Conseils sur la santé bucco-dentaire destinés aux personnes atteintes d’une grave maladie mentale

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Les personnes souffrant d’une grave maladie mentale ont une santé physique plus fragile que la population générale. Ces personnes sont aussi plus exposées aux maladies bucco-dentaires et exigent plus de soins bucco-dentaires que la population générale. Chez ces personnes, une mauvaise santé bucco-dentaire peut accroître les risques de problèmes liés à la santé physique, notamment les maladies cardiaques. Cette revue s’intéresse aux éventuels effets liés à des conseils portant sur la santé bucco-dentaire destinés à améliorer la santé bucco-dentaire des personnes atteintes d’une grave maladie mentale.

Conclusions des auteurs: 

Les professionnels de la santé doivent assurer une liaison plus proactive avec les professionnels de la santé bucco-dentaire afin de développer de nouvelles méthodes de soins administrés aux personnes souffrant d’une grave maladie mentale.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les personnes atteintes d’une grave maladie mentale voient leur état fonctionnel se dégrader au quotidien sur une période de temps prolongée. Il existe des preuves démontrant que ces personnes sont plus exposées aux maladies bucco-dentaires et exigent plus de soins bucco-dentaires que la population générale. Toutefois, la santé bucco-dentaire n’a jamais été considérée comme étant une priorité chez les personnes atteintes d’une grave maladie mentale. Une mauvaise santé bucco-dentaire a des conséquences graves sur la qualité de vie, l’état fonctionnel au quotidien, l’inclusion sociale et l’estime de soi. Nous pensons que des conseils sur la santé bucco-dentaire ont des effets positifs sur cette population défavorisée.

Objectifs: 

Évaluer l’efficacité des conseils concernant la santé bucco-dentaire afin de réduire la morbidité, la mortalité préserver la qualité de vie chez les personnes atteintes d’une grave maladie mentale.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d’essais cliniques du groupe Cochrane Schizophrénie (octobre 2009) qui se basent sur des recherches régulières issues de CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, CINAHL et PsycINFO.

Critères de sélection: 

Nous avons prévu d’inclure tous les essais cliniques randomisés privilégiant des conseils concernant la santé bucco-dentaire et des soins standard ou comparant des conseils concernant la santé bucco-dentaire à d’autres méthodes de soins ou d’informations plus ciblées.

Recueil et analyse des données: 

Les auteurs de la revue (GT, AC, WK) ont indépendamment analysé les résultats des recherches et n’ont identifié aucune étude répondant aux critères de la revue.

Résultats principaux: 

Nous n’avons identifié aucune étude répondant à nos critères d’inclusion.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.