Lamotrigine en traitement d'appoint dans les crises épileptiques tonicocloniques généralisées réfractaires

Il existe des preuves limitées de l'efficacité de la lamotrigine en traitement d'appoint pour réduire la fréquence des crises chez les patients présentant des crises épileptiques tonicocloniques généralisées primaires réfractaires.

Conclusions des auteurs: 

Deux essais à court terme indiquaient que la lamotrigine était efficace dans les crises épileptiques tonicocloniques généralisées primaires ; néanmoins, ces preuves sont insuffisantes pour orienter la pratique clinique, et des essais à plus long terme contrôlés par traitement de référence sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les crises épileptiques tonicocloniques généralisées primaires appartiennent à la catégorie des crises épileptiques généralisées, qui incluent également l'absence épileptique ainsi que les crises myocloniques et atoniques. Un contrôle efficace des crises épileptiques tonicocloniques est nécessaire pour limiter le risque de blessure et de décès et améliorer la qualité de vie des patients. Bien que la plupart des patients contrôlent leurs crises avec un seul antiépileptique, ce n'est pas le cas d'environ 30 % des patients, qui doivent généralement prendre une combinaison de médicaments.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité de la lamotrigine en traitement d'appoint dans les crises épileptiques tonicocloniques généralisées primaires réfractaires.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane sur l'épilepsie, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) et MEDLINE (Ovid) de 1950 à juin 2010. Aucune restriction de langue n'a été imposée. Nous avons également contacté GlaxoSmithKline, fabricant de la lamotrigine.

Critères de sélection: 

Les essais randomisés en parallèle ou croisés portant sur de la lamotrigine en traitement d'appoint dans les crises épileptiques tonicocloniques généralisées primaires réfractaires.

Recueil et analyse des données: 

Les mesures de résultats étaient les suivantes : nombre de patients (1) présentant une réduction d'au moins 50 % de la fréquence des crises ; (2) ne présentant plus aucune crise ; (3) ayant arrêté le traitement ; (4) présentant des effets indésirables ; et (5) des effets cognitifs ; (6) mesures de résultats de la qualité de vie. Les données ont été extraites de manière indépendante par les auteurs de revue.

Résultats principaux: 

Deux petits essais remplissaient les critères d'inclusion. Compte tenu de la variabilité des plans d'étude, nous avons décidé de ne pas effectuer de méta-analyse. Un essai croisé contrôlé par placebo (26 participants) rapportait une réduction significative de 50 % de la fréquence des crises épileptiques tonicocloniques sous lamotrigine. Les éruptions cutanées étaient le seul effet indésirable entraînant un arrêt du traitement (N = 7). Un essai en parallèle contrôlé par placebo comparant 117 participants rapportait une réduction en pourcentage médiane significative de la fréquence des crises tonicocloniques de 66,5 % sous lamotrigine, contre 34,2 % sous placebo (P = 0,006). Les événements indésirables les plus courants étaient des étourdissements, une somnolence et des nausées.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.