Interventions en faveur des soins restaurateurs des dents qui ont été affaiblies par une dystrophie héréditaire de l'émail dentaire, causée par l'amélogenèse imparfaite

L'amélogenèse imparfaite (AI) est une affection du développement dentaire dans laquelle les dents sont recouvertes d'une fine couche d'émail formé de façon irrégulière. L'émail se fissure et s'endommage facilement, ce qui affecte l'aspect des dents, surtout s'il n'est pas traité. Il s'avère que les conséquences psychologiques négatives, dues à un aspect et une fonction affaiblis, chez les patients atteints d'AI, affectent l'attractivité d'une personne et réduisent son interaction sociale. Les soins préventifs et restaurateurs précoces et appropriés sont essentiels pour une prise en charge réussie de l'AI et pour le bien-être psychologique d'une personne.

Le traitement utilisé dépend de la gravité du problème. Les couronnes sont parfois utilisées pour améliorer l'aspect des dents et les protéger contre les lésions.

Cette revue réalisée par le groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire visait à comparer les taux de réussite des différents matériaux de restauration et les différentes techniques utilisées pour la restauration des dents antérieures et postérieures affectées par l'AI. Cette revue devait évaluer la satisfaction des patients, notamment en ce qui concerne l'aspect des dents, leurs niveaux de sensibilité et de fonctionnement.

Les recherches les plus récentes d'études existantes ont été effectuées le 18.04.13. Nous avons recherché des essais contrôlés randomisés dans lesquels les restaurations des dents affectées par l'AI ont été comparées en ce qui concerne la satisfaction des patients et la fonction. Les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans, ayant eu une AI et nécessité des soins restaurateurs, ont été sélectionnés pour inclusion indépendamment de leur nationalité. Cette revue n'a trouvé aucun essai répondant aux critères d'inclusion.

Par conséquent, nous ne disposons pas, à l'heure actuelle, de suffisamment de preuves solides pour savoir lequel de ces traitements était le plus efficace. Des essais contrôlés randomisés bien définis consacrés aux enfants et aux adolescents présentant différents types et degrés de gravité de l'affection devront être réalisés afin de déterminer l'intervention la plus efficace pour restaurer les dents affectées par l'AI.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons trouvé aucun essai contrôlé randomisé portant sur les traitements restaurateurs pour les enfants et les adolescents atteints d'AI, et, par conséquent, nous ne disposons pas de preuves pour déterminer laquelle est la meilleure restauration. Des essais contrôlés randomisés bien définis recrutant les enfants et les adolescents et se concentrant sur le type et le degré de gravité de l'affection devront être réalisés afin de déterminer l'intervention la plus efficace pour restaurer les dents affectées par l'AI.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'amélogenèse imparfaite (AI) est une affection du développement dentaire dans laquelle les dents sont recouvertes d'une fine couche d'émail formé de façon irrégulière. Cet émail se fissure et s'endommage facilement, ce qui affecte l'aspect des dents, surtout s'il n'est pas traité. Il s'avère que les conséquences psychologiques négatives, dues à un aspect et une fonction affaiblis, chez les patients atteints d'AI, affectent l'attractivité d'une personne et réduisent son interaction sociale. Le traitement utilisé dépend de la gravité du problème.

Objectifs: 

Comparer les taux de réussite des différents matériaux de restauration et des différentes techniques utilisées pour la restauration des dents antérieures et postérieures affectées par l'AI en termes de satisfaction des patients (esthétique et sensibilité) et de fonction.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre des essais du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire (jusqu’au 18.04.13), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library2013, Numéro 3), MEDLINE via OVID (de 1946 au 18.04.13), EMBASE via OVID (de 1980 au 18.04.13), CINAHL via EBSCO (de 1980 au 18.04.13), dans la base des résumés d'actes de conférence Abstracts of the Conference Proceedings of the International Association for Dental Research (de 2001 au 18.04.13), et les listes bibliographiques des articles pertinents. Il n'y avait aucune restriction quant à la langue ou la date de publication dans les recherches électroniques.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés dans lesquels les enfants et les adolescents atteints d'AI qui nécessitaient une restauration des dents ont été assignés à différentes techniques de restauration auraient été sélectionnés. Les critères de jugement qui auraient été évalués étaient la satisfaction des patients, l'esthétique, la fonction de mastication et la longévité des reconstitutions.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de cette revue auraient indépendamment extrait les données et évalué les risques de biais des études incluses. Les désaccords entre les deux auteurs auraient été résolus par la discussion avec un troisième auteur de la revue. D'abord des auteurs d'études auraient été contactés pour obtenir des informations et des données non publiées supplémentaires.

Résultats principaux: 

Aucune étude ne répondait aux critères d'inclusion de cette revue.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.