Réhabilitation multidisciplinaire dans les cas de tumeurs cérébrales

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Les personnes souffrant de tumeurs cérébrales peuvent être exposées à tout un éventail de symptômes et d'incapacités, comme des troubles psychologiques, des difficultés de déplacement ou d'auto prise en charge et des problèmes dans le cadre relationnel ou professionnel, qui peuvent avoir un impact significatif sur leur qualité de vie. Ces symptômes et incapacités peuvent être résolus grâce à une « réhabilitation multidisciplinaire » assurée par une équipe composée de plusieurs professionnels de la santé (par exemple : des médecins, des infirmières, des thérapeutes) travaillant de manière organisée.

La présente revue n'a trouvé aucune étude de qualité élevée évaluant l'efficacité de ces soins multidisciplinaires. Les preuves provenant de douze études de qualité médiocre suggèrent que la réhabilitation multidisciplinaire permet d'améliorer l'incapacité et la qualité de vie. Cette réhabilitation ne semble pas être néfaste et les écarts constatés dans les recherches en cours ne devraient pas être interprétés comme étant des preuves de son inefficacité dans les cas de tumeurs cérébrales. Des recherches de qualité élevée sont nécessaires pour examiner l'efficacité de la réhabilitation multidisciplinaire chez les personnes souffrant de tumeurs cérébrales.

Conclusions des auteurs: 

Aucun ECR ou ECC n'était disponible pour établir une synthèse des « meilleures preuves » concernant la réhabilitation multidisciplinaire après le traitement de patients souffrant d'une tumeur cérébrale. Toutefois, ceci ne suggère pas l'inefficacité de cette réhabilitation, mais souligne plutôt les défis à relever au niveau de la conception et de la rigueur des essais, des critères de jugement et de la complexité des soins administrés à cette population. Pour s'assurer de l'exhaustivité de la documentation, 12 études observationnelles (avec des risques de biais élevés), impliquant des patients souffrant d'une tumeur cérébrale, étaient incluses. Ces études fournissaient des preuves « de niveau médiocre » suggérant que la réhabilitation multidisciplinaire (patient en hôpital de jour, à domicile) peut améliorer les résultats fonctionnels et que les programmes ambulatoires (patient externe et à domicile) peuvent améliorer la vocation et la qualité de vie. Ces conclusions sont provisoires au mieux, étant donné les écarts existant dans les recherches actuellement réalisées dans ce domaine. Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'évaluer des conceptions d'études appropriées et robustes, des critères de jugement, les besoins du personnel soignant et le contexte optimal, le type, l'intensité, la durée du traitement et le rapport coût-efficacité de la réhabilitation multidisciplinaire des personnes souffrant d'une tumeur cérébrale.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les tumeurs cérébrales peuvent causer une invalidité significative qui peut être traitée par une réhabilitation multidisciplinaire. Toutefois, la base de preuves s'y rapportant reste incertaine.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité de la réhabilitation multidisciplinaire chez des adultes suite au traitement de leur tumeur cérébrale primaire, notamment les types d'approches qui sont efficaces (contextes, intensité) et les critères de jugement sur lesquels elle a une influence.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les affections neuromusculaires (semaine 2 de mars 2012), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, The Cochrane Library numéro 3, 2012), MEDLINE (de 1966 à la semaine 2 de mars 2012), EMBASE (de 1980 à la semaine 2 de mars 2012), PEDro (de 1982 à mars 2012) et LILACS (de 1982 à la semaine 2 de mars 2012). Nous avons consulté les bibliographies des articles identifiés et contacté les auteurs, ainsi que des experts reconnus dans ce domaine, afin d'obtenir des essais publiés et non publiés.

Critères de sélection: 

Des essais cliniques contrôlés (essais cliniques randomisés et non randomisés) comparant la réhabilitation multidisciplinaire dans le cas d'une tumeur cérébrale primaire à des services locaux systématiquement disponibles ou à des niveaux faibles d'intervention ou à des études qui comparaient la réhabilitation multidisciplinaire dans différents contextes ou à des niveaux d'intensité différents.

Recueil et analyse des données: 

Trois auteurs de la revue ont évalué la qualité méthodologique des études, extrait des données et réalisé de manière indépendante une synthèse des « meilleures preuves » en fonction de la qualité méthodologique.

Résultats principaux: 

Aucun essai contrôlé randomisé (ECR) ou aucun essai clinique contrôlé (ECC) n'a été identifié.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.