Utilisation d'antibiotiques dans le traitement de la diverticulite non compliquée

La diverticulite est une affection accompagnée d'une inflammation d'hernies du gros intestin que l'on nomme diverticules. Les diverticules sont fréquentes chez les personnes âgées de plus de 70 ans et n'engendrent habituellement aucun symptôme. Cependant, dans certains cas l'inflammation est à l'origine d'une affection, la diverticulite, accompagnée de douleurs abdominales et de signes d'une infection comme de la fièvre. La diverticulite n'entraîne aucune complication dans la plupart des cas. Toutefois, certaines personnes développent des complications et nécessitent une intervention chirurgicale. Cette revue se concentre sur la diverticulite non compliquée. Cette affection est généralement considérée comme une infection accompagnée d'une prolifération bactérienne dans le gros intestin. C'est pourquoi, on la traite par antibiotiques. L'objectif de cette revue est de rechercher s'il existe une étude clinique, c.-à-d. des preuves, relative aux effets des antibiotiques sur la diverticulite non compliquée.

On a découvert trois essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur l'utilisation d'antibiotiques, pour traiter la diverticulite non compliquée, qui a été testée sur des patients hospitalisés. L'essai le plus récent étudiait le réel besoin d'une antibiothérapie par rapport à aucune antibiothérapie, un deuxième essai portait sur deux traitements par antibiotiques différents et un troisième sur la durée de l'antibiothérapie par voie IV. Cependant, aucune des études n'a mis en évidence de différence statistique entre les antibiothérapies qui ont été testées. L'essai le plus récent présentait, dans l'ensemble, la meilleure qualité et incluait les plus grands groupes de patients ce qui en faisait le meilleur essai. Cependant, aucune différence n'a été trouvée concernant la nécessité de pratiquer une intervention chirurgicale en raison de complications, telles que des abcès et des perforations du gros intestin.

L'administration d'antibiotiques peut être à l'origine d'événements indésirables graves chez les patients, tels que des réactions allergiques et peut même provoquer d'autres infections intestinales mettant en danger la vie du patient. Finalement, il existe une résistance croissante aux antibiotiques, ce qui signifie que les médicaments perdent leur capacité de fonctionner comme des bactéricides. Par conséquent, des limites apparaissent dans l'utilisation clinique des antibiotiques lorsqu'ils sont nécessaires pour traiter les patients souffrant d'infections. C'est pourquoi, il existe des arguments solides en faveur de la limitation de l'utilisation d'antibiotiques. L'essai qui a montré que les antibiotiques n'avaient aucun effet est très récent. De plus, ce résultat doit être confirmé par d'autres essais analogues. Les essais en cours sur ce sujet seront publiés dans les prochaines années à venir.

Conclusions des auteurs: 

Les dernières preuves émanant d'un ECR indiquent qu'il n'existe aucune différence significative entre l'utilisation d'antibiotiques versus aucun antibiotique dans le traitement de la diverticulite non compliquée. Les précédents ECR n'évoquent qu'une non infériorité entre les différentes antibiothérapies et les durées de traitement. Cette nouvelle preuve doit être confirmée par d'autres ECR avant de pouvoir être intégrée sans risque dans les recommandations cliniques. Les ECR en cours seront publiés dans les prochaines années à venir. En outre, il faut en mener d'autres. Le rôle des antibiotiques dans le traitement de la diverticulite compliquée n'a, cependant, pas encore été étudié.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La diverticulite est une complication inflammatoire d'une affection très fréquente, la diverticulose. Habituellement, la diverticulite non compliquée est traitée par antibiotiques en tenant compte de la microbiologie, l'extrapolation des essais sur les infections intra-abdominales compliquées et l'expérience clinique.

Objectifs: 

Pour évaluer les effets des interventions antibiotiques sur le traitement de la diverticulite non compliquée par rapport aux résultats pertinents :

La stratégie de recherche documentaire: 

on a identifié des études en effectuant des recherches informatiques dans The Cochrane Library (CENTRAL), MEDLINE et EMBASE. Par ailleurs, on a identifié des essais en cours et des listes de références bibliographiques relatives aux essais identifiés, et des articles de revue pertinents ont été passé au crible afin d'obtenir des études supplémentaires.

Critères de sélection: 

Les ECR comprenaient tous les types de patients présentant un diagnostic radiologique de diverticulite non compliquée du côté gauche. Comparaison entre les interventions antibiotiques et tout autre traitement par antibiotiques (schéma, voie d'administration, posologie et durée de traitement différents), placebo ou aucun antibiotique. Les mesures des critères de jugement étaient les suivants : complications, chirurgie d'urgence, récidive, complications tardives et durée d'hospitalisation, ainsi que rétablissement suite aux signes d'une infection.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont effectué les recherches, identifié les ECR, évalué les essais et extrait les données. Les désaccords ont été résolus par des discussions ou par l'intervention d'un tiers. Les auteurs des essais ont été contactés afin d'obtenir, si nécessaire, des données supplémentaires ou les résultats préliminaires des essais en cours. Les évaluations des effets ont été extraites comme des risques relatifs (RR).

Résultats principaux: 

Trois ECR ont été identifiés. On a appliqué une approche qualitative sans méta-analyse, étant donné la diversité des interventions entre les études incluses dans cette revue. La comparaison portait sur les interventions antibiotiques versus aucun antibiotique, l'antibiothérapie à un composé versus à deux composés et l'administration par voie IV de courte durée versus de longue durée. Aucune des études n'a montré de différence significative entre les interventions testées. Par ailleurs, les risques de biais variaient de faibles à élevés. Dans l'ensemble, l'ECR le plus récent présentait les meilleures qualités et puissance statistique.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.