Plantes médicinales chinoises pour le traitement du risque de fausse couche

La fausse couche ou l'avortement spontané est la perte d'une grossesse sans intervention médicale ou mécanique avant la fin de la 20ème semaine de gestation. Le fœtus n'est pas suffisamment développé pour avoir pu survive hors de l'utérus de la mère. Le risque de fausse couche est très courant dans les cas de grossesses précoces. La plupart des risques de fausse couche surviennent dans les 12 premières semaines de grossesse et se manifestent pas des saignements vaginaux, des douleurs abdominales et dans le bas du dos qui persistent pendant des jours ou des semaines. Jusqu'ici, les thérapies ont une efficacité limitée dans la prévention de la fausse couche précoce due au risque de fausse couche. Les plantes médicinales chinoises sont une partie des plantes médicinales traditionnelles chinoises et sont composées de produits provenant de plantes et de certaines substances animales et minérales. Elles sont aujourd'hui très appréciées par le public et sont fréquemment utilisées comme traitement alternatif du risque de fausse couche.

Cette revue a comparé les effets thérapeutiques des plantes médicinales chinoises à d'autres agents pharmaceutiques. Parmi les 44 essais randomisés inclus totalisant 5 100 participantes, toutes de Chine, aucun essai n'avait utilisé de placebo ou de repos au lit comme intervention témoin. Vingt essais avaient utilisé une prescription courante de Shou Tai Pill comme préparation de base, tandis que les 24 autres essais avaient utilisé d'autres préparations. Les médicaments occidentaux comprenaient des médicaments tocolytiques tels que le salbutamol et le sulfate de magnésium, la supplémentation hormonale avec la gonadotrophine chorionique humaine ou la progestérone et les suppléments de soutien incluant la vitamine E et l'acide folique. Cinq essais ont suivi 550 femmes jusqu'à après 28 semaines de gestation et l'accouchement et ont montré que les plantes médicinales chinoises et les médicaments occidentaux combinés étaient plus efficaces que les médicaments occidentaux seuls dans le traitement du risque de fausse couche. Les études restantes ont examiné les effets immédiats du traitement. Le traitement combiné était plus efficace que les médicaments occidentaux dans la prévention de la fausse couche inévitable de sorte que la grossesse s'est poursuivie. De nombreux essais ne rendaient pas compte des effets secondaires pendant le traitement ou tout au long de la grossesse poursuivie jusqu'à la naissance. Les praticiens de médecine chinoise modifient légèrement les prescriptions classiques en fonction des présentations cliniques de chacune des femmes. La qualité méthodologique de tous les essais était médiocre. En conclusion, les preuves issues des essais contrôlés randomisés étaient insuffisantes pour évaluer l'efficacité des plantes médicinales chinoises pour le traitement du risque de fausse couche et pour déterminer si les plantes médicinales chinoises seules sont plus bénéfiques que les médicaments occidentaux seuls pour le traitement du risque de fausse couche.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves étaient insuffisantes pour évaluer l'efficacité des plantes médicinales chinoises seules dans le traitement du risque de fausse couche.

Une combinaison de plantes médicinales chinoises et de médicaments occidentaux était plus efficace que les médicaments occidentaux seuls dans le traitement du risque de fausse couche. Toutefois, la qualité des études incluses était médiocre. D'autres études de plus grande qualité sont nécessaires pour évaluer plus précisément l'efficacité des plantes médicinales chinoises dans le traitement du risque de fausse couche.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le risque de fausse couche survient dans 10 % à 15 % de toutes les grossesses. Les saignements vaginaux de faible abondance ou les saignements vaginaux pendant le début de la grossesse sont fréquents, sachant que presque la moitié de ces grossesses aboutissent à une fausse couche. À ce jour, il n'existe aucun traitement préventif efficace du risque de fausse couche. Les plantes médicinales chinoises sont largement utilisées dans les pays d'Asie depuis des siècles et sont devenues une alternative aux médicaments occidentaux appréciée par le public au cours de ces dernières années. De nombreuses études prétendent démontrer qu'elles peuvent prévenir la fausse couche. Toutefois, il n'y a pas eu d'évaluation systématique de l'efficacité des plantes médicinales chinoises dans le traitement du risque de fausse couche.

Objectifs: 

Examiner les effets thérapeutiques des plantes médicinales chinoises dans le traitement du risque de fausse couche.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (31.01.2012), la base de données biomédicale chinoise (de 1978 jusqu'au 31 janvier 2012), China Journal Net (de 1915 jusqu'au 31 janvier 2012), l'Infrastructure du savoir national chinois (de 1915 jusqu'au 31 janvier 2012), WanFang Database (de 1980 jusqu'au 31 janvier 2012), le registre des essais cliniques chinois (31.01.2012), EMBASE (de 1980 jusqu'au 31 janvier 2012), CINAHL (31.01.2012), PubMed (de 1980 jusqu'au 31 janvier 2012), Wiley InterScience (de 1966 jusqu'au 31 janvier 2012), le système d'enregistrement international des essais cliniques (31.01.2012) et les listes bibliographiques des études extraites. Nous avons aussi contacté des organisations, des experts individuels travaillant dans le domaine et des fabricants de plantes médicinales.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés ayant comparé les plantes médicinales chinoises (seules ou combinées à d'autres produits pharmaceutiques) au placebo, à l'absence de traitement (incluant le repos au lit), ou à d'autres produits pharmaceutiques comme traitements du risque de fausse couche.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment sélectionné toutes les études à inclure dans la revue, évalué les risques de biais et extrait les données. L'exactitude des données a été vérifiée.

Résultats principaux: 

Au total, nous avons inclus dans la revue 44 essais cliniques randomisés impliquant 5 100 participantes.

Nous n'avons pas identifié d'essais qui avaient utilisé un placebo ou l'absence de traitement (incluant le repos au lit) comme témoin.

Le taux d'efficacité (poursuite de la grossesse après 28 semaines de gestation) n'était pas significativement différent entre le groupe recevant les plantes médicinales chinoises seules comparé au groupe de femmes recevant les médicaments occidentaux seuls (risque relatif moyen (RR) 1,23 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,96 à 1,57 ; un essai, 60 femmes).

Les plantes médicinales chinoises combinées aux médicaments occidentaux étaient plus efficaces que les médicaments occidentaux seuls pour poursuivre la grossesse au-delà de 28 semaines de gestation (RR moyen 1,28 ; IC à 95 % 1,18 à 1,38 ; cinq essais, 550 femmes).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.