Bas de contention gradués demi-jambes comparés à jambes entières pour la prévention de la thrombose veineuse profonde chez les patients chirurgicaux en post-opératoire

La thrombose veineuse profonde (TVP) et l'affection associée embolie pulmonaire sont les causes évitables de décès à l'hôpital les plus fréquentes, représentant 10 % des décès dans les hôpitaux du Royaume-Uni. D'après ces faits, l'utilisation des bas de contention gradués est largement acceptée par tous les patients admis à l'hôpital. Cependant, on ne sait toujours pas si les bas de contention demi-jambes ou jambes entières sont plus efficaces pour la prévention de la TVP (thromboprophylaxie). La pression exercée est la plus forte à la cheville puis elle diminue progressivement jusqu'au niveau du mollet. Les bas de contention gradués jambes entières distribuent leur effet mécanique sur une proportion plus grande de la jambe. L'objectif de cette revue Cochrane était d'analyser systématiquement les essais ayant évalué l'efficacité des bas de contention gradués demi-jambes comparés à jambes entières chez les patients hospitalisés suite à une intervention chirurgicale. Trois essais contrôlés randomisés qui totalisaient 496 patients subissant une chirurgie ont été inclus dans cette revue.

En raison du nombre limité de patients et d'essais, et des différences significatives entre les essais inclus, la conclusion peut être faible. Il n’y avait pas suffisamment de preuves de grande qualité pour déterminer si les bas de contention gradués demi-jambes et jambes entières différaient par leur efficacité en termes de réduction de l'incidence de la TVP chez les patients hospitalisés. La majorité des patients analysés dans cette revue avaient aussi reçu de l'héparine et une physiothérapie, conjointement avec l'utilisation de bas soit demi-jambes soit jambes entières. Un ECR multicentrique majeur est nécessaire. En attendant, la décision concernant le type de bas à utiliser dans la pratique clinique est probablement influencée par des facteurs tels que l'observance du patient, la facilité d'utilisation et les implications financières.

Conclusions des auteurs: 

Cette revue a trouvé qu'il n’y avait pas suffisamment de preuves de grande qualité pour déterminer si les bas de contention gradués (GCS) demi-jambes (DJ) ou jambes entières (JE) diffèrent par leur efficacité en termes de réduction de l'incidence de la thrombose veineuse profonde (TVP) chez les patients hospitalisés. Un ECR multicentrique majeur est nécessaire pour répondre à cette question. En attendant, la décision concernant le type de bas à utiliser dans la pratique clinique est probablement influencée par des facteurs tels que l'observance du patient, la facilité d'utilisation et les implications financières.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les bas de contention gradués (GCS) sont un moyen très utile de thromboprophylaxie chez les patients chirurgicaux post-opératoires hospitalisés. Mais on ne sait toujours pas si les bas de contention gradués demi-jambes (DJ) ou jambes entières (JE) sont plus efficaces.

Objectifs: 

L'objectif de cette revue était d'analyser systématiquement les essais contrôlés randomisés ayant évalué l'efficacité des bas de contention gradués (GCS) demi-jambes (DJ) comparés aux bas jambes entières (JE) en tant qu'outil de thromboprophylaxie chez les patients hospitalisés subissant divers types de chirurgie.

La stratégie de recherche documentaire: 

Le coordinateur de recherche d'études du groupe Cochrane sur les maladies vasculaires périphériques a effectué des recherches dans son registre spécialisé (dernières recherches effectuées en février 2012) et CENTRAL (2012, numéro 1). Les auteurs ont consulté MEDLINE et EMBASE (jusqu'au 27 février 2012) et ils ont aussi examiné les listes bibliographiques des articles pertinents pour identifier des essais supplémentaires.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés publiés dans n'importe quelle langue portant sur les bas de contention gradués (GCS) demi-jambes (DJ) comparés aux bas jambes entières (JE) utilisés comme outil de thromboprophylaxie chez les patients hospitalisés de tout âge et des deux sexes.

Recueil et analyse des données: 

L'extraction des données a été réalisée par deux auteurs, indépendamment, à l'aide de formulaires d'extraction de données et a été confirmée par le troisième auteur de la revue.

Résultats principaux: 

Trois études, avec un total combiné de 496 patients, remplissaient les critères d'inclusion pour cette revue. Les trois études incluses avaient toutes évalué le rôle des bas demi-jambes (DJ) et des bas jambes entières (JE) en thromboprophylaxie chez un groupe de patients post-opératoires. Ces études n'ont montré aucune différence significative quant à la capacité des deux modes de contention des jambes à réduire l'incidence de la thrombose veineuse profonde chez les patients post-opératoires. Aussi bien dans le modèle à effets fixes (odds ratio (OR) 1,55 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,78 à 3,07, P = 0,21) que dans le modèle à effets aléatoires (OR 1,32 ; IC à 95 % 0,43 à 4,06, P = 0,63), les bas de contention gradués demi-jambes (DJ) étaient aussi efficaces que les bas jambes entières (JE) en thromboprophylaxie. Toutefois, il existait une hétérogénéité significative (Tau2 = 0,50 ; Chi2 = 4,12, df = 2 (P = 0,13) ; I2 = 51 %) parmi les essais. Les résultats de cette revue peuvent être considérés faibles parce qu'il existait une hétérogénéité significative parmi les essais inclus découlant des techniques de randomisation inadéquates, de l'assignation secrète, des calculs de puissance et de l'absence d'analyse en intention de traiter.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.