L'entraînement aux habiletés sociales pour les enfants âgés de 5 à 18 ans souffrant du trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH)

Les enfants souffrant du trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) sont hyperactifs et impulsifs, ne parviennent pas à maintenir leur attention et rencontrent des difficultés dans les interactions sociales. Cette revue examine si l'entraînement aux habiletés sociales est bénéfique aux enfants avec TDAH dans leurs interactions sociales. Onze essais impliquant un total de 747 participants remplissaient les critères d'inclusion. Cette analyse suggère que l'on manque pour l'instant de preuves au sujet de l'entraînement aux habiletés sociales pour les enfants souffrant de TDAH. Il n'est possible ni de recommander ni de récuser l'entraînement aux habiletés sociales pour les enfants souffrant de TDAH. Il est nécessaire d'effectuer des essais contrôlés randomisés supplémentaires, à faible risque de biais et avec un nombre suffisant de participants, examinant l'efficacité de l'entraînement aux habiletés sociales chez les enfants avec TDAH.

Conclusions des auteurs : 

La revue suggère que l'on manque de preuves permettant de soutenir ou de récuser l'entraînement aux habiletés sociales pour les enfants souffrant de TDAH. Il est nécessaire d'effectuer des essais supplémentaires, à faible risque de biais et avec un nombre suffisant de participants, comparant l'efficacité de l'entraînement aux habiletés sociales à l'absence de tout apprentissage, tant chez l'enfant que chez l'adolescent.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) chez les enfants est associé à de l'hyperactivité et à l'impulsivité, à des problèmes d'attention et à des difficultés dans les interactions sociales. Le traitement pharmacologique peut soulager les symptômes du TDAH mais ne résout que rarement les difficultés d'interactions sociales. L'entraînement aux habiletés sociales pourrait bénéficier aux enfants atteints de TDAH dans leurs interactions sociales. Nous avons examiné les effets de l'entraînement aux habiletés sociales sur les aptitudes sociales des enfants, sur leur comportement général, sur les symptômes du TDAH, et sur les performances scolaires des enfants.

Objectifs : 

Évaluer les effets de l'entraînement aux habiletés sociales chez les enfants et les adolescents souffrant de TDAH.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons cherché dans les bases de données électroniques suivantes : CENTRAL (2011, numéro 1), MEDLINE (de 1948 à mars 2011), EMBASE (de 1980 à mars 2011), ERIC (de 1966 à mars 2011), AMED (de 1985 à juin 2011), PsycINFO (de 1806 à mars 2011), CINAHL (de 1980 à mars 2011) et Sociological Abstracts (de 1952 à mars 2011). Nous avons également cherché le 15 octobre 2010 dans le metaRegister of Controlled Trials on 15 October 2010. Nous n'avons appliqué à la recherche aucune restriction de langue ou de date. Nous avons effectué des recherches dans les actes de conférences en ligne et avons contacté 176 experts du domaine pour obtenir d'éventuelles informations sur des ECR non publiés ou en cours.

Critères de sélection : 

Des essais randomisés portant sur l'entraînement aux habiletés sociales pour les enfants avec TDAH, soit comme traitement unique, soit en supplément d'un traitement pharmacologique..

Recueil et analyse des données : 

Nous avons effectué la revue en nous conformant au Manuel Cochrane pour les revues systématiques d'interventions Deux auteurs (OJS, MS) ont extrait de façon indépendante les données en utilisant un formulaire approprié de recueil de données. Nous avons effectué les analyses au moyen du logiciel Review Manager 5..

Résultats principaux : 

Nous avons inclus 11 essais randomisés décrits dans 26 dossiers (tous les articles en texte intégral) de la revue. Les études incluaient au total 747 participants. Tous les participants avaient entre cinq et 12 ans. Aucun essai ne s'était intéressé aux adolescents. Dans 10 des essais, les participants ont souffert de différentes comorbidités.

La durée des interventions allait de huit à 10 semaines (huit essais) jusqu'à deux ans. Les différentes formes d'intervention d'apprentissage social étaient dénommées entraînement aux habiletés sociales, intervention cognitivo-comportementale, thérapie multimodale comportementale/psychosociale, thérapie/traitement comportemental, traitement comportemental et d'apprentissage social, et traitement psychosocial. Les contenus des interventions d'apprentissage social étaient comparables et tous étaient basés sur un modèle cognitivo-comportemental. La plupart des essais avaient comparé l'entraînement aux habiletés sociales de l'enfant associé à une formation des parents et à un traitement médicamenteux, au traitement médicamenteux seul. Certaines interventions expérimentales incluaient également la consultation des enseignants.

Plus de la moitié des essais étaient à risque élevé de biais pour ce qui concerne la génération de la séquence de randomisation et l'assignation secrète. Aucun essai n’a rapporté la mise en aveugle des participants et du personnel, et la plupart des essais ne rendaient pas compte des différences entre les groupes au sujet des traitements associés pour les comorbidités. Globalement, les essais avaient un risque élevé de biais dû à des erreurs systématiques. Malgré tout, comme recommandé par le Manuel Cochrane pour les revues systématiques d'interventions, nous avons utilisé dans la méta-analyse tous les essais éligibles, mais les résultats sont considérés comme étant de faible qualité.

Le traitement n'avait aucun effet statistiquement significatif, ni sur les aptitudes sociales (valeur positive = avantage pour le groupe d'intervention) (DMS 0,16 ; IC à 95 % -0,04 à 0,36 ; 5 essais, n = 392), ni sur le comportement général évalué par les enseignants (valeur négative = avantage pour le groupe d'intervention) (DMS 0,00 ; IC à 95 % -0,21 à 0,21 ; 3 essais, n = 358), ni sur les symptômes de TDAH (valeur négative = avantage pour le groupe d'intervention) (DMS -0,02 ; IC à 95 % -0,19 à 0,16 ; 6 essais, n = 515).).

Aucun effet indésirable, grave ou non grave, n'a été rapporté. .

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.