L'ablation par cathéter pourrait constituer une alternative pour l'inhibition de la récidive de la fibrillation auriculaire paroxystique ou persistante

La fibrillation auriculaire est un trouble arythmique courant dans lequel le cœur bat rapidement et de façon irrégulière. Cela peut prendre la forme d'épisodes distincts brefs ou longs (paroxystique) ou devenir continu (persistant). L'objectif de cette revue était de déterminer si l'ablation par cathéter était meilleure que les thérapies médicales pour contrôler le rythme cardiaque dans la FA paroxystique et persistante. Si les ablations par cathéter devaient s'avérer meilleures, l'objectif était de déterminer la meilleure des méthodes d'ablation. Dans l'ablation par cathéter, un tube mince est passé à travers une veine jusqu'au cœur, à travers lequel des instruments peuvent cibler les zones tissulaires défectueuses qui contrôlent le rythme cardiaque. Un total de trente deux essais contrôlés randomisés (ECR) ont été inclus dans cette revue. L'ablation par cathéter est peut-être supérieure à un traitement médical pour inhiber la récurrence de la FA, mais les données ne sont pas concluantes. L'ablation par cathéter a souvent entrainé des complications emboliques. Bien que les taux de ces complications et des décès liés à l'ablation par cathéter fussent similaires à ceux des traitements médicaux, l'ablation par cathéter peut provoquer des effets indésirables dus au rayonnement de l'exploration. Nous avons également été incapables de déterminer la meilleure technique d'ablation par cathéter car la plupart des ECR étaient de petite taille. Les résultats des ECR ne permettent pas encore de promouvoir l'ablation par cathéter comme traitement de première ligne pour la FA paroxystique et persistante.

Conclusions des auteurs: 

Des résultats limités laissent entendre que l'AC pourrait être supérieure aux thérapies médicales pour la prise en charge de la FA persistante. Cette revue n'a pas été en mesure de recommander la meilleure méthode d'AC.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La fibrillation auriculaire (FA) est l'arythmie cardiaque la plus couramment rencontrée dans les services cardiovasculaires. Les traitements incluent les interventions médicales et l'ablation par cathéter. En raison d'incertitudes dans les thérapies médicales pour la FA et de la nécessité de maintenir le rythme sinusal, l'ablation a été récemment envisagée comme alternative viable. De nombreuses nouvelles méthodes d'ablation basées sur l'isolement des veines pulmonaires ont été développées.

Objectifs: 

L'objectif principal de cette revue était d'évaluer les effets bénéfiques et néfastes de l'ablation par cathéter (AC) en comparaison avec un traitement médical, chez les patients atteints de FA paroxystique et persistante. L'objectif secondaire était de déterminer le meilleur schéma d'AC.

La stratégie de recherche documentaire: 

Des recherches ont été effectuées dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans The Cochrane Library numéro 3, 2009, ainsi que dans MEDLINE (de 1950 à août 2009), EMBASE (de 1980 à août 2009), la Chinese Biomedical Literature Database (de 1978 à août 2009) et la CKNI Chinese Paper Database (de 1994 à 2009). Une recherche manuelle a également été menée dans plusieurs journaux professionnels publiés en chinois.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés (ECR) sur des personnes souffrant de FA paroxystique et persistante et traitées au moyen d'une quelconque méthode d'AC. Deux auteurs ont sélectionné les essais à inclure de manière indépendante.

Recueil et analyse des données: 

L'évaluation des risques de biais a été réalisée par deux auteurs, et le risque relatif (RR) avec intervalle de confiance (IC) à 95 % a été utilisé pour les variables dichotomiques. Des méta-analyses ont été réalisées lorsque cela était approprié.

Résultats principaux: 

Au total, 32 ECR (soit 3 560 patients) ont été inclus. Les ECR étaient de petite taille et de mauvaise qualité.

L'AC comparée aux thérapies médicales : sept ECR indiquaient que l'AC avait eu un meilleur effet inhibant de la récidive de la FA [RR 0,27 ; IC à 95 % 0,18 à 0,41], mais il y avait une importante hétérogénéité. Des résultats limités laissent penser que le rythme sinusal a été restauré au cours de l'AC (un petit essai : RR 0,28 ; IC à 95 % 0,20 à 0,40) et à la fin du suivi (RR 1,87 ; IC à 95 % 1,31 à 2,67 ; I2= 83 %). Il n'y avait aucune différence dans la mortalité (RR 0,50 ; IC à 95 % 0,04 à 5,65), les complications emboliques mortelles et non mortelles (RR 1,01 ; IC à 95 % 0,18 à 5,68) ou la mort par accidents thromboemboliques (RR 3,04 ; IC à 95 % 0,13 à 73,43).

Comparaisons de différentes AC ; 25 ECR avaient comparé divers types d'AC. L'ablation circonférentielle des veines pulmonaires était supérieure à l'ablation segmentaire pour ce qui est d'améliorer les symptômes de la FA (P < = 0,01) et réduire sa récidive (P < 0,01). Des résultats limités laissent apparaitre quelle fut la meilleure méthode d'ablation.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.