Interventions pour le traitement de la constipation post-partum

Les femmes peuvent souffrir de constipation pendant la période du post-partum. La constipation est définie comme un trouble fonctionnel de l'intestin qui se caractérise par des douleurs et un inconfort, des efforts de poussée, des selles dures et bosselées et une sensation d'exonération incomplète. La présence d'hémorroïdes, la douleur au site de l'épisiotomie, les effets des hormones de la grossesse et la supplémentation en fer peuvent augmenter le risque de constipation post-partum, tout comme les lésions du sphincter anal ou des muscles du plancher pelvien survenues lors de l'accouchement. Ce problème est une cause d'inconfort pour la jeune mère qui se remet des douleurs de l'accouchement, et affecte aussi le bien-être du nourrisson qui a besoin de l'attention presque constante de sa mère.

Une alimentation riche en fibres et des apports liquidiens augmentés peuvent prévenir la constipation dans la période du post-partum. Antalgiques et laxatifs sont des médicaments fréquemment utilisés pour soulager la constipation. Les laxatifs sont regroupés, en fonction de leur mode d'action, en laxatifs de lest (tels que le son, le psyllium et la méthylcellulose) qui augmentent le poids et la teneur en eau des selles afin de faciliter la motricité intestinale, laxatifs osmotiques (tels que le lactulose et le polyéthylène glycol (PEG)) qui augmentent la quantité d'eau contenue dans le côlon afin d'améliorer la motricité intestinale, et laxatifs stimulants (tels que le bisacodyl, l'huile de ricin et le séné), qui agissent en stimulant la paroi intestinale. Les émollients fécaux ramollissent les selles afin de faciliter leur passage.

Cette revue visait à évaluer l'efficacité et l'innocuité des interventions possibles pour traiter la constipation post-partum. Nous n'avons pas trouvé d'essais contrôlés randomisés dans lequel des femmes chez lesquelles une constipation post-partum a été diagnostiquée auraient été traitées par différentes interventions. Nous n'avons donc pu tirer aucune conclusion. De grands essais sont nécessaires pour évaluer l'efficacité et l'innocuité des interventions (laxatifs, chirurgie, interventions éducatives et comportementales) au cours du post-partum.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons pas pu tirer de conclusions explicites à propos des interventions pour le traitement de la constipation post-partum car nous n'avons trouvé aucune étude à inclure dans cette revue. Il serait utile de mener de grands essais contrôlés randomisés rigoureux et bien menés, visant à traiter la constipation diagnostiquée chez les femmes après l'accouchement. Ces essais devraient également aborder les critères d'administration de l'intervention (moment et stade du diagnostic de constipation post-partum) ainsi que l'innocuité et l'efficacité de ces interventions.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La constipation est un trouble intestinal fonctionnel qui peut réduire la qualité de vie dans la période suivant l'accouchement (post-partum). Le diagnostic de constipation post-partum est subjectif autant qu'objectif. Elle se caractérise par des symptômes tels que des douleurs et un inconfort, des efforts de poussée, des selles dures et bosselées et une sensation d'exonération incomplète. La présence d'hémorroïdes, la douleur au site de l'épisiotomie, les effets des hormones de la grossesse et la supplémentation hématinique peuvent augmenter le risque de constipation post-partum. Bien qu'une alimentation riche en fibres et des apports liquidiens accrus soient préconisés afin de faciliter la défécation après l'accouchement, il est fréquent que l'on utilise des médicaments antalgiques et laxatifs pour soulager la constipation. Il importe cependant de vérifier l'efficacité et l'innocuité des laxatifs chez les jeunes mères allaitantes.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité des interventions pour le traitement de la constipation post-partum.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et l'accouchement (28 mars 2014), le méta-registre des essais contrôlés, le registre des essais en cours des US National Institutes of Health (ClinicalTrials.gov), le registre des essais cliniques d'Australie et de Nouvelle-Zélande (ANZCTR), le Système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (ICTRP), la base de données ProQuest, la base de données de l'Université de Stellenbosch et Google Scholar (28 mars 2014). Nous avons également effectué des recherches dans les références bibliographiques des études potentiellement pertinentes identifiées par la recherche, examiné les articles afin d'identifier des essais pertinents et contacté des experts afin d'identifier d'autres essais publiés ou non publiés (10 avril 2014).

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés comparant toute intervention pour le traitement de la constipation post-partum à une autre intervention, un placebo ou l'absence d'intervention.

Les interventions pouvaient inclure des laxatifs, la chirurgie, ainsi que les interventions éducatives et comportementales.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont passé au crible indépendamment les résultats de la recherche pour sélectionner les études potentiellement pertinentes à l'aide de critères d'inclusion prédéfinis. Les désaccords ont été résolus par la discussion. Nous n'avons identifié aucune étude pouvant être incluse.

Résultats principaux: 

Nous n'avons identifié aucune étude répondant à nos critères d'inclusion. Nous avons exclu neuf études.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.