Un aérosol contenant du bromure d'ipratropium administré à l'intérieur du nez pour traiter le rhume simple

Le rhume simple est causé par un virus et constitue l'une des maladies les plus fréquentes chez les êtres humains. Il entraîne une obstruction nasale, des écoulements, des maux de gorge et des éternuements. Il n'existe aucun remède curatif contre le rhume, et les traitements disponibles sont uniquement symptomatiques. L'objectif de cette revue était d'examiner l'utilisation d'un aérosol nasal contenant du bromure d'ipratropium (BI), qui pourrait améliorer les symptômes du rhume. Cette revue a observé que le BI pourrait améliorer l'écoulement nasal mais n'avait aucun effet sur la congestion nasale.

Nous avons identifié sept essais portant sur 2 144 participants. Les effets secondaires étaient plus fréquents avec le BI, notamment une sécheresse nasale, du mucus contenant des traces de sang et des saignements de nez. Cette revue comportait des limitations, notamment le fait qu'il manquait des participants dans deux études et que l'assignation en aveugle des participants, du personnel ou des évaluateurs n'était pas claire dans quatre études. Ces limitations ne permettent pas d'évaluer clairement le risque de biais dans la majorité des études, ce qui laisse craindre une éventuelle surestimation de l'effet global du BI. Nous concluons de cette revue que le BI pourrait être efficace pour améliorer l'écoulement nasal, avec quelques effets secondaires bien tolérés. D'autres études de haute qualité sont nécessaires afin de déterminer l'efficacité du BI pour soulager les symptômes du rhume simple.

Conclusions des auteurs: 

Chez les patients atteints de rhume simple, les preuves existantes (qui présentent certaines limitations) suggèrent que le BI est probablement efficace pour améliorer la rhinorrhée. Le BI n'avait aucun effet sur la congestion nasale et son utilisation était associée à davantage d'effets secondaires que le placebo ou l'absence de traitement, mais ces effets secondaires semblaient bien tolérés et disparaissaient spontanément. Des essais de haute qualité portant sur des effectifs plus larges sont nécessaires afin de déterminer l'efficacité du BI pour soulager les symptômes du rhume simple.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le rhume simple est l'une des maladies les plus courantes chez les êtres humains et constitue un fardeau économique, tant en termes de productivité que de coût du traitement. Il n'existe aucun remède curatif contre le rhume simple, et le soulagement symptomatique constitue le pilier du traitement. L'utilisation de bromure d'ipratropium (BI) intranasal a été examinée dans plusieurs études et pourrait s'avérer efficace dans le traitement du rhume simple.

Objectifs: 

Déterminer les effets du BI par rapport à un placebo ou une absence de traitement sur la gravité de la rhinorrhée et de la congestion nasale chez les enfants et les adultes atteints de rhume simple. L'amélioration globale subjective était l'un des critères de jugement principaux, et les effets secondaires constituaient le critère de jugement secondaire.

La stratégie de recherche documentaire: 

Dans cette mise à jour, nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL 2013, numéro 3),, ainsi que MEDLINE (1950 à la 4ème semaine de mars 2013), MEDLINE in-process and other non-indexed citations (8 avril 2013), EMBASE (1974 à avril 2013), AMED (1985 à avril 2013), Biosis (1974 à février 2011) et LILACS (1985 à avril 2013).

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant du BI à un placebo ou à une absence de traitement chez des adultes et des enfants atteints de rhume simple.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont extrait les données et évalué la qualité des essais de manière indépendante. Nous avons utilisé un formulaire standardisé pour extraire les données pertinentes et avons contacté les auteurs des essais afin d'obtenir des informations supplémentaires.

Résultats principaux: 

Sept essais portant sur un total de 2 144 participants ont été inclus. Quatre études (1 959 participants) examinaient le changement subjectif de la gravité de la rhinorrhée. Toutes les études rapportaient des changements statistiquement significatifs favorables au BI. La congestion nasale était rapportée dans quatre études et ne présentait pas de variation significative d'un groupe à l'autre. Deux études rapportaient une réponse positive dans le groupe du BI en termes d'évaluation globale de l'amélioration générale. Les effets secondaires étaient plus fréquents dans le groupe du BI, rapport des cotes de 2,09 (intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre 1,40 et 3,11). Les effets secondaires fréquemment observés incluaient la sécheresse nasale, le mucus présentant des traces de sang et l'épistaxis. Le risque global de biais dans les études incluses est modéré.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.