Les gants supplémentaires ou certains types de gants pour la prévention des blessures par objets tranchants chez le personnel médical

Contexte

Le personnel médical peut se blesser accidentellement avec des aiguilles ou des instruments tranchants qui ont été utilisés lors des soins des patients. Ce qui entraîne un faible risque d'infection par maladie virale, telle que l'hépatite ou le VIH chez personnel médical. Par conséquent, il est important d'éviter le contact avec le sang pour prévenir l'infection. Nous avons évalué si l'utilisation de gants, de gants avec plus d'une couche d'épaisseur ou de gants spéciaux, peut prévenir les piqûres ou les instruments tranchants de percer la peau. Jusqu'à juin 2013, nous avons trouvé 34 études évaluant 6 890 opérations. Il n'y avait aucune étude sur le personnel non-chirurgical.

Deux paires de gants par rapport à une seule paire

Dans 12 études, deux paires de gants réduisaient le nombre de perforations dans les gants de 71 % par rapport à l'utilisation d'une paire de gants. Dans trois études, deux paires de gants réduisaient les tâches de sang sur la peau de 65 %. La réduction de blessures par piqûre d'aiguille auto-rapportées était moins précise.

Trois paires de gants par rapport à deux paires de gants ordinaires

Une seule étude de faible qualité a montré que des gants triplés par rapport aux gants doublés pouvaient davantage réduire les perforations.

Une paire de gants plus épais ou spéciale par rapport à une paire de gants ordinaire

Cinq études de faible qualité ont montré que le nombre de perforations était similaire pour les gants plus fins et les gants plus épais. Dans deux études de faible qualité, l'utilisation d'une paire de gants en tissu sur une paire de gants normale réduisait les perforations par rapport à deux paires de gants normales. Cela était similaire pour les gants fabriqués à partir de matériau spécial, tel que le tissu ou l'acier, utilisés entre la paire de gants normale.

Les gants pourvus d'un indicateur

Les gants pourvus d'un indicateur indiquent un point coloré lorsqu'ils sont percés. Deux études ont montré qu'ils réduisaient le nombre de perforations par gant, mais pas la quantité totale de perforations.

Sensibilité des doigts

Il n'y avait pas d'indications à savoir si l'utilisation de plusieurs couches de gants diminuait la sensibilité des doigts.

Conclusions

Les chirurgiens et le personnel chirurgical peuvent réduire le risque de contracter une infection virale grave en portant deux paires de gants au lieu d'une paire de gants. L'utilisation de trois paires ou couches de gants fabriquées à partir de matériau spécial réduit probablement le risque, mais leur évaluation doit être approfondie. Des études supplémentaires sont nécessaires afin d'évaluer si les gants ont un effet préventif similaire chez les autres professionnels de santé en dehors du bloc opératoire.

Conclusions des auteurs: 

Des preuves de qualité modérée démontrent que les gants doublés par rapport aux gants simples pendant la chirurgie réduisent les perforations et les tâches de sang sur la peau, ce qui indique une diminution des accidents d'exposition percutanée. Des preuves de faible qualité indiquent que les gants triplés et l'utilisation de gants spéciaux peut réduire davantage le risque de perforation par rapport aux gants doublés avec des gants de matériel ordinaire. L'effet préventif de gants doublés sur les incidents d'exposition percutanée dans la chirurgie n'a pas besoin d'autres recherches. D'autres études sont nécessaires pour évaluer l'efficacité et la rentabilité des gants avec un matériau spécial et des gants triplés chez d'autres professionnels de santé.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le personnel médical est à risque de contracter des maladies virales au travail, telles que l'hépatite B, l'hépatite C et le VIH par l'exposition au sang contaminé et aux fluides corporels. L'infection survient le plus souvent lorsqu'un personnel médical ponctionne par inadvertance la peau de sa main avec un outil pointu qui a été utilisé dans le traitement d'un patient infecté, mettant ainsi le sang du patient en contact avec son propre sang. De telles circonstances sont communément appelées incidents d'exposition percutanée.

Objectifs: 

Déterminer les effets bénéfiques et délétères de gants supplémentaires pour la prévention des incidents d'exposition percutanée chez le personnel médical par rapport à l'absence d'intervention ou à d'autres interventions.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, NHSEED, Science Citation Index Expanded, CINAHL, NIOSHTIC, CISDOC, PsycINFO et LILACS jusqu'au 26 juin 2013.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) comprenant le personnel médical comme majorité des participants, des gants supplémentaires ou certains types de gants comme interventionet l'exposition au sang ou aux liquides corporels comme critère de jugement.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment évalué l'éligibilité, le risque de biais et extrait les données. Nous avons effectué des méta-analyses pour sept comparaisons différentes.

Résultats principaux: 

Nous avons trouvé 34 ECR portant sur 6 890 personnes-opérations comme unités participantes et ayant rendu compte de 46 comparaisons d'intervention-groupes témoins. Nous avons regroupé les interventions comme suit : augmentation des couches de gants standards, gants fabriqués avec des matériaux protecteurs spéciaux ou gants plus épais et gants pourvus d'un système indicateur de ponctions. Les gants pourvus d'un indicateur indiquent un point coloré lorsqu'ils sont percés. Dans toutes les études, les participants étaient des chirurgiens et ils utilisaient au moins une paire de gants standards comme intervention témoin. Vingt-sept études incluaient également d'autres membres du personnel chirurgical (par exemple, les infirmières). Toutes les études, sauf une, utilisaient des perforations de gants comme une indication de l'exposition. Le taux médian du groupe témoin était de 18,5 perforations pour 100 personnes-opérations. Sept études rapportaient les tâches de sang sur la peau et deux études rapportaient les blessures par piqûre d'aiguille auto-rapportées. Six études rapportaient la dextérité en tant que score sur l'échelle visuelle analogique pour la comparaison de gants simples par rapport aux gants doublés, 13 études rapportaient des perforations extérieures sur les gants. Nous avons jugé que les études incluses avaient un risque de biais modéré à élevé.

Nous avons trouvé des preuves de qualité modérée indiquant que les gants doublés, par rapport aux gants simples, réduisaient le risque de perforation des gants (rapport des taux (RR) 0,29, intervalle de confiance à 95 % (IC) de 0,23 à 0,37) et le risque de tâches de sang sur la peau (RR 0,35, IC à 95 % 0,17 à 0,70). Deux études, avec un risque de biais élevé, rapportaient également l'effet des gants doublés par rapport aux gants simples au niveau des blessures par piqûre d'aiguille (RR 0,58, IC à 95 % 0,21 à 1,62).

Nous avons trouvé des preuves de faible qualité dans une étude de petite taille indiquant que l'utilisation de trois gants par rapport à deux gants réduisait le risque d'autres perforations (RR 0,03, IC à 95 % 0,00 à 0,52). Des preuves similaires de faible qualité indiquaient que l'utilisation d'une paire de gant en tissu sur une paire de gants normale réduisait les perforations par rapport à deux paires de gants normales (RR 0,24, IC à 95 % 0,06 à 0,93). Des preuves de qualité modérée indiquaient que cet effet était similaire pour l'utilisation d'une paire de gant dotée d'un matériau spécial entre deux paires de gants normales. Les gants plus épais n'étaient pas plus performants que les gants plus fins.

Dans deux études, des preuves de qualité faible à modéré indiquaient qu'un système d'indication ne réduisait pas le nombre total de perforations pendant une opération, même s'il réduisait le nombre de perforations par gant utilisé.

Des preuves de qualité modérée indiquaient que les gants doublés avaient un nombre similaire de perforations extérieures sur les gants comparés aux gants simples, signalant qu'il n'existe pas de perte de dextérité avec des gants doublés (RR 1,10, IC à 95 % 0,93 à 1,31).

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.