Que savons-nous de l'impact de la dotation en personnel infirmier hospitalier sur les patients, le personnel et les coûts des soins ?

Objectif de la revue

L’objectif de cette revue Cochrane était de déterminer si les changements apportés à la dotation en personnel infirmier dans les hôpitaux améliorent les critères de jugement pour les patients ou les infirmières, ou ont une incidence sur le coût des soins de santé. La dotation en personnel infirmier peut faire référence au nombre d'infirmières par patient, à la combinaison de différents types d'infirmières dans un service hospitalier ou aux modèles utilisés pour affecter les infirmières aux patients au sein d’un service hospitalier.

Principaux messages

La recherche sur la dotation en personnel infirmier hospitalier est très limitée et les résultats doivent être traités avec prudence.

Il est peu probable que l'ajout d'infirmières possédant des compétences infirmières avancées (infirmières praticiennes (IP)) ou une expertise dans un domaine de pratique particulier (infirmières cliniciennes spécialisées (ICS)) à la dotation en personnel infirmier hospitalier ait une incidence sur les taux de mortalité des patients. Nous ne sommes pas certains des autres effets que cela pourrait avoir sur les patients, par exemple, si cela réduirait le temps que les patients passent à l'hôpital ou les coûts des soins aux patients. Nous ne sommes pas certains que les changements apportés à la façon dont les infirmières sont affectées aux soins aux patients réduisent le nombre d'infirmières qui démissionnent ou si l'introduction d'infirmières non qualifiées au sein de l'effectif infirmier réduit les coûts, car cette recherche est également très limitée.

Quel est l’objet de la revue ?

Nous avons trouvé des études portant sur les effets de quatre stratégies ou modèles principaux de dotation en personnel infirmier : l'ajout d'infirmières avancées ou spécialisées à l'effectif infirmier, l'ajout de personnel infirmier moins qualifié à l'effectif infirmier, la modification de la façon dont les infirmières sont affectées dans un service hospitalier pour fournir des soins aux patients et la modification de l'horaire des postes de soins des services hospitaliers. Nous nous sommes surtout intéressés à l'impact de ces interventions sur sept critères de jugement principaux : les démissions du personnel infirmier (roulement), la mortalité des patients, la réadmission des patients après leur sortie de l'hôpital, les patients qui se rendent au service des urgences pour recevoir des soins après leur sortie, le nombre de jours d’hospitalisation, le nombre de patients souffrant de plaies de pression et les coûts des soins.

Principaux résultats de la revue

Nous avons trouvé 11 études dans lesquelles des infirmières avancées ou spécialisées ont été ajoutées à l'effectif infirmier. Aucune des études n'a fait état de l'impact de cette intervention sur les démissions du personnel infirmier ; trois études ont révélé qu'elle pourrait n'avoir que peu ou pas d'effet sur la mortalité des patients. Nous ne sommes pas certains que cette intervention ait un effet sur la réduction du nombre de patients réadmis à la suite de leur sortie de l'hôpital ou de leur admission dans un service d'urgence pour des soins après leur sortie parce que la recherche est très limitée. De plus, nous ne sommes pas certains de son effet sur la réduction du nombre de jours d'hospitalisation, du nombre de patients souffrant de plaies de pression ou des coûts des soins de santé, encore une fois parce que la recherche est très limitée.

Nous avons trouvé une étude pertinente sur l'ajout d'infirmières auxiliaires à l'effectif infirmier, qui visait à réduire les coûts. Nous ne pouvons pas être certains de l'effet sur les coûts, car la recherche est très limitée.

Nous avons trouvé cinq études sur les soins infirmiers primaires (où une infirmière est responsable de l'ensemble des soins prodigués à un certain nombre de patients 24 heures par jour, sept jours par semaine) et deux études sur les modèles de dotation en personnel infirmier. Une étude sur le modèle de dotation en personnel infirmier a mis à l'essai les unités hospitalières qui planifient leurs propres gardes de travail en soins infirmiers (dotation autonome), et l'autre étude a comparé différentes façons de planifier les gardes des infirmières. Nous ne pouvons pas être certains de l'incidence des modèles de soins infirmiers primaires ou de dotation en personnel infirmier sur les démissions ou les coûts des infirmières parce que la recherche est très limitée.

Cette revue est-elle à jour ?

Les auteurs de la revue ont cherché des études qui avaient été publiées jusqu'en mars 2018.

Conclusions des auteurs: 

Les résultats de cette revue doivent être traités avec prudence en raison de la quantité et de la qualité limitées de la recherche publiée qui a été incluse. Nous sommes convaincus que l'introduction d'infirmières avancées ou spécialisées peut entraîner peu ou pas de différence dans les critères de jugement d'un seul patient (c.-à-d. la mortalité) mais nous ne sommes pas certains des autres critères de jugement (c.-à-d. les réadmissions, l'assistance aux urgences, la durée du séjour et les taux de plaies de pression). Les données probantes sont insuffisantes pour tirer des conclusions sur l'efficacité d'autres types d'interventions, y compris les nouveaux modèles de dotation en personnel infirmier et l'introduction du personnel infirmier auxiliaire, sur les critères de jugement des patients, du personnel et des coûts. Bien que sept ans se soient écoulés depuis la publication de la revue initiale, la certitude des données probantes sur la dotation en personnel infirmier hospitalier demeure encore très faible.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les infirmières constituent la plus grande composante du personnel de santé dans le monde et de nombreux modèles de répartition et de profil des effectifs ont été mis en œuvre. Il s'agit notamment de changements dans la combinaison des compétences, la combinaison des grades ou la combinaison des qualifications, de modèles d'affectation du personnel, de niveaux de dotation, de gardes des infirmières ou de modèles de travail des infirmières. Ceci est la première mise à jour de notre revue publiée en 2011.

Objectifs: 

Le but de cette revue était d'explorer l'effet des modèles de dotation en personnel infirmier en milieu hospitalier sur les critères de jugement pour les patients et le personnel en milieu hospitalier, et plus particulièrement de déterminer les modèles de dotation associés à : 1) de meilleurs critères de jugement pour les patients, 2) de meilleurs critères de jugement pour le personnel et 3) l'incidence du ou des modèles de dotation sur les coûts.

La stratégie de recherche documentaire: 

CENTRAL, MEDLINE, Embase, deux autres bases de données et deux registres d'essais ont été consultés le 22 mars 2018, ainsi que la vérification des références, la recherche de citations et les contacts avec les auteurs des études pour identifier des études supplémentaires.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais randomisés, des essais non randomisés, des études contrôlées avant-après et des études de séries chronologiques interrompues ou d'études à mesures répétées sur les interventions liées aux modèles de dotation en personnel infirmier des hôpitaux. Les participants étaient des patients et du personnel infirmier travaillant en milieu hospitalier. Nous avons inclus toute mesure objective des critères de jugement économiques, liés aux patients ou au personnel. Les critères de jugement les plus importants inclus dans cette revue étaient les suivants : roulement du personnel infirmier, mortalité des patients, réadmission de patients, admission des patients au service d’urgences, durée du séjour, patients souffrant de plaies de pression et coûts.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons travaillé en binôme de manière indépendante pour extraire les données de chaque étude potentiellement pertinente et pour évaluer le risque de biais et le niveau de certitude des données probantes.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus 19 études, dont 17 ont été incluses dans l'analyse et huit que nous avons identifiées pour cette mise à jour. Nous avons identifié quatre types d'interventions liées aux modèles de dotation en personnel infirmier en milieu hospitalier :

- l'intégration d'infirmières avancées ou spécialisées au personnel infirmer ;

- l'intégration du personnel infirmier auxiliaire au personnel hospitalier ;

- les soins infirmiers primaires ; et

- les modèles de dotation en personnel.

Les études ont été menées aux États-Unis, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Australie et au Canada auprès de patients atteints de cancer, d'asthme, de diabète et de maladies chroniques, dans des services médicaux, de soins aigus, de soins intensifs et de soins psychiatriques de longue durée. Le risque de biais entre les études était élevé, les limites étant principalement liées à l'insu des patients et du personnel, à la dissimulation de l'attribution, à la génération de séquences et à l'insu de l'évaluation des critères de jugement.

L'ajout d'infirmières avancées ou spécialisées à la dotation en personnel infirmier hospitalier peut entraîner peu ou pas de différence dans la mortalité des patients (3 études, 1 358 participants). On ne sait pas avec certitude si cette intervention réduit le nombre de réadmissions de patients (7 études, 2 995 participants), la présence de patients au service d’urgences (6 études, 2 274 participants), la durée du séjour (3 études, 907 participants), le nombre de patients souffrant de plaies de pression (1 étude, 753 participants) ou les coûts (3 études, 617 participants), car nous avons jugé les données probantes de ces critères de jugement très peu fiables. Il n'est pas certain que l'ajout de personnel infirmier auxiliaire à la main-d'œuvre hospitalière réduise les coûts (1 étude, 6769 participants), car nous avons jugé les données probantes de ces critères de jugement très peu fiables. On ne sait pas avec certitude si les soins infirmiers primaires (3 études, > 464 participants) ou les modèles de dotation en personnel (1 étude, 647 participants) réduisent le roulement du personnel infirmier ou si les soins infirmiers primaires (2 études, > 138 participants) réduisent les coûts, car nous avons jugé les données probantes de ces critères de jugement très peu fiables..

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Julia Caratini et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.