Soins administrés par une infirmière versus un médecin pour la prise en charge de l'asthme

L'asthme est une affection chronique très fréquente et les symptômes sont notamment l'essoufflement, la toux, la respiration sifflante et la sensation d'oppression. Les symptômes peuvent être persistants ou intermittents. Afin de prendre en charge correctement l'asthme, et d'en contrôler les symptômes, il est nécessaire de se rendre à des visites régulières chez des professionnels de santé. Au cours de ces visites, un certain nombre d'aspects devront être abordés (prescription de médicaments, éducation à l'auto-gestion de l'asthme notamment l'évaluation de la technique de l'inhalateur, plans de traitement de l'asthme écrits, auto-surveillance des symptômes et examen médical régulier). Ce type de consultations, bien qu'important, nécessite du temps, pesant sur les ressources de santé et rajoutant une charge de travail aux médecins qui traitent ces patients. Depuis les années 1990, des soins administrés par une infirmière ont été introduits pour traiter les personnes atteintes d'asthme. Nous avons évalué si les soins administrés par une infirmière sont aussi efficaces que ceux dispensés par un médecin.

Nous avons consulté la littérature médicale pour trouver des essais contrôlés randomisés portant sur les soins administrés par une infirmière spécialisée comparativement aux soins administrés par un médecin dans la prise en charge de l'asthme. Nous avons trouvé cinq études portant au total sur 588 adultes et enfants. La qualité méthodologique des études était bonne. Le nombre d'exacerbations de l'asthme (poussées) et le niveau de gravité de l'asthme n'étaient pas différents à la fin de la période d'étude entre le groupe sous intervention et le groupe témoin. Une seule étude a rapporté des informations sur les coûts associés aux deux types de soins et il n'existait aucune différence significative entre eux. De même, il n'y avait aucune différence au niveau de la qualité de vie. Nous n'avons trouvé aucune différence entre les soins administrés par une infirmière et les soins administrés par un médecin. D'après le nombre relativement petit d'études dans cette revue, les soins administrés par une infirmière peuvent s'avérer appropriés chez les patients chez qui l'asthme est bien contrôlé. Il est nécessaire de mener davantage d'études dans des contextes variés et sur des personnes ayant des niveaux variables de contrôle de l'asthme en présentant des données sur les événements indésirables et les coûts de santé.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons pas décelé de différence significative entre les soins administrés par une infirmière pour les patients atteints d'asthme comparés aux soins administrés par un médecin en ce qui concerne les critères de jugement évalués. D'après le nombre relativement petit d'études dans cette revue, les soins administrés par une infirmière peuvent s'avérer appropriés chez les patients chez qui l'asthme est bien contrôlé. Il est nécessaire de mener davantage d'études dans des contextes variés et sur des personnes ayant des niveaux variables de contrôle de l'asthme en présentant des données sur les événements indésirables et les coûts de santé.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'asthme est l'affection chronique la plus fréquente durant l'enfance et sa prévalence est également élevée durant l'âge adulte, ce fait peser une charge considérable sur les ressources de santé. C'est pourquoi, la prise en charge efficace de l'asthme est importante pour réduire la morbidité et pour optimiser l'utilisation des services de santé.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité des soins de l'asthme administrés par une infirmière spécialisée en soins de l'asthme, une infirmière générale, un assistant de médecin ou un soignant professionnel spécifiquement formé en soins infirmiers, exerçant de façon relativement indépendante d'un médecin, comparés aux soins traditionnels administrés par un médecin. Notre domaine incluait tous les soins en ambulatoire de la prise en charge de l'asthme, à la fois dans des établissements de soins primaires et des hôpitaux.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches exhaustives dans les bases de données incluant The Cochrane Library, MEDLINE et EMBASE afin d'identifier des essais jusqu'en août 2012. Les bibliographies des articles pertinents ont été consultées, et des recherches manuelles de publications pertinentes ont été entreprises pour identifier des essais supplémentaires.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés comparant les soins administrés par une infirmière aux soins administrés par un médecin de l'asthme pour le même aspect des soins de l'asthme.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons utilisé des procédures méthodologiques standard prévues par The Cochrane Collaboration.

Résultats principaux: 

Cinq études portant sur 588 adultes et enfants ont été incluses concernant les soins administrés par une infirmière versus les soins administrés par un médecin. Une étude a inclus 154 patients dont l'asthme était non contrôlé, tandis que les quatre autres études ont inclus 434 patients dont l'asthme était contrôlé ou partiellement contrôlé. La qualité méthodologique des études était bonne (même s'il n'est pas possible de maintenir les personnes donnant ou recevant l'intervention dans l'ignorance du groupe auquel elles sont assignées). Il n'y avait pas de différence statistiquement significative du nombre d'exacerbations de l'asthme et de la gravité de l'asthme après traitement (durée du suivi de six mois à deux ans). Seule une étude a rendu compte des coûts de santé comme un paramètre de critère de jugement, et aucune différence statistique n'a été décelée. Bien qu'elle ne soit pas un critère de jugement principal, la qualité de vie est un critère de jugement important pour les patients et dans les trois essais portant sur 380 patients ayant rapporté des données sur ce critère de jugement, il n'y avait pas de différence statistiquement significative (différence moyenne standardisée (DMS) -0,03 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % -0,23 à 0,17).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.