Médicaments immunosuppresseurs après une greffe des poumons chez les patients atteints de mucoviscidose

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La greffe des poumons est une option de traitement disponible et réaliste chez les patients atteints de mucoviscidose dont les poumons sont sévèrement endommagés. Cependant, comme un mécanisme de défense naturel, le corps identifie une greffe des poumons en tant qu’élément étranger et active le système immunitaire pour le rejeter. Ceci est connu sous le nom de rejet de greffe. Pour empêcher ce rejet, des médicaments sont nécessaires afin de supprimer la fonction immunitaire après une greffe des poumons. Divers types de médicaments agissent en inhibant différents composants du système immunitaire. La majorité de la recherche sur ces médicaments s'est concentrée sur tous les patients après une greffe des poumons, et non spécifiquement sur les patients atteints de mucoviscidose. Actuellement, les cliniciens ne sont pas tous d’accord sur la méthode d'utilisation de ces médicaments chez les patients atteints de mucoviscidose après une greffe des poumons.

Nous avons recherché des études randomisées portant sur des médicaments pour prévenir le rejet de greffe chez les patients atteints de mucoviscidose après une greffe des poumons. Ceci pour pouvoir évaluer les effets de chaque médicament, administré seul ou combiné à d'autres médicaments, par rapport au traitement factice (placebo) ou à d'autres médicaments seuls ou à des combinaisons de médicaments. Bien que nous ayons trouvé deux études éligibles, elles incluaient des patients avec un nombre d'affections chroniques et non uniquement des patients atteints de mucoviscidose. Les résultats ont été administrés pour tous les patients et nous ne sommes pas en mesure d'extraire les résultats qui étaient spécifiques aux patients atteints de mucoviscidose. Nous avons contacté les chercheurs qui ont réalisé ces études randomisées, mais ils ne nous ont pas encore envoyé les résultats spécifiques aux patients atteints de mucoviscidose. Si nous les recevons, nous inclurons ces résultats dans les futures mises à jour de cette revue systématique.

Une revue de médicaments, pour inhiber la fonction immunitaire chez les patients subissant une greffe des poumons en général (qui n’était pas restreinte aux patients atteints de mucoviscidose), a uniquement inclus trois études qui avaient un risque de biais élevé. La revue n'a pas trouvé qu' un quelconque médicament était meilleure qu' une autre pour réduire les risques de décès ou de rejet aigu; mais le tacrolimus conduit à un risque plus faible de rejet à long terme et de pression artérielle élevée, bien qu' il y avait un risque plus élevé de diabète. Des recherches supplémentaires sont nécessaires concernant l'utilisation de médicaments qui inhibent la fonction immunitaire chez les patients atteints de mucoviscidose et qui ont reçu une greffe des poumons.

Conclusions des auteurs: 

Le manque de preuves actuellement disponibles ne permet pas d'établir de conclusions quant à l'efficacité et l'innocuité relatives des différents médicaments immunosuppresseurs chez les patients atteints de mucoviscidose après une greffe des poumons. Une récente revue Cochrane comparant le tacrolimus à la ciclosporine chez tous les patients ayant subi une greffe des poumons (qui n’était pas limitée aux patients atteints de mucoviscidose) n'a rapporté aucune différence significative en termes de mortalité et de risque de rejet aigu. Cependant, l’utilisation de tacrolimus était associée à un plus faible risque de syndrome de la bronchiolite oblitérant et d'hypertension artérielle et un risque plus élevé de diabète sucré. Il convient de noter que cette revue comprenait uniquement un petit nombre d'études incluses (n =3) avec un risque de biais élevé. Des études randomisées supplémentaires sont nécessaires pour fournir des preuves de bénéfices et d'innocuité de l'utilisation d'un traitement immunosuppresseur chez les patients atteints de mucoviscidose après une greffe des poumons.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Pour les patients atteints de mucoviscidose et de lésions pulmonaires avancées, la greffe des poumons est une option viable. Cependant, le rejet de greffe est une conséquence potentielle importante après une greffe des poumons. Un traitement immunosuppresseur est nécessaire afin de prévenir les épisodes de rejet de greffe et donc de réduire la morbidité et la mortalité chez cette population. Un certain nombre de classes de médicaments immunodépresseurs agissent sur différents composants du système immunitaire. Il existe une variabilité extrême dans l'utilisation des agents immunosuppresseurs après une greffe des poumons dans la mucoviscidose. Tandis que la majorité de la recherche dans le traitement immunosuppresseur s'est concentrée sur la population générale des receveurs de greffe des poumons, l'efficacité et l'innocuité de ces agents sont méconnues chez les patients atteints de mucoviscidose.

Objectifs: 

Évaluer les effets des médicaments seuls ou combinés par rapport à un placebo ou à d'autres médicaments seuls ou combinés pour prévenir le rejet suite à une greffe des poumons chez les patients atteints de mucoviscidose.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et les autres maladies génétiques et examiné les bibliographies des essais potentiellement éligibles. Nous avons également effectué des recherches dans le registre d'essais www.clinicaltrials.gov pour obtenir des informations sur des études non publiées et en cours.

Date de la dernière recherche : 22 août 2013.

Critères de sélection: 

Études randomisées et quasi-randomisées.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons indépendamment évalué les études identifiées par nos recherches pour être inclus dans la revue. Si des études éligibles sont identifiées et inclues dans les futures mises à jour de la revue, nous extrairons indépendamment les données et évaluerons le risque de biais.

Résultats principaux: 

Alors que deux études répondaient à nos critères d'inclusion, nous ne les avons pas inclus dans la revue car les investigateurs des études n'ont rapporté aucune information spécifique aux patients atteints de mucoviscidose. Nos tentatives pour obtenir ces informations n'ont pas encore été fructueuses. Nous inclurons toutes données fournies dans les futures mises à jour de la revue.

Notes de traduction: 
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.