La photothérapie prophylactique dans la prévention de l'ictère du prématuré de très faible poids de naissance

Les bébés prématurés (moins de 37 semaines d'âge gestationnel) ou souffrant d'insuffisance pondérale à la naissance (IPN ; poids à la naissance < 2 500 g) ont un risque accru de développer un ictère par rapport à un bébé né à terme ou de poids normal à la naissance. Cela peut être inquiétant parce que l'ictère (causé par des niveaux élevés de bilirubine sérique non conjuguée) peut conduire à des lésions cérébrales permanentes et/ou à la mort.

Dans cette revue, nous avons évalué l'efficacité et l'innocuité de la photothérapie prophylactique dans la prévention de l'ictère du bébé prématuré ou souffrant d'IPN. Neuf essais cliniques portant sur un total de 3 449 nourrissons ont été inclus. Les résultats suggèrent que la photothérapie amorcée rapidement après la naissance (dans les 36 heures) sur des bébés prématurés ou de faible poids de naissance pourrait empêcher la bilirubine sérique d'atteindre un niveau nécessitant une exsanguino-transfusion et pourrait réduire le risque d'atteinte au développement du cerveau et du système nerveux central. Toutefois, de nouvelles études bien conçues sont nécessaires pour évaluer les effets de la photothérapie prophylactique sur le développement du cerveau et du système nerveux central et sur d'autres résultats à long terme.

Conclusions des auteurs: 

La photothérapie prophylactique permet de maintenir une concentration plus faible de bilirubine sérique et pourrait avoir un effet sur le taux d'exsanguino-transfusion et sur le risque d'anomalie neurodéveloppementale. Toutefois, de nouvelles études bien conçues sont nécessaires afin de déterminer l'efficacité et l'innocuité de la photothérapie prophylactique sur les résultats à long terme, y compris le développement neurologique.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les bébés de faible poids de naissance ou prématurés sont à risque majeur pour l'hyperbilirubinémie aggravée et l'ictère, pouvant conduire à l'encéphalopathie bilirubine. La photothérapie est le traitement le plus courant pour l'hyperbilirubinémie néonatale et pourrait être plus efficace dans la prévention des séquelles de l'hyperbilirubinémie si elle est amorcée à titre prophylactique.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et l'innocuité de la photothérapie prophylactique chez les bébés prématurés (moins de 37 semaines d'âge gestationnel) ou de faible poids de naissance (poids de naissance < 2 500 g).

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, The Cochrane Library, numéro 3) le 31 mars 2011, ainsi que dans MEDLINE (de 1950 jusqu'au 31 mars 2011), EMBASE (de 1980 jusqu'au 31 mars 2011) et CINAHL (de 1982 jusqu'au 31 mars 2011).

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés ou des études contrôlées quasi-randomisées évaluant les effets de la photothérapie prophylactique chez les bébés prématurés ou de faible poids de naissance.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont obtenu de façon indépendante les données d'articles publiés. Nous avons effectué une méta-analyse à effet fixe pour les critères de jugement suivants : taux d'exsanguino-transfusion, infirmité motrice cérébrale ou autre anomalie neurodéveloppementale, niveau maximal de la bilirubine sérique et mortalité toutes causes.

Résultats principaux: 

Cinq études (soit 3 449 participants) ont été incluses. Le taux d'exsanguino-transfusion a été réduit dans une étude où les critères de transfusion étaient larges (risque relatif (RR) 0,20 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,13 à 0,31) mais pas dans les deux autres études plus récentes où les critères étaient stricts (RR typique 0,66 ; IC à 95 % 0,19 à 2,28). Il n'y avait pas de différence statistiquement significative dans le taux d'infirmité motrice cérébrale (RR typique 0,96 ; IC à 95 % 0,50 à 1,85 ; deux études, 756 participants). Cependant, une grande étude qui rendait compte des anomalies neurodéveloppementales (un résultat composite incluant l'infirmité motrice cérébrale) a constaté un taux légèrement inférieur d'anomalie neurodéveloppementale avec la photothérapie prophylactique (RR 0,85 ; IC à 95 % 0,74 à 0,99 ; 1 804 participants). Le groupe de photothérapie prophylactique avait des taux maximaux de bilirubine moins élevés (différence moyenne (DM) -2,73 ; IC à 95 % -2.89 à -2.5 ; six études, 2 319 ​​participants) et moins de nouveau-nés avec des taux maximaux de bilirubine non conjuguée supérieurs à 10 mg/dl (RR typique 0,27 ; IC à 95 % 0,22 à 0,33 ; trois études, 1 090 participants) ou supérieurs à 15 mg/dl (RR typique 0,13 ; IC à 95 % 0,07 à 0,23 ; quatre études, 1 116 participants). Il n'y avait pas de différence statistiquement significative entre les deux groupes dans le taux de mortalité toutes causes (RR typique 1,08 ; IC à 95 % 0,93 à 1,26 ; quatre études, 3 044 participants).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.