Liquides de dialyse biocompatibles pour dialyse péritonéale

De quoi est-il question ?

La dialyse péritonéale est une forme de thérapie de dialyse à domicile pour les personnes atteintes d'insuffisance rénale. Les patients doivent utiliser des solutions de dialyse péritonéale pour effectuer la dialyse en mettant la solution dans leur abdomen. La dialyse péritonéale utilise la paroi interne de l'abdomen appelée "membrane péritonéale" comme filtre, à travers lequel les toxines et les fluides sont éliminés du corps. La longévité de la dialyse péritonéale peut être limitée par une lésion de la membrane péritonéale, qui est en partie due à des solutions de dialyse péritonéale biologiquement " hostiles ", acides et constituées de niveaux élevés de glucose et de produits toxiques de dégradation du glucose. Pour surmonter ces obstacles, des solutions de dialyse péritonéale biocompatibles (c'est-à-dire avec un pH neutre et de faibles niveaux de produits de dégradation du glucose ou avec une solution de remplacement du glucose comme l'icodextrine) ont été fabriquées dans le but de procurer un bénéfice au patient.

Comment avons-nous procédé ?

Nous avons effectué une revue de la littérature afin d'examiner les avantages et les inconvénients de l'utilisation de solutions biocompatibles de dialyse péritonéale.

Qu’avons-nous trouvé ?

Nous avons identifié 42 études (3262 participants) examinant les effets de ces solutions sur les devenirs des patients. En comparaison avec les solutions de dialyse péritonéale conventionnelles, nous avons constaté que les solutions de dialyse péritonéale à pH neutre et à faible taux de produits de dégradation du glucose ont permis de mieux préserver la fonction rénale du patient, y compris son débit urinaire. Les patients qui ont reçu des solutions de dialyse péritonéale sans glucose (icodextrine) ont obtenu une meilleure élimination des liquides avec leur dialyse et étaient 70 % moins susceptibles de connaître des épisodes non contrôlés de surcharge liquidienne. Aucun effet nocif significatif n'a été identifié avec les solutions de dialyse péritonéale biocompatibles. Bon nombre des études étaient limitées par leur petite taille, la courte durée du suivi, la qualité méthodologique sous-optimale et la variabilité des rapports de résultats. Par conséquent, les effets des solutions de dialyse péritonéale biocompatibles sur la durée pendant laquelle un patient est capable de rester sous dialyse péritonéale ou de rester vivant sont incertains.

Conclusions
Comparé aux patients dialysés péritonéaux traités avec des solutions de dialyse péritonéale conventionnelles, ceux traités avec des solutions biocompatibles bénéficient d'avantages importants, notamment une meilleure préservation de leur propre fonction rénale et du volume urinaire avec un pH neutre, des solutions de dialyse péritonéale à faible dégradation du glucose et une prévention plus efficace des surcharges en liquides grâce à une élimination accrue des liquides liés à la dialyse avec l'icodextrine. On ne sait pas si ces avantages aident les patients à rester sous dialyse péritonéale plus longtemps ou à vivre plus longtemps, et il faut les étudier davantage.

Conclusions des auteurs: 

Cette mise à jour renforce les preuves que la solution de DP à pH neutre et à faible taux de produits de dégradation du glucose améliore avec une grande certitude la préservation du FRR et du volume d'urine. Ces effets peuvent être liés à une augmentation du transport péritonéal des solutés et à une réduction de l'ultrafiltration péritonéale, bien que les données probantes à l'appui de ces résultats soient peu fiables en raison de l'hétérogénéité importante et de la qualité méthodologique sous-optimale. La prescription d'icodextrine a augmenté l'ultrafiltration péritonéale et atténué avec une certitude modérée la surcharge incontrôlée de liquide. Les effets du pH neutre, de la solution à faible taux de produits de dégradation du glucose ou de l'icodextrine sur la péritonite, la survie liée à la technique et la survie des patients demeurent incertains et nécessitent d'autres ECR de haute qualité et suffisamment puissants.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Il a déjà été montré que les solutions de dialyse péritonéale (DP) biocompatibles, y compris les solutions à pH neutre, les solutions à faible taux de produits de dégradation du glucose et l'icodextrine, ont une influence favorable sur certains résultats des patients, bien que ce soit selon des études généralement de qualité sous-optimale. Plusieurs autres essais cliniques contrôlés randomisés (ECR) évaluant des solutions biocompatibles chez des patients sous DP ont été publiés récemment. Il s'agit d'une mise à jour d'une revue publiée pour la première fois en 2014.

Objectifs: 

Cette étude visait à examiner les avantages et les inconvénients des solutions de DP biocompatibles par rapport aux solutions de DP standard chez les patients recevant une DP.

La stratégie de recherche documentaire: 

Jusqu'au 12 février 2018, on a consulté le Registre spécialisé Cochrane sur les reins et les greffes en communiquant avec le spécialiste de l'information à l'aide de termes de recherche pertinents pour cette revue. Les études figurant dans le registre spécialisé sont identifiées par des recherches dans CENTRAL, MEDLINE et EMBASE, les actes de conférences, le portail de recherche du Registre international des essais cliniques et ClinicalTrials.gov.

Critères de sélection: 

Tous les ECR et quasi-ECR chez les adultes et les enfants comparant les effets de solutions de DP biocompatibles (pH neutre, tampon de lactate, faible taux de produits de dégradation du glucose ; pH neutre, tampon de bicarbonate (± lactate), faible taux de produits de dégradation du glucose ; polymère de glucose (icodextrine)) dans la DP ont été inclus. Les études sur les solutions à base d'acides aminés ont été exclues.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont extrait les données sur la qualité et sur les critères de jugement. Les estimations résumées des effets ont été obtenues à l'aide d'un modèle à effets aléatoires et les résultats ont été exprimés en risques relatifs et en intervalles de confiance (IC) à 95 % pour les variables catégorielles, et en différences moyennes (DM) ou différences moyennes standardisées (DMS) et IC à 95 % pour les variables continues.

Résultats principaux: 

Cette mise à jour de la revue comprenait 42 études éligibles (3 262 participants), dont six nouvelles études (543 participants). Dans l'ensemble, 29 études (1971 participants) ont comparé le pH neutre, une solution de DP à faible taux de produits de dégradation du glucose avec une solution de DP classique et 13 études (1291 participants) ont comparé l'icodextrine avec une solution de DP classique. Le risque de biais a été jugé élevé pour la génération de séquences dans trois études, l’assignation secrète dans trois études, le biais d'attrition dans 21 études et le biais de rapports de critères de jugement sélectifs dans 16 études.

PH neutre, faible taux de produits de dégradation du glucose par rapport à une solution de glucose PD conventionnelle

L'utilisation de solutions de DP à pH neutre et à faible taux de produits de dégradation du glucose a amélioré la préservation de la fonction rénale résiduelle (FRR) (15 études, 835 participants) : DMS 0,19, IC à 95 % : 0,05 à 0,33 ; preuve de haute certitude). Cela correspond approximativement à une différence moyenne du taux de filtration glomérulaire de 0,54 mL/min/1,73 m2 (IC à 95 % : 0,14 à 0,93). Une meilleure préservation de la FRR était évidente à toutes les durées de suivi, une préservation progressivement plus grande étant observée à mesure que la durée du suivi augmentait. L'utilisation d'une solution de DP à pH neutre et à faible taux de produits de dégradation du glucose a également amélioré la préservation du volume d'urine résiduelle (11 études, 791 participants) : DM 114,37 mL/jour, IC à 95 % 47,09 à 181,65 ; preuve de haute certitude). Selon des données peu fiables, des solutions à pH neutre et à faible taux de produits de dégradation du glucose peuvent faire peu ou pas de différence avec l'ultrafiltration péritonéale de 4 heures (9 études, 414 participants) : DMS -0,42, IC à 95 % -0,74 à -0,10), ce qui correspond approximativement à une différence moyenne d'ultrafiltration péritonéale de 69,72 mL (16,60 à 122,00 mL) inférieure, et peut augmenter le rapport dialysat:créatinine plasmatique (10 études, 746 participants : DM 0,01, IC à 95 % 0,00 à 0,03), échec technique ou décès par rapport aux solutions de DP classiques. Nous ne sommes pas certains si l'utilisation d'une solution de DP à pH neutre et à faible taux de produits de dégradation du glucose a entraîné des différences dans la survenue de la péritonite, l'hospitalisation, les événements indésirables (6 études, 519 participants) ou la douleur d'afflux (1 étude, 58 participants : RR 0,51, IC à 95 % 0,24 à 1,08).

Polymère de glucose (icodextrine) par rapport à une solution de glucose DP classique

Dans les données de certitude modérée, l'icodextrine a probablement réduit les épisodes de surcharge liquidienne non maîtrisée (2 études, 100 participants) : RR 0,30, IC à 95 % 0,15 à 0,59) et ultrafiltration péritonéale accrue (4 études, 102 participants : DM 448,54 mL/j, IC à 95 % 289,28 à 607,80) sans compromettre la FRR (4 études, 114 participants : DMS 0,12, IC à 95 % -0,26 à 0,49 ; preuve de faible certitude) qui se rapprochait d'une clairance moyenne de la créatinine de 0,30 mL/min/1,73 m2 supérieure (0,65 inférieur à 1,23 supérieur) ou du débit urinaire (3 études, 69 participants : DM -88,88 mL/j, IC à 95 % -356,88 à 179,12 ; preuve de faible certitude). Nous ne sommes pas certains si l'utilisation de l'icodextrine a entraîné des différences dans les effets indésirables (5 études, 816 participants), l'échec de technique ou la mort.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Amytis Heim et révisée par Cochrane France.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.