Kétoprofène et dexkétoprofène oral en dose unique pour la douleur postopératoire aiguë chez l'adulte

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Une dose unique de 25 à 100 mg de kétoprofène entraîne un soulagement important de la douleur chez 60 à 70 % des patients souffrant de douleur postopératoire modérée à sévère. À des doses standard, il présente une efficacité similaire à celle d'autres analgésiques couramment utilisés, notamment l'ibuprofène et le naproxène, avec une durée d'action d'environ 5 heures. Une dose unique de 10 à 25 mg de dexkétoprofène entraîne un soulagement important de la douleur chez 45 à 50 % des patients pendant environ 4 heures. Les événements indésirables étaient généralement légers à modérés et n'étaient pas plus fréquents avec ces deux médicaments qu'avec le placebo dans les études portant sur une dose unique.

Conclusions des auteurs: 

Le kétoprofène, à des doses comprises entre 25 et 100 mg, est un analgésique efficace pour la douleur postopératoire aiguë modérée à sévère avec un NST de 3,3 pour un soulagement de la douleur d'au moins 50 % à une dose de 50 mg. Ces résultats sont similaires à ceux des AINS couramment utilisés tels que l'ibuprofène (NST de 2,5 pour une dose de 400 mg) et le diclofénac (NST de 2,7 pour une dose de 50 mg). La durée d'action est d'environ 5 heures. Le dexkétoprofène est également efficace avec des NST de 3,2 à 3,6 à des doses comprises entre 10 et 25 mg. Ces deux médicaments étaient bien tolérés en doses uniques.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le kétoprofène est un anti-inflammatoire non-stéroïdien (AINS) non sélectif utilisé pour traiter les douleurs aiguës et chroniques. Le dexkétoprofène est son énantiomère S, dont on pense qu'il produit un effet analgésique. Théoriquement, le dexkétoprofène est censé produire une analgésie équivalente à celle du kétoprofène à une dose inférieure de moitié, ce qui permet de réduire les événements gastro-intestinaux indésirables.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité, la durée d'action et les événements indésirables associés à une dose unique de kétoprofène ou de dexkétoprofène par voie orale pour la douleur postopératoire aiguë chez l'adulte.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons recherché des études dans le registre CENTRAL de Cochrane, MEDLINE, EMBASE et l'Oxford Pain Relief Database jusqu'en août 2009.

Critères de sélection: 

Les essais randomisés en double aveugle et contrôlés par placebo portant sur une dose unique de kétoprofène et de dexkétoprofène administrée oralement chez des adultes souffrant de douleur postopératoire aiguë modérée à sévère.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante. Les données de soulagement de la douleur ou d'intensité de la douleur ont été extraites et converties en résultat dichotomique du nombre de participants ressentant un soulagement de la douleur d'au moins 50 % pendant 4 à 6 heures ; à partir de ces données, le risque relatif et le nombre de sujets à traiter pour observer un bénéfice du traitement (NST) ont été calculés. Le nombre de participants utilisant un médicament de secours au cours d'une période spécifiée ainsi que le délai avant usage d'un tel médicament ont été identifiés comme mesures supplémentaires de l'efficacité. Des informations sur les événements indésirables et les arrêts prématurés ont été recueillies.

Résultats principaux: 

Quatorze études comparaient le kétoprofène (968 participants), à des doses généralement comprises entre 25 et 50 mg, à un placebo (520 participants). Sept études comparaient le dexkétoprofène (681 participants), à des doses généralement comprises entre 10 et 25 mg, à un placebo (289 participants). Les études présentaient toutes une qualité de notification appropriée et les participants présentaient des douleurs suite à une chirurgie dentaire, orthopédique, obstétrique, gynécologique et générale. Il existait une hétérogénéité clinique considérable entre les études pour la chirurgie dentaire et d'autres types de chirurgies, en particulier l'exostosectomie, ce qui limitait l'analyse.

Le kétoprofène à des doses comprises entre 12,5 et 100 mg produisait des NST de 2,4 à 3,3 pour un soulagement de la douleur d'au moins 50 % pendant 4 à 6 heures. Pour les études dentaires uniquement, les doses plus élevées tendaient à présenter une efficacité supérieure, avec un NST passant de 2,4 à 12,5 mg à 1,6 à 100 mg. Le dexkétoprofène à des doses de 10/12,5 mg et 20/25 mg produisait des NST de 3,2 et 3,6 pour un soulagement de la douleur d'au moins 50 % pendant 4 à 6 heures, sans réponse évidente à la dose. Le nombre de participants ayant utilisé un médicament de secours était considérablement inférieur avec le kétoprofène et le dexkétoprofène par rapport au placebo. La durée médiane avant la prise de la dose suivante était d'environ 5 heures avec le kétoprofène et de 4 heures avec le dexkétoprofène. L'efficacité équivalente attendue avec une demi-dose de dexkétoprofène par rapport à une dose de kétoprofène n'était pas démontrée.

Les événements indésirables étaient peu fréquents avec ces deux médicaments et ne présentaient pas de différence significative par rapport au placebo.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.