SmartCare™ pour favoriser l'arrêt de l'utilisation de la ventilation mécanique des adultes dans la période postopératoire

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données de littérature médicale jusqu'à mai 2013. Dans un seul essai à grande échelle de haute qualité méthodologique portant sur 300 patients, qui étudiait l'utilisation d'un système (SmartCare™) automatisant l'ajustement des paramètres du ventilateur et la réalisation de tests de respiration spontanée, aucun effet bénéfique clair n'a été constaté à SmartCare™. Bien qu'il ait raccourci le délai pour subir une première épreuve de respiration spontanée, il n'a pas réduit le temps nécessaire pour parvenir à la première épreuve de respiration spontanée passée avec succès par rapport à un protocole de sevrage écrit appliqué par les médecins. Aucun effet bénéfique clair n'a été apporté par SmartCare™ sur d'autres critères de jugement cliniquement importants, y compris le temps nécessaire jusqu'à l'arrêt réussi de la ventilation artificielle, la durée totale de la ventilation mécanique, le temps passé dans l'unité de soins intensifs et à l'hôpital, et le recours à la trachéotomie (insertion d'un tube respiratoire dans la trachée). D'autres études sont nécessaires pour clarifier le rôle de SmartCare™ dans le contexte postopératoire en général et dans des populations de patients spécifiques.

Conclusions des auteurs: 

Il existe un manque de preuves issues d'essais contrôlés randomisés pour appuyer ou réfuter l'utilisation de systèmes automatisés de sevrage et d'EVS dans l'arrêt de la ventilation mécanique invasive chez le patient adulte en postopératoire. Dans un seul essai à grande échelle de haute qualité méthodologique, tandis que l'utilisation de SmartCare™ pour l'ajustement des paramètres ventilatoires et la conduite d'EVS a raccourci le délai pour la première EVS, il n'a pas réduit le temps nécessaire pour parvenir à la première EVS réussie ou le taux de trachéotomie par rapport à un protocole écrit mise en œuvre par les médecins. SmartCare™ n'a pas démontré d'effet bénéfique sur les critères de jugement cliniquement importants, y compris le temps jusqu'à l'arrêt de la ventilation mécanique, le délai de réussite du sevrage, la durée totale de ventilation mécanique, et la durée des séjours à l'USI et à l'hôpital. D'autres essais contrôlés randomisés bien conçus à la puissance statistique adéquate sont nécessaires pour clarifier le rôle de SmartCare™ sur les critères de jugement relatifs aux patients nécessitant principalement une ventilation à court terme ainsi que dans des populations spécifiques de patients postopératoires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les systèmes automatisés utilisent un contrôle en boucle fermée permettant aux ventilateurs d'effectuer des fonctions basiques et avancées pendant l'assistance respiratoire. Certains systèmes automatisés sont désormais capables non seulement de mesurer les variables respiratoires choisies et d'adapter le débit du ventilateur aux besoins individuels du patient en opérationnalisant des algorithmes prédéfinis, mais également d'automatiser la réalisation d'épreuves de ventilation spontanée (EVS).

Objectifs: 

Résumer les preuves comparant des systèmes automatisés de sevrage et d'EVS à des stratégies non automatisées de ventilation mécanique sur la durée du sevrage ventilatoire chez le patient adulte en postopératoire. L'objectif secondaire était d'établir l'existence éventuelle de différences entre les systèmes automatisés de sevrage et d'EVS et les stratégies non automatisées de sevrage ventilatoire sur les critères de jugement cliniques (délai pour l'extubation réussie, délais pour la première EVS et la première EVS réussie, mortalité, durée totale de la ventilation, durées de séjour à l'unité de soins intensifs (USI) et à l'hôpital, utilisation de la ventilation non invasive (VNI) après l'extubation et événements indésirables).

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL (Bibliothèque Cochrane 2013, numéro 5) ; MEDLINE (OvidSP) (de 1966 à mai 2013) ; EMBASE (OvidSP) (de 1988 à mai 2013) ; CINAHL (EBSCOhost) (de 1982 à mai 2013) ; Evidence-Based Medicine Reviews et Ovid Health Star (de 1999 à mai 2013), ainsi que dans des actes de conférences et sites web d'enregistrement des essais, et contacté les auteurs et des experts du domaine pour identifier des essais potentiellement éligibles.

Critères de sélection: 

Essais randomisés et quasi randomisés comparant des systèmes automatisés de sevrage et d'EVS à des stratégies non automatisées de sevrage ventilatoire chez l'adulte intubé dans le contexte postopératoire.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué la qualité des essais et extrait les données conformément aux critères prédéfinis. Des analyses de sensibilité et en sous-groupes ont été planifiées pour évaluer l'impact sur les critères sélectionnés du type de (i) clinicien principalement impliqué dans la mise en place des systèmes automatisés de sevrage et d'EVS, (ii) unité de soins intensifs (USI), et (iii) stratégie de sevrage non automatisée utilisée (groupe témoin).

Résultats principaux: 

Nous avons identifié un essai contrôlé randomisé de qualité élevée portant sur 300 patients comparant SmartCare™ à un protocole écrit. Dans cet essai, SmartCare™ n'a eu aucun effet sur la durée du sevrage ventilatoire. Même si SmartCare™ réduisait significativement le délai avant la première EVS (différence moyenne (DM) -0,34 jours, IC à 95 % -0,60 à -0,08 ; P = 0,01), il n'a pas eu d'effet sur le temps nécessaire pour parvenir à la première EVS réussie (DM -0,25 jours, IC à 95 % -0,55 à 0,05 ; P = 0,10) ou sur d'autres critères de jugement cliniquement importants. SmartCare™ n'a pas démontré d'effet bénéfique sur la plupart des critères de jugement cliniquement importants, notamment le délai pour l'extubation réussie, la durée totale de la ventilation mécanique, la durée des séjours à l'USI et à l'hôpital, et le besoin de trachéotomie. De plus, SmartCare™ n'a pas eu d'impact favorable sur la réintubation, la mortalité, l'auto-extubation, ou la proportion de patients sous ventilation mécanique prolongée, avec un petit nombre d'événements dans cet essai unique.

Notes de traduction: 

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Santé du Canada, Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, Fonds de recherche du Québec-Santé et Institut National d'Excellence en Santé et en Services Sociaux; pour la France : Ministère en charge de la Santé

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.