Evaluer le moment opportun pour administrer des antibiotiques chez les patients avec sepsis au service d'urgence

Une sepsis est une pathologie médicale grave qui se caractérise par une réponse inflammatoire à une infection pouvant affecter le corps dans son ensemble. Le patient peut développer une réponse inflammatoire aux microbes dans son sang, ses urines, ses poumons, sa peau ou d'autres tissus. La sepsis est un état grave avec un taux de mortalité très élevé si elle n'est pas traitée. La plupart des patients septiques ont besoin d'antibiotiques et doivent être admis dans une unité de soins intensifs (USI). Il subsiste des incertitudes quant au moment opportun pour prescrire des antibiotiques à large spectre. Un traitement anti-microbien à large spectre se définit par une combinaison d'antibiotiques qui agissent contre un large éventail des bactéries pathogènes, utilisée pour réduire le taux de mortalité chez les patients avec une sepsis, une sepsis grave ou un choc septique. Nous avons réalisé une revue systématique de la littérature en effectuant une recherche dans les principales bases de données sur les supports publiés et non publiés de grande qualité concernant la bon moment pour administrer des antibiotiques au service d'urgences avant l'admission en USI. Nos recherches n'ont révélé aucun essai contrôlé randomisé (ECR) sur la bon moment pour administrer un traitement à base d'antibiotiques à large spectre sur cette population. Nous concluons qu'il est nécessaire de réaliser des études de cohorte observationnelles, en l'absence d'ECR, même si elles n'ont pas la précision des ECR. Nous concluons également que plus les antibiotiques sont administrés tôt, mieux c'est. Il est essentiel de réaliser que l'horloge se met à tourner dès que le patient arrive au service des urgences et s'arrête une fois l'antibiotique commencé. La période préalable à l'admission en unité de soins intensifs est le temps passé dans la salle de soins ou le service des urgences avant l'admission dans l'USI, où la majorité des patients avec une sepsis grave sont admis. La revue était volontairement très spécifique étant donné qu'elle se concentre uniquement sur les patients avec une sepsis grave et sur la découverte d'ECR uniquement. L'absence de ces derniers peut impliquer en soi la nature compliquée de la question abordée dans l'étude puisqu'il peut être mauvais en termes d'éthique de randomiser ce type de patients dans un bras de traitement vraisemblablement inférieur.

Conclusions des auteurs: 

En se basant sur la revue, nous ne sommes pas en mesure de faire une recommandation sur l'administration précoce ou tardive d'antibiotiques à large spectre chez les patients adultes avec une sepsis grave au SU avant une admission en USI. Il est indispensable de réaliser des essais contrôlés randomisés en double aveugle prospectifs de grande taille sur l'efficacité de l'administration précoce (sous une heure) versus tardive d'antibiotiques à large spectre chez les patients adultes avec une sepsis grave. Puisqu'il paraît logique de débuter les antibiotiques le plus tôt possible dans ce groupe de patients gravement malades, l'administration de ces antibiotiques plus tôt par opposition à plus tard est basée sur des preuves sous-optimales anecdotiques.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La sepsis grave et le choc septique sont dernièrement apparus comme étant des problèmes mortels et particulièrement aigus chez les patients gravement malades se présentant au service des urgences (SU). Il n'existe aucune donnée sur les pratiques actuelles pour traiter les patients avec une sepsis grave comparant une administration précoce versus une administration tardive d'antibiotiques à large spectre appropriés dans le cadre de la thérapie précoce qui débute dès les premières heures de présence.

Objectifs: 

Evaluer la différence dans les critères de jugement entre une administration précoce et une administration tardive d'antibiotiques chez les patients avec une sepsis grave lors de la période préalable à l'admission en unité de soins intensifs (USI). Par précoce, nous entendons une admission dans l'heure qui suit l'arrivée au SU.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2009, numéro 1), MEDLINE (de 1990 à février 2010), EMBASE (de 1990 à février 2010) et ISI web of Science (février 2010). Nous avons également recherché les essais en cours sur les sites Internet spécifiques comme www.controlled-trials.com; www.clinicalstudyresults.org; et www.update-software.com. Nous avons effectué des recherches dans les listes de références bilbiographiques des articles. Il n’y avait aucune restriction basée sur la langue ou la date de publication.

Critères de sélection: 

Nous avons prévu d'inclure les essais contrôlés randomisés concernant une administration précoce versus une administration tardive d'antibiotiques à large spectre chez les patients adultes avec une sepsis grave au SU, avant l'admission dans une unité de soins intensifs.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment évalué les articles à inclure.

Résultats principaux: 

Nous n'avons trouvé aucune étude satisfaisant aux critères d'inclusion.

Notes de traduction: 

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.