Les effets à long terme des médicaments amaigrissants chez les personnes présentant une élévation de la pression artérielle

Les médecins recommandent souvent une perte de poids aux personnes en surpoids ou obèses présentant des tensions artérielles élevées, incluant l'utilisation de médicaments amaigrissants pour faciliter la perte de poids et la réduction de la pression artérielle. Deux principes actifs (rimonabant et sibutramine) ont été retirés du marché, respectivement, en 2009 et 2010. Les recommandations actuelles dans la prise en charge médicamenteuse de l'obésité retiennent cinq médicaments (orlistat, lorcasérine, phentermine/topiramate, naltrexone/bupropion, et liraglutide), ayant reçu une autorisation d'utilisation par l'agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA), pour la réduction pondérale à long terme. Cependant, deux d'entre eux (phentermine/topiramate et lorcasérine) n'ont pas d'autorisation d'utilisation en Europe.

Nous avons trouvé des éléments montrant que l'orlistat, la sibutramine et la phentermine/topiramate réduisent modérément le poids. L'orlistat et la phentermine/topiramate réduisent la pression artérielle, tandis que la sibutramine l'augmente. Nous n'avons relevé aucune étude s'intéressant au rimonabant, au liraglutide, à la lorcasérine, ou à la naltréxone/bupropion chez les personnes ayant une pression artérielle élevée. Aucune donnée n'était disponible concernant les effets de ces médicaments sur la morbi-mortalité. Les effets secondaires les plus fréquents sont pour l'orlistat d'origine gastro-intestinale ; pour la sibutramine une sécheresse buccale, une constipation, et des maux de tête ; et pour la phentermine/topiramate une bouche sèche et des paresthésies.

Conclusions des auteurs: 

Chez les personnes ayant une pression artérielle élevée, l'orlistat et la sibutramine réduisent le poids corporel de façon comparable, tandis que la phentermine/topiramate a réduit le poids corporel dans une plus grande mesure. Dans le même essai, l'orlistat et la phentermine/topiramate ont réduit la pression artérielle, tandis que la sibutramine l'a augmenté. Nous n'avons pu inclure aucun essai examinant le rimonabant, le liraglutide, la lorcasérine, ou de la naltréxone/bupropion chez les personnes ayant une pression artérielle élevée. Des essais à long terme évaluant les effets de l'orlistat, le liraglutide, la lorcasérine, la phentermine/topiramate, ou de la naltrexone/bupropion sur la mortalité et la morbidité sont actuellement indisponibles et nécessaires. Le rimonabant et la sibutramine ont été retirés du marché, après des essais à long terme sur la mortalité et la morbidité confirmant les inquiétudes quant à la possibilité de graves effets secondaires de ces deux médicaments. L'Agence européenne des médicaments a refusé les autorisations de mise sur le marché pour la phentermine/topiramate en raison de problèmes de sécurité, tandis que la demande d'autorisation de mise sur le marché européen de la lorcasérine a été retirée par le fabricant après que le Comité des Médicaments à Usage Humain a estimé que la balance globale bénéfice/risque était négative.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Toutes les principales recommandations concernant les thérapies antihypertensives préconisent la perte de poids ; les médicaments amaigrissants semblent pouvoir être une aide dans cet objectif.

Objectifs: 

Objectifs principaux :

Évaluer les effets à long terme d'une perte de poids induite pharmacologiquement chez les adultes souffrant d'hypertension artérielle essentielle sur la mortalité toutes causes confondues, la morbidité cardio-vasculaire, et les événements indésirables (incluant le nombre total d'événements indésirables graves, les arrêts prématurés consécutifs aux événements indésirables et le nombre total d'événements indésirables mineurs).

Objectifs secondaires :

Évaluer les effets à long terme d'une perte de poids induite pharmacologiquement chez les adultes souffrant d'hypertension essentielle sur les variations, en regard des valeurs initiales, de la pression artérielle systolique, de la pression artérielle diastolique et du poids corporel.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons obtenu les études par recherches informatisées au sein du Registre Spécialisé du Groupe Cochrane sur l'Hypertension Artérielle, le Registre Cochrane des Essais Contrôlés (CENTRAL), Ovid MEDLINE, Ovid EMBASE, le registre des essais cliniques ClinicalTrials.gov, ainsi que par des recherches manuelles réalisées dans les références bibliographiques et les revues systématiques (statut au 13 avril 2015).

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés chez les adultes hypertendus depuis au moins 24 semaines comparant l'action à long terme sur la perte de poids des interventions pharmacologiques contre placebo.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de l'article ont indépendamment sélectionné les études, évalué le risque de biais et extrait les données. Lorsque cela était approprié, et en l'absence d'hétérogénéité significative entre les études (P > 0,1), nous les avons combiné au sein d'une méta-analyse à effets fixes. Lorsque l'hétérogénéité était présente, nous avons utilisé la méthode à effets aléatoires et étudié la cause de l'hétérogénéité.

Résultats principaux: 

Après la mise à jour de la recherche bibliographique, laquelle a été élargie pour inclure quatre nouveaux médicaments amaigrissants, nous avons identifié une étude supplémentaire concernant la phentermine/topiramate, portant le nombre total d'études comparant l'orlistat, la sibutramine, ou la phentermine/topiramate à un placebo et remplissant ainsi nos critères d'inclusion à neuf. Nous n'avons identifié aucune étude examinant le rimonabant, le liraglutide, la lorcasérine, ou la naltrexone/bupropion. Aucune étude n'incluait la mortalité et la morbidité cardio-vasculaire comme critères prédéfinis. L'incidence d'effets secondaires gastro-intestinaux était systématiquement plus élevée chez les sujets traités avec de l'orlistat par rapport à ceux traités avec un placebo. Les effets secondaires les plus fréquents étaient la xérostomie, la constipation, et les maux de tête avec la sibutramine, et la xérostomie et les paresthésies avec la phentermine/topiramate. Chez les participants assignés à l'orlistat, la sibutramine, ou la phentermine/topiramate le poids corporel était réduit plus efficacement que chez les participants dans les groupes de soins habituels/placebo. L'orlistat a réduit la pression artérielle systolique comparativement au placebo de 2,5 mm Hg (différence moyenne (DM) ; intervalle de confiance (IC) à 95 % : de -4,0 à -0,9 mm Hg) et la pression artérielle diastolique de -1,9 mmHg ; (DM ; IC à 95% : de -3.0 à -0.9 mm Hg). La sibutramine induisait une augmentation de la pression artérielle diastolique comparativement au placebo de +3,2 mm Hg (DM ; IC à 95 % : de +1,4 à +4,9 mm Hg). Le seul essai qui étudiait la phentermine/topiramate suggérait une diminution de la pression artérielle.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Charles Evrard et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.