Dose de rappel pour la prévention de l'infection par le virus de l'hépatite B

Contexte
Les anticorps dirigés contre l'antigène de surface de l'hépatite B (HBsAg) déclinent avec le temps après l'immunisation contre l'hépatite B ; par conséquent, il est difficile de savoir si les personnes vaccinées contre l'hépatite B selon un schéma en 3 doses ou en 4 doses au cours de leur primovaccination sont encore immunisées lorsque le niveau d'anticorps contre l'antigène de surface de l'hépatite B (anti-HBs) de leur organisme est indétectable ou plus faible que le niveau généralement considéré comme protecteur. Cette question peut potentiellement être adressée indirectement en mesurant la réponse anamnestique (ou secondaire) à une dose de rappel du vaccin administrée à des personnes précédemment vaccinées contre l'hépatite B.

Objectif
Les auteurs ont choisi d'évaluer les bénéfices et les effets délétères d'une dose de rappel du vaccin contre l'hépatite B plus de cinq ans après la primovaccination.

Recherches
Des recherches électroniques ont été effectuées jusqu'en janvier 2016.

Critères de sélection
Les essais cliniques randomisés portant sur la réponse immunitaire (c'est-à-dire, la manière dont votre corps identifie et se défend contre les bactéries, les virus, et les substances qui semblent étrangères et dangereuses pour le corps) à une dose de rappel du vaccin contre l'hépatite B plus de cinq ans après la primovaccination auprès de participants apparemment en bonne santé, vaccinés contre l'hépatite B selon un schéma en trois ou quatre doses au cours de leur primovaccination, et n'ayant pas reçu de dose supplémentaire du vaccin ou d'immunoglobuline de l'hépatite B.

Principaux résultats et conclusions
Nous n'avons trouvé aucun essai clinique randomisé éligible à inclure dans cette revue. Il n'existe pas de preuves scientifiques, basées sur des essais cliniques randomisés, permettant de soutenir ou réfuter le recours à des doses de rappel du vaccin contre l'hépatite B chez des personnes en bonne santé présentant un statut immunitaire normal. Nous avons besoin de preuves, basées sur des essais cliniques randomisés, pour élaborer des politiques en matière de rappel de vaccination.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons pu inclure aucun essai clinique randomisé sur le sujet, seuls des essais cliniques randomisés pourront fournir une réponse quant à savoir si une dose de rappel permet de protéger contre l'infection par le virus de l'hépatite B.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les anticorps dirigés contre l'antigène de surface de l'hépatite B (HBsAg) déclinent avec le temps après l'immunisation contre l'hépatite B ; par conséquent, il est difficile de savoir si les personnes vaccinées contre l'hépatite B selon un schéma en trois doses ou en quatre doses sont encore immunisées lorsque le niveau d'anticorps contre l'antigène de surface de l'hépatite B (anticorps anti-HBs) de leur organisme est indétectable ou plus faible que le niveau généralement considéré comme protecteur. Cette question peut potentiellement être adressée indirectement en mesurant la réponse anamnestique à une dose de rappel du vaccin. Le terme « rappel » (ou revaccination) fait référence à une dose supplémentaire du vaccin contre l'hépatite B (VHB) administrée un certain temps après la primovaccination pour favoriser la mémoire immunitaire et améliorer la protection contre le virus de l'hépatite B (VHB).

Objectifs: 

Évaluer les bénéfices et les effets délétères d'une dose de rappel du vaccin contre l'hépatite B plus de cinq ans après la primovaccination pour la prévention de l'infection par le VHB chez des personnes en bonne santé précédemment vaccinées contre l'hépatite B, et ayant des niveaux d'anticorps contre l'antigène de surface de l'hépatite B (anti-HBs) inférieurs à 10 mIU/mL.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais contrôlés du groupe Cochrane sur les affections hépato-biliaires, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, Science Citation Index Expanded, les bases de données des congrès et les références bibliographiques d'articles jusqu'à janvier 2016. Nous avons également contacté les auteurs des articles. En outre, nous avons effectué des recherches sur ClinicalTrials.gov et sur le Système d'enregistrement international des essais cliniques de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour les essais en cours (mai 2016).

Critères de sélection: 

Les essais cliniques randomisés portant sur la réponse immunitaire anamnestique à une dose de rappel du vaccin contre l'hépatite B plus de cinq ans après la primovaccination chez des personnes apparemment en bonne santé, vaccinées contre l'hépatite B selon un schéma en trois doses ou en quatre doses lors de la primovaccination, n'ayant pas reçu de dose supplémentaire ou d'immunoglobulines.

Recueil et analyse des données: 

Les deux auteurs de la revue ont estimé si les études identifiées remplissaient les critères d'inclusion ou non. Les principaux critères de jugement incluaient la proportion de participants présentant une réponse immunitaire anamnestique parmi les participants non protégés et les signes d'infection VHB. Les critères de jugement secondaires étaient la proportion de participants ayant développé des événements indésirables locaux et systémiques suite à une injection de rappel. Nous avions prévu de rendre compte de la proportion pondérée avec des intervalles de confiance à 95 % (IC).

Résultats principaux: 

Il n'y avait pas d'essais cliniques randomisés éligibles remplissant les critères d'inclusion de cette revue.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Sophie Fleurdépine et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.