Association de formotérol et budésonide en tant que traitement inhalé unique contre corticoïdes inhalés d'entretien et inhalateur de soulagement séparé, ou meilleures pratiques actuelles.

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Un inhalateur combiné unique contenant du formotérol et du budésonide a été recommandé pour le traitement d'entretien régulier de l'asthme, avec la possibilité d'augmenter la dose si l'asthme s'aggrave. C’est ce que qu'on appelle parfois le traitement à inhalateur unique. Le traitement à inhalateur unique peut réduire le risque de crises d'asthme nécessitant des corticoïdes oraux en comparaison à des doses fixes de corticoïdes inhalés d'entretien. Les essais ont été pratiqués sur des individus asthmatiques qui avait réduit leur traitement d'entretien et qui était devenu symptomatique. Les résultats n'ont pas encore été répliqués dans des essais comparant le traitement à inhalateur unique avec les pratiques courantes actuelles, et les résultats de cinq grands essais attendent publication. La place de cette nouvelle approche dans la gestion de l'asthme reste incertaine jusqu'à ce que les essais soient totalement rapportés.

Conclusions des auteurs: 

Le traitement à inhalateur unique peut réduire le risque de crises d'asthme nécessitant des corticoïdes oraux en comparaison à des doses fixes de corticoïdes inhalés d'entretien. Les recommandations et pratiques courantes suggèrent l'ajout d'un bêta2-agoniste à longue durée d'action en traitement de fond aux corticoïdes pour l'asthme non-contrôlé, et le traitement à inhalateur unique n'a pas démontré qu'il réduisait de façon significative les crises par rapport aux pratiques courantes, bien que les résultats de cinq grands essais soient toujours en attente de publication. Le traitement à inhalateur unique n'est pas actuellement homologué pour les enfants de moins de 18 ans aux Royaume Uni.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les traitements traditionnellement inhalés pour l'asthme ont été considérés comme traitement préventif et de soulagement. L'association de formotérol et de budésonide en un inhalateur unique introduit la possibilité d'utiliser un inhalateur unique à la fois pour la prévention et le soulagement des symptômes (traitement à inhalateur unique).

Objectifs: 

Le but de cette revue est de comparer le formotérol et les corticoïdes en inhalateur unique pour l'entretien et le soulagement des symptômes aux corticoïdes inhalés d'entretien associés à un inhalateur de soulagement séparé.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le Registre Cochrane des essais sur les voies aériennes en septembre 2008.

Critères de sélection: 

Les essais randomisés contrôlés chez l'adulte et l'enfant souffrant d'asthme chronique.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont évalué indépendamment les études à inclure et extrait les caractéristiques et les résultats de chaque étude. On a demandé aux auteurs ou aux fabricants de fournir des données non publiées en relation avec les critères de jugement principaux.

Résultats principaux: 

Cinq études sur 5 378 adultes ont comparé le traitement à inhalateur unique avec les pratiques actuelles courantes, et n'ont pas trouvé de réduction significative des crises nécessitant hospitalisation (Peto RC 0,59; IC à 95% entre 0,24 et 1,45) ou un traitement par stéroïdes oraux (RC 0,83 ; IC à 95% entre 0,66 et 1,03). Trois de ces études sur 4 281 adultes n'ont pas montré de réduction significative du délai avant la première crise grave nécessitant une intervention médicale (HR 0,96 ; IC à 95% entre 0,85 et 1,07). Ces essais ont démontré une réduction dans la moyenne totale des doses quotidiennes de corticoïdes inhalés avec le traitement à inhalateur unique (la réduction moyenne s'échelonnait entre 107 et 267 microgrammes/jour, mais les résultats n'ont pas été combinés à cause de l'hétérogénéité). Les résultats complets de quatre études supplémentaires sur 4 600 adultes comparant le traitement à inhalateur unique avec les pratiques courantes actuelles sont en attente.

Trois études incluant 4 209 adultes ont comparé le traitement à inhalateur unique à des doses supérieures de budésonide d'entretien et de la terbutaline dans le soulagement des symptômes. Aucune réduction significative n'a été trouvée dans le risque chez les patients de souffrir de crises d'asthme menant à une hospitalisation avec le traitement à inhalateur unique (Peto RC 0,56; IC à 95% entre 0,28 et 1,09), mais moins de patients sous traitement inhalé unique nécessitaient des corticoïdes oraux (RC 0,54; IC à 95% entre 0,45 et 0,64). Ces résultats correspondent sur onze mois à 14 sujets à traiter (IC à 95% entre 12 et 18) pour prévenir qu'un patient soit traité sous corticoïdes oraux lors d'une crise. L'exécution de ces études a impliqué des arrêts prématurés de bêta2-agonistes à longue durée d'action, et les patients qui étaient recrutés étaient symptomatiques pendant l'exécution.

Une étude a inclus des enfants (N=224), dans laquelle le traitement à inhalateur unique était comparé à des doses supérieures de budésonide. Une réduction significative des participants nécessitant une augmentation de leurs stéroïdes inhalés avec traitement à inhalateur unique a été notée, mais il y eu seulement deux hospitalisations pour asthme et aucune donnée séparée sur les délivrances de corticoïdes oraux. Moins de corticoïdes oraux et inhalés ont été utilisés dans le groupe de traitement à inhalateur unique et le taux annuel de croissance était aussi d'1cm plus élevé ans le groupe de traitement à inhalateur unique, [IC à 95% entre 0,3 et 1,7 cm].

Aucune différence significative n'a été trouvée dans les événements indésirables graves dans les comparaisons.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.