Les vaccins antipneumococciques pour les enfants et les adultes atteints de mucoviscidose

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La mucoviscidose est une maladie héréditaire qui rend le mucus présent dans les poumons plus collant que la normale, ce qui entraîne fréquemment des infections et des lésions pulmonaires. Le pneumocoque est un type de bactérie qui peut générer une infection dans le corps, y compris dans les urines, le sang, le liquide autour du cerveau et les poumons. Ces infections peuvent être très graves et conduire à une maladie grave et au décès. Il existe deux types de vaccins qui peuvent être utilisés pour protéger les personnes contre certaines formes de bactéries à pneumocoque. Un vaccin est utilisé chez les enfants de moins de deux ans et l'autre est utilisé chez les enfants plus âgés et les adultes. Cette revue avait pour objectif de trouver des essais qui comparaient le vaccin à l'absence de vaccin ou une forme inactive (placebo) afin d'évaluer dans quelle mesure les vaccins contre les bactéries à pneumocoque pouvaient être utiles pour diminuer les maladies graves et les décès chez les personnes atteintes de mucoviscidose. Aucun essai évaluant ces vaccins sur des personnes souffrant de mucoviscidose n'a été identifié. Les preuves permettant de soutenir l'utilisation systématique des vaccins contre les infections pneumococciques ne sont pas solides ; pour autant, de nombreux pays recommandent aujourd'hui que tous les enfants soient vaccinés dans le cadre de leurs programmes de vaccination des enfants.

Conclusions des auteurs: 

Comme aucun essai n'a été identifié, nous ne pouvons pas tirer de conclusions sur l'efficacité de la vaccination antipneumococcique systématique sur les personnes atteintes de mucoviscidose dans la baisse de leur morbidité et leur mortalité. Étant donné que de nombreux pays incluent désormais la vaccination antipneumococcique dans leurs programmes de vaccination systématique des enfants, il est peu probable que des essais contrôlés randomisés ultérieurs soient initiés. Des études épidémiologiques rigoureuses peuvent offrir l'opportunité d'évaluer l'efficacité de la vaccination antipneumococcique pour diminuer la morbidité et la mortalité des personnes atteintes de mucoviscidose.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La maladie pneumococcique invasive est associée à une mortalité significative et de nombreux pays ont introduit la vaccination antipneumococcique systématique dans leurs programmes de vaccination des enfants. Même si la maladie pneumococcique dans la mucoviscidose est rare, la vaccination antipneumococcique peut offrir une certaine protection contre les exacerbations pulmonaires générées par cet agent pathogène. Aux USA et au RU, la vaccination antipneumococcique est actuellement recommandée pour tous les enfants et les adultes atteints de mucoviscidose.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité des vaccins antipneumococciques pour réduire la morbidité chez les personnes atteintes de mucoviscidose.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques qui est constitué de références identifiées lors de recherches exhaustives dans les bases de données électroniques et de recherches manuelles de revues pertinentes et de résumés d'actes de conférence. Nous avons également approché les laboratoires pharmaceutiques qui fabriquent les vaccins antipneumococciques conjugués et polysaccharidiques.

Date de la recherche la plus récente : 15 mai 2014.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisée comparant la vaccination antipneumococcique (avec un vaccin antipneumococcique polysaccharidique ou conjugué) à l'absence de vaccination ou un placebo chez les enfants et les adultes atteints de mucoviscidose étaient éligibles pour inclusion.

Recueil et analyse des données: 

Aucun essai pertinent n'a été identifié.

Résultats principaux: 

Aucun essai n'a été inclus dans cette revue.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Cochrane France

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.