Massage, réflexologie et autres méthodes manuelles pour gérer la douleur lors de l'accouchement

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La douleur ressentie lors de l’accouchement peut être intense et empirer avec l’apparition de tensions, l’anxiété et la peur. De nombreuses femmes souhaiteraient accoucher sans utiliser de médicaments, tels que des narcotiques ou des injections péridurales, et se tournent vers des thérapies complémentaires pour les aider à gérer la douleur de l'accouchement. De nombreuses thérapies complémentaires sont testées et, dans cette revue, nous avons cherché à déterminer si les massages, la réflexologie et d'autres méthodes thérapeutiques manuelles étaient efficaces. D'autres thérapies complémentaires, telles que l'acupuncture, les techniques mettant en relation l’esprit et le corps, l'hypnose et l'aromathérapie ont été étudiées dans d'autres revues. Les massages impliquent la manipulation des tissus mous du corps et peuvent être pratiqués par la sage-femme ou le partenaire. Ils aident les femmes à se détendre et réduisent donc les tensions qui augmentent la douleur durant le travail. La réflexologie consiste à manipuler ou à appuyer doucement sur certaines parties du pied pour produire un effet à un autre endroit du corps. D'autres méthodes thérapeutiques manuelles comprennent l'ostéopathie, le shiatsu et l'harmonisation des énergies du corps, etc.

Nous avons trouvé six études et avons obtenu des données à partir de cinq essais, qui portaient sur 326 femmes et examinaient l'utilisation du massage durant le travail pour gérer la douleur. Nous n'avons trouvé aucune étude s'intéressant aux autres méthodes thérapeutiques manuelles. Les six études étaient de qualité raisonnable, mais davantage de participantes sont nécessaires pour fournir des informations solides. Nous avons découvert que les femmes qui utilisaient les massages ressentaient moins de douleurs durant le travail que les femmes recevant les soins habituels au cours du premier stade. Toutefois, des recherches supplémentaires doivent être effectuées.

Conclusions des auteurs: 

Les massages pourraient jouer un rôle dans la réduction de la douleur et l'amélioration de l'expérience émotionnelle de l'accouchement pour les femmes. Toutefois, d’autres recherches doivent être effectuées.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

De nombreuses femmes souhaiteraient éviter le recours à des méthodes pharmacologiques ou invasives de gestion de la douleur pendant l’accouchement, ce qui permet ainsi de promouvoir la popularité de méthodes complémentaires de gestion de la douleur. Cette revue a examiné les preuves actuellement disponibles corroborant l’utilisation de méthodes thérapeutiques manuelles, notamment les massages et la réflexologie, pour la gestion de la douleur pendant l’accouchement.

Objectifs: 

Examiner les effets de méthodes thérapeutiques manuelles, notamment les massages et la réflexologie, pour la gestion de la douleur pendant l’accouchement au niveau de la morbidité maternelle et périnatale.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (30.06.11), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, numéro 2 sur 4), MEDLINE (de 1966 au 30 juin 2011), CINAHL (de 1980 au 30 juin 2011), le registre des essais cliniques australiens et néo-zélandais (30 juin 2011), le registre des essais cliniques chinois (30 juin 2011), le registre des essais cliniques (30 juin 2011), ClinicalTrials.gov, (30 juin 2011), le registre ISRCTN (30 juin 2011), le National Centre for Complementary and Alternative Medicine (NCCAM) (30 juin 2011) et le système d’enregistrement international des essais cliniques de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) (WHO International Clinical Trials Registry Platform) (30 juin 2011).

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés comparant des méthodes thérapeutiques manuelles à des soins standard, l’absence de traitement, d’autres formes non pharmacologiques de gestion de la douleur pendant l’accouchement ou un placebo.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont évalué la qualité des essais et extrait des données de façon indépendante. Nous avons essayé de contacter les auteurs des études pour obtenir des informations supplémentaires.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus dans la méta-analyse six études fournissant des données sur cinq essais et 326 femmes. Nous avons uniquement trouvé des essais portant sur les massages. Une diminution de la douleur a été signalée avec les massages comparé aux soins habituels au cours du premier stade du travail (différence moyenne standardisée (DMS) -0,82, intervalle de confiance (IC) à 95 % -1,17 à -0,47), quatre essais, 225 femmes), et la douleur lors de l'accouchement a été réduite dans un essai portant sur les massages comparé à la musique (risque relatif (RR) 0,40, IC à 95 % 0,18 à 0,89, 101 femmes). Un essai portant sur les massages comparé aux soins habituels a constaté une diminution de l'anxiété au cours du premier stade du travail (DM -16,27, IC à 95 % -27,03 à -5,51, 60 femmes). Aucun essai n'a été évalué comme présentant un faible risque de biais pour tous les aspects de la qualité.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.