Antibiotiques pour le traitement de l'ostéomyélite chez les personnes drépanocytaires

Problématique de la revue

Nous avons examiné les données probantes afin de déterminer si les antibiotiques (seuls ou en association), administrés aux personnes atteintes de drépanocytose qui souffrent d'ostéomyélite (une infection osseuse) avant que la bactérie spécifique causant l’infection soit connue, sont efficaces et sûrs, comparativement au traitement antibiotique ciblant ces bactéries, et si cette efficacité et cette sécurité dépendent des différents régimes thérapeutiques, de l’âge ou du contexte clinico-biologique. Ceci est une mise à jour d'une revue Cochrane déjà publiée.

Contexte

La drépanocytose touche des millions de personnes dans le monde. L'ostéomyélite est l'une des complications majeures. Des antibiotiques sont administrés pour la traiter mais il n'existe aucun traitement standard à l'échelle mondiale.

Date de recherche

Les preuves sont à jour au : 18 septembre 2019.

Caractéristiques des études

Aucun essai n'a été inclus dans cette revue.

Principaux résultats

Nous concluons qu'un essai contrôlé randomisé devrait tenter de répondre à ces questions. Mais nous ne pensons pas que d'autres essais cliniques sur ce sujet seront conduits et, par conséquent, cette revue de la littérature ne sera plus mise à jour régulièrement.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons pas réussi à identifier d'essais pertinents concernant l'efficacité et la sécurité d’un traitement antibiotique chez les personnes drépanocytaires souffrant d'ostéomyélite. Des essais contrôlés randomisés sont nécessaires pour établir le traitement antibiotique optimal pour cette condition. Mais nous ne pensons pas que d'autres essais cliniques sur ce sujet seront conduits et, par conséquent, cette revue de la littérature ne sera plus mise à jour régulièrement.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'ostéomyélite (aussi bien aiguë que chronique) est l'une des complications infectieuses les plus courantes chez les personnes drépanocytaires. Il n'existe aucune approche standardisée d'antibiothérapie et le traitement est susceptible de varier d'un pays à un autre. Il est donc nécessaire d'identifier l'efficacité et la sécurité des différentes approches de traitement antibiotique chez les personnes drépanocytaires souffrant d'ostéomyélite. Ceci est une mise à jour d'une revue Cochrane déjà publiée.

Objectifs: 

Déterminer si une approche de traitement antibiotique empirique (en monothérapie ou en association) est efficace et sûre par rapport à un traitement antibiotique ciblant l'agent pathogène, et si son efficacité et sa sécurité dépendent des schémas posologiques de traitement, de l'âge ou du contexte clinico-biologique.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais sur les hémoglobinopathies du groupe Cochrane (The Group's Haemoglobinopathies Trials Register) contenant des références bibliographiques identifiées lors de recherches exhaustives dans des bases de données électroniques et des recherches manuelles effectuées dans des journaux et des résumés d'actes de conférences. Nous avons également effectué des recherches dans la base de données LILACS (données de 1982 au 20 octobre 2016), l’index Medicus africain (données au 20 octobre 2016), la Web of Knowledge de l’ISI (données au 20 octobre 2016) et les registres des essais cliniques (données au 19 septembre 2019).

Date de la recherche la plus récente dans le Registre des essais sur les hémoglobinopathies du Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group : 18 septembre 2019.

Critères de sélection: 

Nous avons recherché des essais contrôlés randomisés et quasi randomisés, publiés ou non publiés.

Recueil et analyse des données: 

Chaque auteur devait extraire les données de façon indépendante et devait évaluer la qualité des essais au moyen des méthodologies standard de Cochrane, mais aucun essai contrôlé randomisé éligible n'a été identifié.

Résultats principaux: 

Cette mise à jour n'a pas permis de trouver d'essais contrôlés randomisés ou quasi randomisés concernant la conduite d’un traitement antibiotique de l'ostéomyélite chez les personnes drépanocytaires.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Guillaume Wabont et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.