La pentoxifylline pour la prévention de la dysplasie broncho-pulmonaire chez les prématurés

Les bébés nés avant terme (prématurés) souffrent souvent pendant longtemps de problèmes respiratoires connus sous le nom de dysplasie bronchopulmonaire, qui peuvent compromettre leur santé dans l'enfance et jusqu'à l'âge adulte. Les médicaments agissant sur le système de défense de l'organisme peuvent aider à réduire le risque de problèmes respiratoires de longue durée. La pentoxifylline fait partie de ces médicaments. Le principal objectif de cette revue était de savoir si la pentoxifylline, en comparaison avec un placebo (un médicament inactif) ou l'absence de médicament, apportait des avantages importants aux nourrissons nés avant terme. Une seule étude, de taille et de qualité moyennes, a été identifiée dans cette revue. Cette étude n'a pas apporté des preuves solides que la pentoxifylline apporte des avantages importants pour les prématurés. Nous n'avons donc pas été en mesure de déterminer les effets de la pentoxifylline dans la prévention des problèmes respiratoires au long cours chez les prématurés. D'autres études de bonne qualité sont nécessaires pour répondre à cette question.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves sont insuffisantes pour déterminer l'innocuité et l'efficacité de la pentoxifylline pour la prévention de la dysplasie broncho-pulmonaire chez les prématurés. Nous encourageons les chercheurs à mener des essais cliniques pour confirmer ou infirmer le rôle de la pentoxifylline dans la prévention de la DBP chez les prématurés. Ces essais devront rapporter les paramètres cliniquement importants et, dans l'idéal, rendre compte du développement neurologique à long terme.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La dysplasie broncho-pulmonaire (DBP) est une complication fréquente chez les prématurés. Elle est associée à des troubles au long cours des fonctions respiratoires et du développement neurologique et à une mortalité accrue. L'utilisation prophylactique d'agents modulateurs de l'inflammation tels que la pentoxifylline, un inhibiteur de synthèse de la méthylxanthine et de la phosphodiestérase, peut réduire l'incidence de la DBP.

Objectifs: 

L'objectif principal de cette revue était de déterminer l'effet de la pentoxifylline sur l'incidence de la DBP, la mortalité avant l'âge de 36 semaines d'aménorrhée, et la DBP ou la mortalité avant l'âge de 36 semaines d'aménorrhée chez les nouveau-nés prématurés.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur la néonatalogie, CENTRAL (The Cochrane Library n° 9, 2012), EMBASE (de janvier 1974 à septembre 2012), PubMed (de janvier 1966 à septembre 2012) et CINAHL (de janvier 1982 à septembre 2012), en septembre 2012. Nous avons examiné les références bibliographiques et les références croisées des études identifiées. Nous avons effectué une recherche manuelle dans les actes des congrès des sociétés savantes de pédiatrie (de janvier 1990 à septembre 2012). Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection: 

Les essais cliniques randomisés ou quasi randomisés portant sur la pentoxifylline par voie systémique ou par nébulisation chez les prématurés de moins de 32 semaines d'âge gestationnel ou moins de 1 500 g de poids de naissance, rendant compte d'au moins un paramètre d'intérêt, ont été inclus dans la revue.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons utilisé les méthodes standard du Groupe de revue Cochrane en néonatalogie et de la Collaboration Cochrane. Deux auteurs (SMS et SK) ont effectué indépendamment des recherches dans la littérature de la manière décrite ci-dessus et sélectionné les études. Les divergences ont été résolues au moyen de discussions entre tous les auteurs de la revue.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié un essai clinique randomisé admissible à l'inclusion dans cette revue. Cette étude comparait l'utilisation de la pentoxifylline en nébulisation avec un placebo pour la prévention de la DBP chez 100 nouveau-nés prématurés. Elle comportait un risque élevé de biais en raison de l'absence d'insu pour les investigateurs évaluant l'intervention et les résultats et de données de résultats incomplètes. Il n'y a eu aucun effet statistiquement significatif de la pentoxifylline en nébulisation par rapport au placebo sur les résultats individuels de DBP à 36 semaines d'aménorrhée ou de décès avant 36 semaines d'aménorrhée. Il n'y a pas eu d'effet significatif de la pentoxifylline en nébulisation sur les hémorragies intraventriculaires, les leucomalacies périventriculaires, les septicémies ou les persistances du canal artériel nécessitant une ligature. L'étude ne rapportait aucun des autres critères d'évaluation secondaires considérés dans notre revue. La déclaration des événements indésirables était très limitée et ne nous a pas permis de déterminer avec certitude l'incidence de ces événements. Aucun résultat à long terme n'était rapporté.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.