L'utilisation d'un dossier de santé électronique améliore-t-elle vraiment l'administration de traitements de sevrage tabagique aux patients ?

Dans de nombreux pays, un investissement important est fait en matière de technologie pour informatiser les dossiers médicaux des patients. Les dossiers de santé électroniques (DSE) ont, entre autre, la possibilité d'être utilisés pour rappeler aux médecins et autres personnels cliniques de recueillir des informations sur la consommation de tabac, de donner de brefs conseils de sevrage, de prescrire des médicaments et d'adresser à une consultation de sevrage tabagique. Ils pourraient aussi faciliter l’orientation vers ces consultations et les mesures de performance des établissements. Les DSE pourraient également contribuer à l'intégration des traitements du tabagisme dans la pratique courante, en permettant l'orientation électronique des patients vers des services supplémentaires (par exemple, une consultation téléphonique de sevrage tabagique). Nous avons inclus dans cette revue 16 études, dont neuf étaient des études d'observation et donc de moins bonne qualité que les essais contrôlés randomisés. Parmi les mesures recommandées aux médecins vis-à-vis de patients fumeurs, nous n'avons trouvé que de modestes améliorations associées à des changements liés aux DSE. Plus précisément, l'évaluation du tabagisme et l'orientation vers des consultations de sevrage semblent augmenter suite aux changements liés aux DSE. Cependant, ces études n'ont ni évalué ni démontré d'augmentation du nombre de personnes ayant arrêté de fumer.

Conclusions des auteurs: 

L'évaluation de la consommation de tabac et l'orientation vers des consultations de sevrage semblent augmenter suite à des modifications du DSE visant à encourager la documentation et le traitement du tabagisme des patients lors des visites médicales. Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'accroître le potentiel des DSE d'encourager d'autres traitements du tabagisme et des résultats de sevrage dans le contexte des établissements de santé.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les systèmes d'information de santé tels que les dossiers de santé électroniques (DSE), les systèmes informatisés d'aide à la décision et la prescription électronique sont des éléments potentiellement intéressants pour améliorer la qualité et l'efficacité des interventions cliniques contre le tabagisme.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité des interventions utilisant les dossiers de santé électroniques sur les actions d'aide au sevrage tabagique menées par les cliniciens, les établissements et les systèmes de soins ainsi que sur les résultats du sevrage tabagique des patients.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons recherché dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur le tabagisme ainsi que dans CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, PsycINFO, CINAHL et dans les références bibliographiques des études incluses. Nous avons cherché des études publiées entre janvier 1990 et juillet 2014.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les études randomisées et non randomisées évaluant des interventions ciblant le tabagisme au moyen d'un DSE dans un contexte de soins de santé. L'intervention pouvait inclure toute forme d'utilisation d'un DSE destinée à améliorer l'évaluation de la consommation ou l'aide au sevrage pour les patients fumeurs, soit par une action directe, soit par retour au patient des indicateurs de performance clinique.

Recueil et analyse des données: 

Les caractéristiques et le contenu des interventions, les participants, les résultats et les méthodes des études incluses ont été extraits par un auteur et vérifiés par un deuxième. En raison de grandes variations dans la mesure des résultats, nous n'avons pas été en mesure de procéder à une méta-analyse.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus trois essais randomisés en groupes, une étude à randomisation individuelle et neuf études observationnelles non randomisées, de qualité acceptable à bonne, ayant testé l'utilisation d'un DSE existant pour améliorer l'évaluation et/ou le traitement du tabagisme. Aucune des études ne comportait une évaluation directe des taux de sevrage des patients. Globalement, ces études n'ont constaté que de modestes améliorations dans certaines des actions recommandées menées par les cliniciens contre le tabagisme.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.