Le colesevelam pour le diabète de type 2

Le colesevelam a été initialement approuvé pour le traitement de l'hyperlipidémie (taux élevé de lipides dans le sang) dans les années 2000, mais s'est avéré également efficace pour améliorer la glycémie. Nous avons donc étudié son rôle dans la prise en charge du diabète de type 2. 1450 patients au total ont pris part à six études sur le colesevelam. Ces études ont duré entre 8 et 26 semaines. Une seule petite étude comparait le colesevelam directement contre placebo, les cinq autres études examinant le colesevelam associé à d'autres agents antidiabétiques par rapport à un placebo associé à d'autres agents antidiabétiques. Il n'y avait pas deux études avec le même groupe d'intervention et de comparaison. Associé à d'autres agents antidiabétiques, le colesevelam a permis d'améliorer le contrôle de la glycémie et des lipides sanguins. Il est toutefois difficile de dissocier les effets du colesevelam de ceux des autres agents antidiabétiques utilisés, parce qu'une seule étude comparait le colesevelam contre placebo. Il en est de même pour les effets indésirables : trois études faisaient état uniquement de quelques épisodes hypoglycémiques non graves, aucun autre effet secondaire grave n'a été observé. Aucune étude n'étudiait la mortalité : les complications du diabète de type 2, comme les maladies oculaires et rénales, les crises cardiaques et les accidents cardiovasculaires ; la qualité de vie liée à la santé ; les résultats fonctionnels et le coût des traitements. Des données à long terme sur l'efficacité et l'innocuité du colesevelam sont donc nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Le colesevelam associé à des agents antidiabétiques a montré des effets significatifs sur le contrôle glycémique. Toutefois, il n'existe qu'un nombre limité d'études, associant le colesevelam à différents agents antidiabétiques. Des informations complémentaires sur le risque relatif du traitement au colesevelam sont nécessaires pour évaluer ses effets à long terme, notamment en ce qui concerne la prise en charge des risques cardiovasculaires et la réduction des complications micro et macrovasculaires du diabète de type 2. Par ailleurs, les données à long terme sur la qualité de vie liée à la santé et l'ensemble des causes de mortalité doivent également être étudiées.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le colesevelam est un chélateur de l'acide biliaire de deuxième génération qui agit sur la glycémie et les lipides sanguins. Il représente donc un agent prometteur pour la prise en charge simultanée de la glycémie et des lipides.

Objectifs: 

Évaluer les effets du colesevelam pour le diabète de type 2.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans plusieurs bases de données électroniques, parmi lesquelles The Cochrane Library (numéro 1, 2012), MEDLINE, EMBASE, CINAHL, LILACS, OpenGrey et la base de données Proquest Dissertations and Theses (toutes jusqu'à janvier 2012), combinée à des recherches manuelles. Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) comparant le colesevelam avec ou sans autres agents hypoglycémiques oraux à un placebo ou à une intervention de contrôle avec ou sans agents hypoglycémiques oraux.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont sélectionné les essais et extrait les données de manière indépendante. Nous avons évalué le risque de biais en nous basant sur les paramètres de randomisation, l'assignation secrète, le masquage, l'exhaustivité des résultats, les comptes-rendus sélectifs et d'autres sources de biais potentielles.

Résultats principaux: 

Six ECR, d'une durée de 8 à 26 semaines et incluant 1450 participants, répondaient aux critères d'inclusion. Globalement, le risque de biais de ces essais était peu clair ou élevé. Tous les ECR comparaient les effets du colesevelam avec ou sans autres médicaments antidiabétiques contre placebo seul (une étude) ou en association avec des médicaments antidiabétiques. Le colesevelam associé à des agents antidiabétiques a permis une réduction statistiquement significative de la glycémie à jeun, avec une différence moyenne (DM) de -15 mg/dl (intervalle de confiance (IC) à 95 % : -22 à - 8), P < 0,0001 ; 1075 participants, 4 essais, aucun essai à faible risque de biais dans tous les domaines. Une réduction de l'hémoglobine glyquée A1c (HbA1c) a également été constatée avec le colesevelam (DM = -0,5 % (IC à 95 % : -0,6 à -0,4), P < 0,0001 ; 13155 participants, 5 essais, aucun essai à faible risque de biais dans tous les domaines). Toutefois, le seul essai comparant le colesevelam contre placebo seul (33 participants) n'a pas révélé de différence statistiquement significative entre les deux groupes. D'ailleurs, le niveau de HbA1c a augmenté dans les deux groupes. Le colesevelam associé à des agents antidiabétiques a permis une réduction statistiquement significative du taux de cholestérol LDL (lié aux lipoprotéines de basse densité), avec une DM de -13 mg/dl (intervalle de confiance (IC) à 95% : -17 à - 9), P < 0,00001 ; 886 participants, 4 essais, aucun essai à faible risque de biais dans tous les domaines. Quelques épisodes hypoglycémiques non graves ont été observés. Aucun autre effet indésirable grave n’a été signalé. Il n'y avait aucune information concernant les complications de la maladie, la morbidité, la mortalité, la qualité de vie liée à la santé et les coûts.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.