Utilisation de l'ECG pour prévenir le risque cardiaque chez les personnes dépendantes aux opiacées traitées à la méthadone

Il n'a été trouvé aucune preuve soutenant l'utilisation de l'électrocardiogramme (ECG) pour prévenir les arythmies cardiaques chez les personnes dépendantes aux opiacées traitées à la méthadone. Un programme d'entretien à la méthadone est un traitement efficace pour les personnes qui sont dépendantes aux opiacés en termes d'augmentation du maintien dans le traitement, de réduction de l'utilisation d'opiacés, de réduction de la transmission du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et de diminution de la mortalité. Aujourd'hui, la méthadone représente le médicament le plus souvent utilisé contre ce trouble. Cependant, l'utilisation de la méthadone a été associée à une arythmie cardiaque potentiellement mortelle appelée torsade de pointes (TdP). Les preuves soutenant la relation entre la méthadone et la TdP sont limitées. Cependant, étant donné le risque que cela implique pour la vie des patients, un consensus et des recommandations pour les patients recevant un traitement à la méthadone ont été élaborés. Les procédures recommandées visent à identifier les patients qui présentent une modification précise de l'ECG, représentée par un allongement de l'intervalle QT, ce qui est considéré comme un marqueur des arythmies telles que la TdP. Il est alors possible d'offrir aux patients identifiés comme étant à risque un autre traitement (réduction de la dose de méthadone ; traitement par un autre agoniste des opiacés ; traitement des facteurs de risque associés). Cependant, l'acceptabilité du dépistage par l'ECG a été remis en question, car les procédures impliquées peuvent être trop exigeantes et stressantes, elles peuvent interférer avec la disponibilité des patients pour subir un entretien à la méthadone et peuvent exposer les patients à des conséquences pour la santé en raison d'une addiction aux opiacés non traitée, notamment à un risque de mortalité accru. Cette revue a étudié les preuves de l'efficacité et de l'acceptabilité de ces procédures de dépistage fondées sur l'ECG. Bien que les recherches aient été étendues à différents plans d'étude expérimentaux et non-expérimentaux, les auteurs n'ont trouvé aucune étude remplissant les critères méthodologiques pour la revue. Par conséquent, il n'est pas possible d'établir de conclusions quant à l'efficacité des stratégies de dépistage fondées sur l'ECG pour prévenir la morbidité/mortalité cardiaque chez les personnes dépendantes aux opiacés traitées à la méthadone. Les efforts de recherche doivent se concentrer sur le renforcement des preuves concernant l'efficacité de la mise en œuvre étendue de ces stratégies et sur la clarification des bénéfices et des préjudices associés.

Conclusions des auteurs: 

Il n'est pas possible d'établir de conclusions quant à l'efficacité des stratégies d'évaluation du QTc pour prévenir la morbidité/mortalité cardiaque chez les personnes dépendantes aux opiacés traitées à la méthadone. Les efforts de recherche doivent se concentrer sur le renforcement des preuves concernant l'efficacité de la mise en œuvre étendue de ces stratégies et sur la clarification des bénéfices et des préjudices associés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La méthadone représente aujourd'hui la référence en matière d'efficacité pour le traitement pharmacologique de la dépendance aux opiacés. La méthadone, comme de nombreux autres médicaments, a été incriminée dans l'allongement de l'intervalle QT corrigé en fonction de la fréquence cardiaque (QTc) de l'électrocardiogramme (ECG), qui est considéré comme un marqueur des arythmies, telles que la torsade de pointes (TdP). Des indications concernant l'association entre la méthadone, même à des doses thérapeutiques, et la TdP ou la mort subite d'origine cardiaque ont été rapportées. Sur ces bases, un consensus et des recommandations impliquant l'évaluation de l'intervalle QTc des patients recevant un traitement à la méthadone ont été élaborés pour identifier les patients ayant un QTc supérieur aux seuils considérés comme représentant un risque d'arythmies cardiaques et fournissent à ces personnes un traitement alternatif (réduction de la dose de méthadone ; traitement par un autre agoniste des opiacés ; traitement des facteurs de risque associés).

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et l'acceptabilité de l'évaluation du QTc pour la prévention de la morbidité et de la mortalité d'origine cardiaque chez les personnes dépendantes aux opiacés traitées à la méthadone.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans MEDLINE, EMBASE, CINAHL (jusqu'à avril 2013), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les drogues et l'alcool de The Cochrane Library (numéro 3, 2013), les principales sources électroniques d'essais en cours, des bases de données d'essais spécifiques et les listes bibliographiques de tous les articles pertinents.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR), les essais cliniques contrôlés (ECC) et les études non-randomisées (études de cohorte, études contrôlées avant-après, études de séries temporelles interrompues, études cas-témoins) examinant l'efficacité de l'évaluation du QTc pour la prévention de la morbidité et de la mortalité d'origine cardiaque chez les personnes dépendantes aux opiacés.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment passé au crible et extrait les données des études.

Résultats principaux: 

La stratégie de recherche a conduit à l'identification de 872 études. Après une évaluation du texte intégral, aucune étude n'a montré qu'elle remplissait les critères de qualité utilisés pour cette revue.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.