recherche documentaire: 

En avril 2014, nous avons effectué des recherches dans plusieurs bases de données : CENTRAL, Ovid MEDLINE, EMBASE, PsycINFO, l'education resources information center (ERIC) et huit autres bases de données. Nous avons également effectué des recherches dans deux registres d'essais cliniques et les références bibliographiques des études pertinentes.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés concernant la garde d'enfants de moins de cinq ans dans une garderie. Nous avons exclu les études qui portaient sur les co-interventions non-axées sur les enfants (par exemple, des programmes de formation parentaux, visites à domicile, la formation des enseignants). Nous avons inclus les critères de jugement suivants : le développement cognitif de l'enfant (critère de jugement primaire), le développement psychosocial des enfants, les critères de jugement maternels et de la famille et les critères de jugement à long terme pour les enfants.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revues ont évalué de façon indépendante les risques de biais et extrait des données de la seule étude incluse. Nous avons contacté les enquêteurs pour obtenir des informations manquantes.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus dans la revue un essai, impliquant 120 familles et 143 enfants. Le risque de biais était élevé en raison de la contamination entre les groupes, étant donné que 63 % des participants du groupe témoin ont accédé aux services de la garde d'enfants différents de ceux offerts durant l'intervention. Aucune preuve ne suggérait que la garde d'enfants dans une garderie, plutôt que l'absence de traitement (soins à domicile), améliorait ou aggravait la capacité cognitive des enfants (Échelle de Développement Mental de Griffiths, différence moyenne standardisée (DMS) 0,34, intervalle de confiance de 95 % (IC) -0,01 à 0,69, 127 participants, 1 étude, preuves de très faible qualité) ou leur développement psychosocial (rapport parental sur le développement anormal, risque relatif (RR) 1,21, IC à 95 % 0,25 à 5,78, 1 étude, 137 participants, preuves de très faible qualité). Aucune autre mesure sur le développement intellectuel ou psychosocial de l'enfant n'a été rapportée dans l'étude incluse. En outre, aucune preuve n'indiquait que la garde d'enfants dans une garderie plutôt que l'absence de traitement (soins à domicile), améliorait ou dégradait la situation professionnelle des parents telle que mesurée par le nombre de mères occupant un emploi à temps complet ou à temps partiel (RR 1,12, IC à 95 % 0,85 à 1,48, 1 étude, 114 participants, preuves de très faible qualité) et par le nombre d'heures par semaine en emploi rémunéré pour la mère (DMS 0,20, IC à 95 % -0,15 à 0,55, 1 étude, 127 participants, preuves de très faible qualité) ou les revenus familiaux au-dessus de 200 £ par semaine (RR 0,86, IC à 95 % 0,57 à 1,29, 1 étude, 113 participants, preuves de très faible qualité). Cette étude n'a pas inclus de critères de jugement à long terme pour les enfants (réussite du cursus au lycée ou salaires).

Notes de traduction: 

Post-édition : Yuxuan Guo (M2 ILTS, Université Paris Diderot)

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.