Prostacycline administrée en aérosol en cas de lésion pulmonaire aigüe (LPA) et de syndrome de détresse respiratoire aigüe (SDRA)

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Les recherches cliniques sont insuffisantes pour pouvoir soutenir l'utilisation de routine de la prostacycline inhalée en cas de lésion pulmonaire aigüe et de syndrome de détresse respiratoire aigüe chez les enfants ou les adultes gravement malades avec des niveaux bas d'oxygène dans le sang. La lésion pulmonaire aigüe (LPA) et le syndrome de détresse respiratoire aigüe (SDRA) sont des affections respiratoires graves qui sont déclenchées par des infections virales respiratoires et qui se développent après des brûlures, des transfusions massives, des traumatismes multiples, une aspiration du contenu gastrique, une pancréatite, une lésion d'inhalation, une septicémie, une overdose de drogue ou une quasi-noyade.

La prostacycline est une prostaglandine à action rapide naturelle qui peut améliorer le flux sanguin et l'oxygénation dans les poumons et réduire l'inflammation. Les prostaglandines sont des médiateurs lipidiques dérivés des acides gras essentiels qui ont des fonctions importantes. Ils ont des effets importants sur l'endothélium des vaisseaux sanguins, les plaquettes, les cellules utérines et les mastocytes, on les retrouve dans quasiment tous les tissus et tous les organes. L'administration des prostacyclines inhalables requiert l'utilisation d'aérosols en continu pendant une période pouvant aller de quelques heures à plusieurs jours, généralement pendant une ventilation mécanique. Une quantité infime de prostacycline inhalée atteint la circulation sanguine systémique bien que la solution médicamenteuse puisse agir comme un irritant potentiel en raison de son pH alcalin très élevé.

Nous avons identifié un essai clinique randomisé à faible risque de biais qui impliquait un total de 14 enfants gravement malades avec une LPA ou un SDRA. La prostacycline administrée en aérosol pendant moins de 24 heures n'a pas réduit la mortalité à 28 jours par rapport aux aérosols de solution saline (un total de trois décès a été signalé). Les auteurs n'ont mentionné aucun saignement ou dysfonctionnement d'organes dans les évènements indésirables. Deux essais, un impliquant des adultes et l'autre des enfants, doivent toujours être complétés.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe actuellement aucune preuve permettant de soutenir ou de réfuter l'utilisation de routine de la prostacycline administrée en aérosol pour les patients avec une LPA ou un SDRA. Il est urgent de réaliser d'autres essais cliniques randomisés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La lésion pulmonaire aigüe (LPA) et le syndrome de détresse respiratoire aigüe (SDRA) sont des affections graves qui sont associées à des taux de mortalité et de morbidité élevés. La prostacycline administrée en aérosol a été utilisée pour améliorer l'oxygénation en dépit des preuves limitées disponibles à ce jour.

Objectifs: 

Evaluer systématiquement les bénéfices et les préjudices de la prostacycline administrée en aérosol chez les patients gravement malades avec une LPA et un SDRA.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons identifié les essais cliniques randomisés (ECR) à partir des bases de données électroniques : le registre Cochrane des essais contrôlés - Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2010, Numéro 1); MEDLINE; EMBASE; Science Citation Index Expanded; International Web of Science; CINAHL; LILACS; et le Chinese Biomedical Literature Database (jusqu'au 31 janvier 2010). Nous avons contacté des auteurs et des fabricants du domaine.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus tous les ECR, quelque soit la mise en aveugle ou la langue, qui comparaient la prostacycline administrée en aérosol à l'absence d'intervention ou à un placebo soit chez les enfants, soit chez les adultes avec une LPA ou un SDRA.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment extrait les données et résolu les désaccords par la discussion. Nous avons présenté les estimations regroupées des effets de l'intervention en tant que risques relatifs (RR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % pour les critères des jugements dichotomiques. Notre principal critère de jugement était la mortalité toutes causes. Nous avons prévu de réaliser des analyses de sous-groupes et de sensibilité afin d'évaluer l'effet de la prostacycline administrée par aérosol chez les adultes et les enfants, et sur différents critères de jugement cliniques et physiologiques. Nous avons évalué le risque de biais par l'évaluation des composants méthodologiques des essais et le risque d'erreur randomisée par une analyse séquentielle des essais.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus un ECR pédiatrique à faible risque de biais qui impliquait un total de 14 enfants gravement malades avec une LPA ou un SDRA. La prostacycline administrée par aérosol sur une période inférieure à 24 heures n'a pas réduit la mortalité globale à 28 jours (RR 1,50, IC à 95 % 0,17 à 12,94) par rapport à une solution saline aérosolisée (un total de trois décès). Les auteurs n'ont pas signalé d'évènements indésirables comme des saignements ou un dysfonctionnement des organes. Nous n'avons pas été capables de réaliser les analyses de sous-groupes et de sensibilité pré-spécifiées ou l'analyse séquentielle des essais en raison du nombre limité d'ECR. Nous n'avons pas non plus été capables d'évaluer l'innocuité et l'efficacité de la prostacycline administrée en aérosol pour la LPA ou le SDRA. Nous avons trouvé deux essais en cours, un impliquant des adultes et l'autre des participants pédiatriques. L'essai sur les adultes a été finalisé mais les données ne sont pas encore disponibles.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.