Utilisation du felbamate avec d'autres antiépileptiques pour l'épilepsie focale résistante aux médicaments

Contexte

Jusqu'à 30 % des personnes épileptiques continuent de souffrir de crises d'épilepsie malgré l'essai de plusieurs antiépileptiques, que ce soit séparément ou en association. Ces personnes sont décrites comme étant atteintes d'épilepsie pharmaco-résistante. La résistance aux médicaments est plus fréquente chez les personnes atteintes d'épilepsie focale (épilepsie qui commence d'abord dans une région du cerveau, mais qui peut progresser et affecter l'ensemble du cerveau). Le felbamate est un médicament antiépileptique qui pourrait être efficace pour les personnes souffrant d'épilepsie focale résistante aux médicaments lorsqu'il est utilisé avec d'autres médicaments antiépileptiques.

Objectif de la revue

Cette revue visait à déterminer si le felbamate est efficace et tolérable chez les personnes souffrant d'épilepsie focale pharmaco-résistante lorsqu'il est utilisé avec d'autres antiépileptiques (traitement complémentaire).

Résultats

Après avoir consulté la documentation disponible, nous avons trouvé quatre essais, auxquels ont participé 236 participants, qui portaient sur l'utilisation du felbamate chez des personnes atteintes d'épilepsie focale résistante aux médicaments. Nous avons inclus les quatre essais dans la revue.

Bien que trois des essais aient fait état d'une réduction en pourcentage de la fréquence des crises, ils ont tous donné des résultats très différents. L'un a fait état d'une réduction de 36 % de la fréquence des crises convulsives avec le felbamate, l'autre d'une réduction de seulement 4% avec le felbamate, et l'autre essai n'a révélé aucune différence entre le felbamate et le placebo (un médicament inactif et factice). Nous n'avons donc trouvé aucune preuve claire que le felbamate était meilleur que le placebo pour réduire la fréquence des crises chez les personnes souffrant d'épilepsie focale résistante aux médicaments. De plus, les données probantes étaient partagées quant à savoir si un plus grand nombre de personnes abandonnaient le traitement au felbamate ou au placebo. Notamment, moins de 10 % des participants à chaque essai se sont retirés du traitement lorsqu'ils recevaient du felbamate, ce qui donne à penser que le felbamate pourrait être bien toléré. Les effets secondaires signalés dans les quatre essais cliniques, suggérant qu'ils sont les plus fréquents, étaient les maux de tête, les étourdissements et les nausées.

Qualité des données probantes

Il est important de noter que les quatre essais de cette revue ont porté sur un petit nombre de personnes, sur une courte période de temps (moins de 10 semaines). Nous ne savons pas avec certitude si les conclusions de cet examen sont exactes. Il est probable que l'effet réel du felbamate pourrait être très différent de celui rapporté ici. Des essais de plus grande envergure, menés sur une plus longue période de temps, sont nécessaires pour améliorer la certitude des résultats rapportés dans le cadre de cette revue.

Le niveau de preuve est à jour au 18 décembre 2018.

Conclusions des auteurs: 

Compte tenu des lacunes méthodologiques, du nombre limité d'études incluses et des différences dans les mesures des résultats, nous n'avons trouvé aucune données probantes fiable à l'appui de l'utilisation du felbamate comme traitement d'appoint chez les personnes atteintes d'épilepsie focale résistante aux médicaments. Un essai contrôlé randomisé à grande échelle, mené sur une plus longue période de temps, est nécessaire pour éclairer la pratique clinique.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Il s'agit d'une version mise à jour de la revue Cochrane publiée précédemment en 2017.

L'épilepsie est un trouble neurologique chronique et invalidant qui touche environ 1 % de la population. Jusqu'à 30 % des personnes épileptiques ont des crises qui résistent aux antiépileptiques actuellement disponibles et qui nécessitent un traitement par plusieurs antiépileptiques en association. Le felbamate est un antiépileptique de deuxième génération qui peut être utilisé comme traitement complémentaire aux antiépileptiques standard.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et la tolérabilité du felbamate par rapport au placebo lorsqu'il est utilisé comme traitement d'appoint chez les personnes atteintes d'épilepsie focale résistante aux médicaments.

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour la dernière mise à jour, nous avons fait une recherche dans le Registre d'études Cochrane (CRS Web), MEDLINE, ClinicalTrials.gov et la Système d'enregistrement internationale des essais cliniques de l'OMS (ICTRP), le 18 décembre 2018. Il n'y avait aucune restriction de langue ou de temps. Nous avons analysé les références bibliographiques des études trouvées pour rechercher d'autres études pertinentes. Nous avons également contacté les fabricants de felbamate et des experts dans le domaine pour obtenir des informations sur des études non publiées ou en cours.

Critères de sélection: 

Nous avons cherché des études complémentaires randomisées contrôlées par placebo sur des personnes de tout âge ayant des crises focales résistantes aux médicaments. Les études peuvent être à double aveugle, à simple aveugle ou essai ouvert et peuvent être menées en groupes parallèles ou croisés.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de l'étude ont choisi de façon indépendante les études à inclure et les informations extraites. En cas de désaccord, le troisième auteur de l'examen a procédé à un arbitrage. Les auteurs de l'examen ont évalué les critères de jugement suivants : Réduction de 50 % ou plus de la fréquence des crises ; réduction absolue ou en pourcentage de la fréquence des crises ; arrêt du traitement ; effets indésirables ; qualité de vie.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus quatre essais contrôlés randomisés, représentant un total de 236 participants, dans la revue. Deux essais ont été réalisés en groupes parallèles, le troisième en groupes croisés à deux périodes et le quatrième en groupes croisés à trois périodes. Nous avons jugé que les quatre études présentaient dans l'ensemble un risque de biais imprécis en globale. Le biais découlait de la communication incomplète des détails méthodologiques, de la communication incomplète et sélective des données sur les résultats et du fait que les participants avaient des régimes médicamenteux instables pendant le traitement expérimental dans un des essais. En raison de l'hétérogénéité méthodologique, de l'hétérogénéité clinique et des différences dans les mesures des résultats, il n'a pas été possible d'effectuer une méta-analyse des données extraites.

Une seule étude a fait état d'une réduction de 50 % ou plus de la fréquence des crises, tandis que trois études ont fait état d'une réduction en pourcentage de la fréquence des crises comparativement au placebo. Une étude a fait état d'une réduction moyenne des crises de 35,8 % avec le felbamate d'appoint, tandis qu'une autre étude a fait état d'une réduction plus modeste de 4,2 %. Les deux études ont signalé que la fréquence des crises augmentait avec l'ajout du placebo et qu'il y avait une différence significative dans la réduction des crises entre le felbamate et le placebo (P = 0,0005 et P = 0,018, respectivement). La troisième étude a fait état d'une réduction de 14 % de la fréquence des crises d'épilepsie avec l'ajout de felbamate, mais a indiqué que la différence entre les traitements n'était pas significative. Les résultats ont été contradictoires en ce qui concerne l'interruption du traitement. Une étude a fait état d'un taux plus élevé d'abandon du traitement chez les participants randomisés avec placebo, tandis que les trois autres études ont fait état de taux plus élevés d'abandon du traitement chez les participants randomisés sous felbamate. Notamment, les taux d'abandon du traitement pour les groupes de traitement au felbamate dans les quatre études sont demeurés raisonnablement faibles (moins de 10 %), ce qui laisse croire que le felbamate pourrait être bien toléré. Les participants au felbamate randomisés se sont retirés du traitement le plus souvent en raison d'effets indésirables. Les effets indésirables signalés de façon systématique par les quatre études étaient les suivants : maux de tête, étourdissements et nausées. Les trois effets indésirables ont été signalés par 23 % à 40 % des participants traités au felbamate contre 3 % à 15 % des participants traités au placebo.

Nous avons évalué les données probantes pour tous les critères de jugement à l'aide de GRADE et nous avons constaté un niveau de certitude très faible, ce qui signifie que nous avons peu confiance dans les résultats présentés. Nous avons principalement abaissé le degré de preuve pour l’imprécision en raison de la synthèse narrative effectuée et du faible nombre d'événements. Nous insistons sur le fait que l'effet réel du felbamate pourrait être significativement différent de celui rapporté dans la présente mise à jour de revue.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Jessica King et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d’origine? Merci d’adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.