Rééducation cognitive pour traiter les troubles de la fonction exécutive après une lésion cérébrale

La fonction exécutive est le terme utilisée pour décrire les processus cérébraux que nous utilisons pour nous organiser et résoudre les problèmes. La fonction exécutive est souvent affectée lorsque le cerveau est touché par un traumatisme ou une cause interne telle que l'AVC. Il a été estimé que 75 % d'individus environ seront confrontés à des troubles de la fonction exécutive après un AVC. Les personnes souffrant de problèmes de la fonction exécutive (troubles de la fonction exécutive) trouvent souvent qu'il est difficile d'apprendre de nouvelles manières pour exécuter les activités quotidiennes, telles que s'habiller elles-mêmes.  Il sera peut-être très difficile d'apprendre de nouvelles manières pour s'occuper des autres problèmes, tels que les difficultés d'exécution des mouvements, qui surviennent aussi à la suite de leur lésion cérébrale. La rééducation cognitive est un type de thérapie qui vise à améliorer l'attention, la mémoire ou la fonction exécutive de la personne. S'il est possible d'améliorer la fonction exécutive, il est probable qu'un plus grand nombre de personnes souffrant de lésions cérébrales deviennent plus indépendantes vis-à-vis des activités de la vie quotidienne, et répondent mieux à leur rééducation. Nous avons évalué le niveau d'efficacité des interventions de rééducation cognitive pour améliorer la fonction exécutive après une lésion cérébrale. Nous avons trouvé 19 études pertinentes impliquant au total 907 participants. Nous avons pu combiner les résultats de 13 de ces études impliquant 660 participants (395 lésions cérébrales traumatiques, 234 AVC, 31 autres lésions cérébrales acquises). Deux études seulement (82 personnes) ont rendu compte du critère de jugement qui nous intéressait le plus (une mesure générale de la fonction exécutive). Nous n'avons trouvé aucune preuve indiquant que les interventions de rééducation cognitive ont été utiles chez les personnes souffrant d'un trouble de la fonction exécutive pour aucun autre critère.  Nous recommandons que des recherches supplémentaires soient menées afin de déterminer si la rééducation cognitive peut améliorer la fonction exécutive après un AVC et une lésion cérébrale.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons pas identifié suffisamment de preuves de grande qualité pour parvenir à des conclusions généralisées sur l'effet de la rééducation cognitive sur la fonction exécutive, ou d'autres mesures de critères de jugement secondaires. Des recherches supplémentaires de grande qualité comparant la rééducation cognitive à l'absence d'intervention, un placebo ou des interventions sensorimotrices sont recommandées.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les fonctions exécutives sont les mécanismes de contrôle du cerveau et incluent les processus de planification, d'initiation, d'organisation, d'inhibition, de résolution des problèmes, d'auto-surveillance et de correction des erreurs. Elles sont essentielles au comportement orienté sur les objectifs et à la réponse aux nouvelles situations inédites. Un grand nombre de personnes souffrant de lésions cérébrales acquises, incluant environ 75 % de survivants à un AVC, seront confrontées à des troubles de la fonction exécutive. Les troubles de la fonction exécutive réduisent la capacité à retrouver une indépendance vis-à-vis des activités de la vie quotidienne (AVQ), notamment quand des stratégies alternatives pour l'exécution des mouvements sont nécessaires pour compenser la faiblesse des membres. L'amélioration de la fonction exécutive peut conduire à une plus grande indépendance vis-à-vis des AVQ. Il existe différentes stratégies de rééducation cognitive pour entraîner la fonction exécutive utilisée dans le cadre de la pratique clinique et il est nécessaire de déterminer l'efficacité de ces interventions.

Objectifs: 

Déterminer les effets de la rééducation cognitive sur les troubles de la fonction exécutive chez l'adulte à la suite d'un AVC ou d'autres lésions cérébrales acquises non-progressives.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (août 2012), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library, août 2012), MEDLINE (de 1950 jusqu'à août 2012), EMBASE (de 1980 jusqu'à août 2012), CINAHL (de 1982 jusqu'à août 2012), PsycINFO (de 1806 jusqu'à août 2012), AMED (de 1985 jusqu'à août 2012) et 11 bases de données supplémentaires. Nous avons également recherché dans des références bibliographiques et des registres d'essais, recherché manuellement dans des journaux et des actes de conférence et contacté des experts.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais randomisés portant sur des adultes après une lésion cérébrale acquise non-progressive, dans lesquels l'intervention a spécifiquement ciblé l'amélioration de la fonction cognitive fournissant des données sur les fonctions exécutives séparables (interventions restauratrices), dans lesquels l'intervention a ciblé l'entraînement des participants à des méthodes pour compenser la fonction cognitive perdue (interventions compensatrices) ou dans lesquels l'intervention a concerné l'entraînement à l'utilisation d'une technique adaptative pour améliorer l'indépendance vis-à-vis des AVQ (interventions adaptatives). Le critère de jugement principal était la fonction cognitive globale et les critères de jugement secondaires étaient des composantes spécifiques de la fonction cognitive, la mémoire à court terme, les activités de la vie quotidienne (AVQ), les activités de la vie quotidienne (AVQ) prolongées, la qualité de vie et la participation à des activités professionnelles. Nous avons inclus les études dans lesquelles l'intervention de comparaison était l'absence de traitement, une intervention placebo (c'est-à-dire une intervention de rééducation qui ne doit pas avoir d'effet sur la fonction exécutive), des soins standard ou une autre intervention de rééducation cognitive.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment passé au crible des résumés, extrait des données et évalué des essais. Nous avons entrepris l'évaluation de la qualité méthodologique pour l'assignation secrète, la mise en aveugle des évaluateurs de résultats, la méthode pour s'occuper des données manquantes ainsi que pour d'autres sources potentielles de biais.

Résultats principaux: 

Dix-neuf études (907 participants) répondaient aux critères d'inclusion de cette revue. Nous avons inclus 13 études (770 participants) dans les méta-analyses (417 lésions cérébrales traumatiques, 304 AVC, 49 autres lésions cérébrales acquises) ramenées à 660 participants une fois que les groupes des interventions non incluses ont été retirés des études comprenant trois et quatre groupes. Nous n'avons pas été en mesure d'obtenir des données dans les six études restantes.  Trois études (134 participants) ont comparé la rééducation cognitive à la thérapie sensorimotrice.  Aucune n'a rapporté notre critère de jugement principal ; des données issues d'une étude étaient disponibles sur les critères de jugement secondaires incluant la formation de concept et les activités de la vie quotidienne (AVQ). Six études (333 participants) ont comparé la rééducation cognitive à l'absence de traitement ou à un placebo. Aucune n'a rapporté notre critère de jugement principal ; des données issues de quatre études n'ont révélé aucun effet statistiquement significatif de la rééducation cognitive sur les critères de jugement secondaires. Dix études (448 participants) ont comparé deux différentes approches de rééducation cognitive. Dix études (82 participants) ont rapporté des données sur le critère de jugement principal ; aucun effet statistiquement significatif n'a été mis en évidence. Des données issues de huit études n'ont révélé aucun effet statistiquement significatif sur les critères de jugement secondaires.  Nous avons exploré l'effet des interventions restauratrices (10 études, 468 participants) et des interventions compensatrices (quatre études, 128 participants) et n'avons détecté aucun effet statistiquement significatif comparées aux autres interventions.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.