Supports pour le traitement des escarres

Quel est le but de cette revue ?

L'objectif de cette étude était de déterminer si différents supports telles que des lits, des matelas ou des coussins spécialement conçus peuvent aider à traiter les escarres. Les chercheurs de Cochrane ont recueilli et analysé toutes les études pertinentes (essais contrôlés randomisés) pour répondre à cette question et ont trouvé 19 études pertinentes.

Messages clés

Nous ne savons pas quels supports sont les plus efficaces pour le traitement des escarres, car les études comparatives n'ont pas impliqué suffisamment de personnes et n'ont pas été bien conçues.

Quel est le sujet de la revue ?

Les escarres (aussi appelées escarres de décubitus) sont des blessures à la peau et aux tissus sous-jacents causées par la pression ou le frottement. Ils se forment généralement à des endroits du corps qui sont osseux ou qui supportent un poids ou une pression, comme les hanches, les fesses, les talons et les coudes. Les personnes qui ont des problèmes de mobilité ou qui restent au lit pendant de longues périodes risquent de développer des escarres. Toute une gamme de traitements, y compris des pansements et des supports comme des matelas et des coussins spéciaux, sont utilisés pour traiter les plaies de pression.

Les supports pour le traitement des escarres peuvent comprendre des lits, des matelas, des surmatelas et des coussins spécialement conçus pour protéger les parties vulnérables du corps et répartir plus uniformément la pression de surface. Les supports à faible technicité comprennent les matelas remplis de mousse, de liquide, de billes ou d'air, ainsi que d'autres matelas et surmatelas en mousse. Les supports de haute technologie comprennent les matelas et les surmatelas qui sont alimentés électriquement pour alterner la pression à l'intérieur de la surface, les lits qui sont alimentés pour faire circuler l'air mécaniquement et les lits à faible perte d'air qui contiennent de l'air chaud se déplaçant dans les poches à l'intérieur du lit. D'autres supports comprennent les peaux de mouton, les coussins et les recouvrements de table d'opération.

Nous voulions savoir quelles supports étaient les plus efficaces pour aider les escarres à guérir. Nous voulions également comparer différents supports en termes de coût, de fiabilité, de durabilité et d'avantages ou d'inconvénients pour les patients qui les utilisent.

Quels sont les principaux résultats de la revue ?

En septembre 2017, nous avons cherché des essais portant sur les supports pour le traitement des escarres et qui ont rapporté leurs effets sur la cicatrisation. Nous avons trouvé 19 essais auxquels ont participé 3 241 participants, tous des adultes, dont la majorité étaient des personnes âgées et alitées dans des hôpitaux ou des maisons médicalisées. Dans les études où le sexe des participants a été signalé, la majorité d'entre eux étaient des femmes. Ce ne sont pas toutes les études qui ont fait état de leurs sources de financement, mais deux de celles qui l'ont fait ont été financées par des fabricants de dispositifs médicaux.

Cinq études auxquelles ont participé 318 participants ont comparé des supports à basse pression constante (CLP) et de basse technologie, comme les matelas en mousse. Nous ne pouvons pas être certains de la façon dont ces différents supports affectent la cicatrisation des escarres, car les données probantes sont généralement peu fiables. Quatorze études impliquant 2923 participants ont comparé différents supports de haute technologie telles que des lits fluidisés à l'air. Encore une fois, nous ne pouvons pas être certains de la façon dont ces différents supports affectent les taux de cicatrisation des escarres, car la certitude des données probantes est généralement faible.

Nous ne sommes pas en mesure de tirer des conclusions fermes sur les effets des différents supports pour le traitement des escarres parce que la qualité globale des preuves est faible à très faible. Beaucoup d’études ne portaient que sur un petit nombre de personnes, ne fournissaient pas suffisamment d'information sur leurs résultats ou n'étaient pas bien conçues. De plus, des essais mieux menés sont nécessaires pour déterminer quels supports sont les plus efficaces dans le traitement des escarres.

Dans quelle mesure cette revue est-elle à jour ?

Nous avons cherché des études qui avaient été publiées jusqu'en septembre 2017.

Conclusions des auteurs: 

D'après les données actuelles, il n'est pas clair si un type particulier de support de basse ou haute technologie est plus efficace pour guérir les escarres que les supports standards.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les escarres sont traitées en réduisant la pression sur les zones cutanées endommagées. Des supports spéciaux (notamment lits, matelas et coussins) conçus pour répartir la pression sont couramment utilisés comme traitement. Les effets relatifs des différents supports sont indéterminés. Il s'agit d'une mise à jour d'une revue existante.

Objectifs: 

Évaluer les effets des supports au niveau du soulagement de la pression pour le traitement des escarres.

La stratégie de recherche documentaire: 

En septembre 2017, nous avons fait des recherches dans le Registre spécialisé des plaies de Cochrane ; le Registre central des essais contrôlés de Cochrane (CENTRAL) ; Ovid MEDLINE (y compris les citations en cours et autres citations non indexées) ; Ovid Embase et EBSCO CINAHL Plus. Nous avons également fait des recherches dans les registres d'essais cliniques pour trouver des études en cours et non publiées, ainsi que dans les listes de référence scannées contenant des études pertinentes mais aussi dans des revues, des méta-analyses et des rapports sur les technologies de la santé pour trouver des études supplémentaires. Il n'y avait aucune restriction concernant la langue, la date de publication ou le contexte de l'étude.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais cliniques comparatifs et randomisés (ECR), publiés ou non, qui ont évalué les effets des supports pour le traitement des escarres, dans n'importe quel groupe ou milieu de participants.

Recueil et analyse des données: 

L'extraction des données, l'évaluation du " risque de biais " et les évaluations GRADE ont été effectuées indépendamment par deux auteurs de revue. Des essais avec des participants, des comparaisons et des critères de jugement similaires ont été pris en compte pour la méta-analyse. Lorsque la méta-analyse n'était pas appropriée, nous avons présenté les résultats des essais de façon narrative. Dans la mesure du possible, nous prévoyions de présenter les données sous forme de risque relatif ou de différence moyenne, selon le cas.

Résultats principaux: 

Pour cette mise à jour, nous avons identifié un nouvel essai des supports pour le traitement des escarres, portant le total à 19 essais auxquels ont participé 3241 personnes. La plupart des essais étaient de petite envergure, la taille des échantillons allant de 20 à 1971, et le risque de biais était généralement élevé ou peu clair.

Critère de jugement primaire : cicatrisation des escarres existants

Supports à pression constante à faible technicité

Il n'est pas certain que la configuration des lits augmente la proportion des escarres qui cicatrisent par rapport aux lits d'hôpitaux standard, car les données probantes sont très peu fiables : (RR 3,96, IC à 95 % : 1,28 à 12,24), qualité déclassée pour risque importrant de biais, grande imprécision et caractère indirect (1 étude ; 70 participants).

Il n'y a actuellement pas de différence évidente dans la cicatrisation des escarres entre les supports remplis d'eau et les matelas de remplacement en mousse : (RR 0,93, IC à 95 % : 0,63 à 1,37) ; données probantes de faible certitude déclassées pour risque imortant de biais et grande imprécision (1 étude ; 120 participants).

Il n'a pas été possible d'effectuer d'autres analyses pour les surmatelas en polyester par rapport aux surmatelas en gel (1 étude ; 72 participants), les matelas sans moteur par rapport aux matelas à faible perte d'air (1 étude ; 20 participants) ou les matelas d'hôpital standard avec surmatelas en peau de mouton par rapport aux matelas d'hôpital standard (1 étude ; 36 participants).

Supports de pression haute technologie

À l'heure actuelle, il n'est pas clair si les supports de pression haute technologie (comme les lits à faible perte d'air, les lits à suspension pneumatique et les surfaces à pression alternée) améliorent la guérison des escarres (14 études ; 2923 participants) ou quelle intervention pourrait être plus efficace. La certitude des éléments probants est généralement faible, surtout en raison du risque de biais et de l'imprécision.

Critères de jugement secondaires

Aucune analyse n'a été entreprise en ce qui concerne les critères de jugement secondaires, y compris le confort des participants et la fiabilité et l'acceptabilité de la surface, car les rapports à ce sujet dans les essais inclus étaient très limités.

Dans l'ensemble, la certitude des éléments probants est faible à très faible et ils ont été principalement déclassés en raison du risque de biais et d'imprécision.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Amytis Heim et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.