À quelle fréquence les pansements des dispositifs d'accès veineux central (DAVC) devraient-ils être changés afin de réduire le nombre d'infections liées au cathéter ?

Contexte
Un dispositif d'accès veineux central (DAVC, ou encore cathéter veineux central) est un tube creux placé dans une grosse veine et dont l'extrémité repose à proximité du cœur. Les DAVC permettent à des médicaments, des liquides et des produits sanguins d'être administrés directement dans le sang et de réaliser des prélèvements de sang pour des analyses. L'une des conséquences négatives d'un DAVC sont les infections de la circulation sanguine, aussi connues sous le nom d'infections liées au cathéter ou ILC ; celles-ci peuvent être graves voire potentiellement mortelles. Certains DAVC peuvent rester en place pendant plusieurs semaines, mois ou années. La plupart des patients admis dans une unité de soins intensifs auront un DAVC inséré et les patients présentant de mauvaises veines ou nécessitant un traitement à long terme se verront offrir cette option. Des pansements sont placés sur le site d'insertion du cathéter où il pénètre dans la veine, généralement au niveau de la poitrine, du cou ou du bras, pour protéger la peau environnante. Les pansements aident à prévenir les infections et empêchent le DAVC de se déplacer. Les pansements sont changés lorsqu'ils deviennent sales ou lorsqu'ils commencent à se détacher. Des changements de pansements fréquents peuvent entraîner des lésions de la peau environnante, de sorte que les patients peuvent ressentir une douleur ou développer des lésions cutanées lorsque les pansements sont retirés. Les changements fréquents du pansement sont également coûteux.

Nous voulions déterminer s'il y avait des avantages ou des inconvénients à rallonger ou raccourcir les intervalles de temps entre les changements des pansements des DAVC. Certains hôpitaux ou établissements de soins recommandent de changer les pansements après quelques jours, alors que d'autres indiquent de maintenir les pansements en place plus longtemps.

Question de la revue
Nous avons examiné les preuves disponibles concernant l'effet de différents intervalles de temps entre les changements de pansements pour les DAVC et si ceux-ci avaient un effet sur le risque d'ILC et d'autres complications. Nous avons trouvé cinq études ayant fourni des informations pour notre revue.

Caractéristiques de l'étude
Les cinq études ayant été incluses dans la revue ont été publiées entre 1995 et 2009 et portaient sur un total de 2277 participants. Quatre pays ont été représentés (deux études avaient été réalisées en France, une en Italie, une en Suède, et une en République tchèque). Une étude portait sur des enfants et les quatre autres études incluaient uniquement des adultes. Quatre de ces études incluaient des patients atteints de cancer et une dernière portait sur des patients dans une unité de soins intensifs.

Nous avons classé les intervalles de temps entre les changements de pansements en deux groupes : court intervalle (2-5 jours) dans le groupe où les pansements étaient le plus fréquemment changés et intervalle long (5-15 jours) dans le groupe où les changements étaient moins fréquents. Toutes les études utilisaient des pansements transparents en matériaux synthétiques et deux études utilisaient un pansement de gaze (un tissu qui n'adhère pas à la peau) fixé avec une bande lorsque la peau était endommagée. Les pansements de DAVC ont été surveillés de manière quotidienne chaque jour dans tous les essais et les participants ont été suivis au moins jusqu'à ce que le DAVC soit retiré ou jusqu'à la sortie de l'hôpital. Dans une étude, le fabricant avait fourni l'un des produits, mais n'avait pas eu d'influence dans la conception ou la façon dont les résultats ont été analysés et rapportés.

Principaux résultats
Les preuves actuelles ne nous permettent pas de savoir si la fréquence de changement des pansements pour les DAVC influence le risque d'ILC ou de décès. Pour les patients, les problèmes associés aux pansements eux-mêmes, tels que la douleur au retrait et les lésions de la peau sont des préoccupations fréquentes. Nous n'avons trouvé aucune preuve claire indiquant que la douleur, évaluée chaque jour, était affectée par la fréquence de changement des pansements.

Qualité des preuves
La qualité des preuves était faible ou très faible. Nous avons rabaissé la qualité en raison de la petite taille des études et de leur nombre limité, des plans d'études insuffisants et des différences au niveau des résultats entre les études. Des études mieux planifiées restent nécessaires afin de déterminer si des intervalles plus courts ou plus longs entre les changements de pansements sont plus efficaces pour prévenir les infections liées au cathéter, la mortalité, les lésions de la peau, la douleur lors du retrait du pansement, la qualité de vie et les coûts.

Ce résumé en langage simplifié est à jour au 10 juin 2015.

Conclusions des auteurs: 

Les meilleures preuves disponibles ne permettent pas d'établir si des intervalles plus longs entre les changements de pansements de DAVC sont associés à plus ou moins d'infections liées au cathéter, de mortalité ou de douleurs comparés à des intervalles plus courts.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les patients admis en unités de soins intensifs et les personnes souffrant de problèmes de santé chroniques nécessitent souvent un accès vasculaire à long terme. Les dispositifs d'accès veineux central (DAVC) sont utilisés pour l'administration de médicaments par voie intraveineuse et les prélèvements sanguins. Les DAVC sont recouverts d'un pansement et fixés avec un adhésif ou un ruban adhésif pour les protéger des infections et limiter les déplacements. Les pansements sont changés lorsqu'ils sont salis par du sang ou commencent à se détacher de la peau. Le retrait et l'application répétés de pansements peuvent entraîner des lésions au niveau de la peau. La peau est une barrière importante qui protège le corps contre les infections. Des changements moins fréquents des pansements peuvent réduire les lésions cutanées, mais il est difficile de savoir si cette pratique affecte la fréquence des infections liées au cathéter.

Objectifs: 

Évaluer l'effet de la fréquence de changement des pansements de DAVC sur l'incidence des infections liées au cathéter ainsi que d'autres résultats, dont la douleur et les lésions cutanées.

La stratégie de recherche documentaire: 

En juin 2015, nous avons effectué des recherches dans : le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les plaies et contusions, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library), Ovid MEDLINE, Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations), Ovid EMBASE et EBSCO CINAHL. Nous avons également effectué des recherches dans les registres d'essais cliniques pour les essais enregistrés. Il n'y avait aucune restriction concernant la langue, la date de publication ou le contexte de l'étude.

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés (ECR) évaluant l'effet de la fréquence de changement des pansements des DAVC sur l'incidence des infections liées au cathéter sur tous les patients dans tout établissement de soins.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons utilisé la méthodologie standard des revues Cochrane. Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué les études pour l'inclusion, effectué une évaluation du risque de biais et extrait les données. Nous avons entrepris une méta-analyse lorsque cela était approprié et nous avons synthétisé les données de manière descriptive lorsque celles-ci étaient hétérogènes.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus cinq ECR (2277 participants) comparant différentes fréquences de changement des pansements de DAVC. Les études ont toutes été réalisées en Europe et publiées entre 1995 et 2009. Les participants avaient été recrutés dans une unité de soins intensifs et dans le service d'oncologie d'un hôpital pour enfants et dans quatre hôpitaux pour adultes. Les études utilisaient une variété de pansements transparents et ont comparé un intervalle plus long entre les changements de pansements (de 5 à 15 jours ; intervention) à un intervalle entre les changements plus court (de 2 à 5 jours ; témoin). Dans chaque étude, les participants ont été suivis jusqu'à ce que les DAVC aient été retirés ou jusqu'à la sortie de l'hôpital ou des soins intensifs.

Les infections sanguines liées au cathéter (ILC) confirmées

Un essai a randomisé 995 personnes recevant des cathéters veineux centraux à des intervalles plus courts ou plus longs entre les changements de pansements et a mesuré les ILC. Il est difficile de savoir s'il existe une différence dans le risque d'ILC entre les personnes dont les pansements sont changés à un intervalle plus long ou plus court (RR 1,42, intervalle de confiance à 95 % (IC) 0,40 à 4,98) (preuves de faible qualité).

Les infections liées aux cathéters suspectées

Deux essais randomisaient un total de 151 participants à des intervalles plus longs ou plus courts de changement des pansements et ont mesuré les ILC suspectées. Il est difficile de savoir s'il existe une différence dans le risque d'ILC suspectées entre les personnes dont les pansements sont changés à un intervalle plus long ou plus court (RR 0,70, IC à 95 % 0,23 à 2,10) (preuves de faible qualité).

La mortalité toutes causes confondues

Trois essais randomisaient un total de 896 participants à des intervalles de changement des pansements plus courts ou plus longs et mesuraient la mortalité toutes causes confondues. Il est difficile de savoir s'il existe une différence dans le risque de décès toutes causes confondues entre les personnes dont les pansements sont changés à un intervalle plus long ou plus court (RR 1,06, IC à 95 % 0,90 à 1,25) (preuves de faible qualité).

Les infections au site d'insertion du cathéter

Deux essais randomisaient un total de 371 participants à des intervalles de changement des pansements plus courts ou plus longs et ont mesuré les infections au site d'insertion du cathéter. Il est difficile de savoir s'il existe une différence dans le risque d'infection au site d'insertion du cathéter entre les personnes dont les pansements sont changés à un intervalle plus long ou plus court (RR 1,07, IC à 95 % 0,71 à 1,63) (preuves de faible qualité).

Les lésions cutanées

Un essai de petite taille (112 enfants) et trois essais (1475 adultes) ont mesuré les lésions cutanées. Il y avait des preuves de très faible qualité concernant l'effet d'intervalles plus longs entre les changements de pansements par rapport à des intervalles plus courts quant aux lésions cutanées (enfants : RR d'obtenir ≥ 2 sur l'échelle des lésions cutanées 0,33, IC à 95 % 0,16 à 0,68 ; les données pour les adultes non pas été combinées).

La douleur

Deux études portant sur 193 participants ont mesuré la douleur. Il est difficile de savoir s'il existe une différence entre les intervalles plus courts ou plus longs de changement des pansements quant à la douleur lors du retrait du pansement (RR 0,80, IC à 95 % 0,46 à 1,38) (preuves de faible qualité).

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Martin Vuillème et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.