Différents types de dispositifs de compression pneumatique intermittente pour éviter la thromboembolie veineuse après une arthroplastie totale de la hanche

L'arthroplastie totale de la hanche (ATH) est une procédure orthopédique pratiquée depuis des décennies pour réduire la douleur et améliorer le fonctionnement et la qualité de vie des personnes souffrant de troubles graves de la hanche. Elle donne d'excellents résultats, aussi bien en termes d'amélioration du fonctionnement que de rentabilité. Toutefois, les patients présentent un fort risque de développer une thromboembolie veineuse, telle qu'une thrombose veineuse profonde (TVP) ou une embolie pulmonaire (EP) juste après l'opération. Des dispositifs de compression pneumatique intermittente (CPI) sont utilisés pour diminuer le risque que ce type d'événement ne se produise. Il existe différents types de dispositifs de CPI, de conception variable, notamment en ce qui concerne le taux et le moyen de compression. Nous avons recherché des essais contrôlés randomisés comparants différents types de dispositifs de CPI pour éviter la thromboembolie veineuse chez les patients ayant subi une ATH. Nous n'avons trouvé qu'une seule étude, portant sur 121 patients, comparant un dispositif de compression mollet-cuisse et un dispositif de compression du pied (plantaire). Aucun cas de TVP ou PE symptomatique n'a été constaté dans l'un ou l'autre groupe durant les trois semaines suivant l'ATH. La compression pneumatique mollet-cuisse permettait de réduire le gonflement de la cuisse plus efficacement que la compression plantaire une semaine après l'opération. Le gonflement post-opératoire diminuait plus rapidement dans le groupe de la pompe mollet-cuisse que dans le groupe de la pompe plantaire. Toutefois, d'autres critères de jugement, tels que la TEV asymptomatique diagnostiquée par imagerie, n'ont pas pu être déterminés et il n'est pas possible de tirer des conclusions fiables de cette seule étude, comportant un fort risque de biais. Nous suggérons donc de poursuivre la recherche primaire afin qu'il soit possible de choisir un dispositif de CPI en toute connaissance de cause pour éviter la thromboembolie veineuse après une ATH.

Conclusions des auteurs: 

Les données issues d'essais contrôlés randomisés sont insuffisantes pour permettre de choisir un dispositif de CPI en toute connaissance de cause pour éviter la thromboembolie veineuse après une arthroplastie totale de la hanche. Il est donc urgent de réaliser des recherches complémentaires, en particulier un ECR multicentrique bien conçu, incluant un nombre suffisant de participants. Des critères de jugement cliniquement pertinents, tels que la mortalité, la TEV asymptomatique diagnostiquée par imagerie et les complications majeures, doivent être pris en compte.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'arthroplastie totale de la hanche (ATH) est un traitement efficace pour réduire la douleur et améliorer le fonctionnement et la qualité de vie des patients souffrant de troubles de la hanche. Bien que cette opération donne de très bons résultats, elle peut entraîner des complications significatives, comme la thrombose veineuse profonde (TVP) et l'embolie pulmonaire (PE). Différents types de dispositifs de compression pneumatique intermittente (CPI) sont utilisés à des fins de prophylaxie contre la thrombose chez les patients ayant subi une ATH. Les dispositifs disponibles varient en termes de vêtements de compression, poches à air, schémas des cycles de pression de la pompe, profils de compression, durée des cycles, durée d'inflation et de déflation ou mode cyclique (automatique ou constant). Malgré l'usage largement répandu de la CPI pour le traitement des maladies artérielles et veineuses, l'efficacité relative des différents types de dispositifs de CPI à des fins de prophylaxie contre la thrombose après une ATH reste à déterminer.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et l'innocuité comparées de différents dispositifs de CPI en ce qui concerne la prévention de la thromboembolie veineuse chez les patients ayant subi une ATH.

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette mise à jour, le coordinateur des recherches d’essais du groupe Cochrane sur les maladies vasculaires périphériques a effectué des recherches dans le registre spécialisé (novembre 2014) et CENTRAL (2014, numéro 10). Des recherches ont également été effectuées dans des bases de données d'essais cliniques pour obtenir des informations sur les études en cours ou non publiées. Les listes bibliographiques des articles pertinents ont également été passées au crible. Il n'y avait aucune restriction concernant la langue ou la publication.

Critères de sélection: 

Les études contrôlés randomisées et quasi randomisées pouvaient être incluses.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont sélectionné des essais, évalué leur admissibilité et leur qualité méthodologique et extrait les données de façon indépendante. Les désaccords ont été résolus par la discussion ou, au besoin, communiqués à un troisième auteur de la revue.

Résultats principaux: 

Une seule étude contrôlée quasi randomisée, incluant 121 participants et comparant deux types de dispositifs de CPI, correspondait aux critères d'inclusion. Les auteurs n'ont trouvé aucun cas de TVP ou PE symptomatique dans le groupe de compression mollet-cuisse, ni dans le groupe de compression plantaire durant les trois semaines suivant l'ATH. La compression pneumatique mollet-cuisse permettait de réduire le gonflement de la cuisse plus efficacement que la compression plantaire en phase postopératoire précoce. Les conclusions de cette revue sont toutefois de faible puissance car basées sur un seul essai, présentant un risque élevé de biais.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.