Traitement de la névralgie amyotrophiante

La névralgie amyotrophiante est un trouble douloureux du système nerveux périphérique qui survient par épisodes. Elle affecte les bras et les épaules et conduit à une émaciation et une faiblesse des muscles. Des éléments de preuves anecdotiques ont indiqué que les corticoïdes pouvaient avoir un effet favorable sur la douleur et la récupération. Aucun essai clinique randomisé n'a pu être trouvé, ni dans la revue originale de 2009, ni lorsque les recherches ont été mises à jour en 2011 pour valider les effets de ce type de traitement ou d'un quelconque traitement. Un essai contrôlé randomisé comparant la prednisolone à un placebo est actuellement en attente de publication formelle.

Conclusions des auteurs: 

Les essais randomisés n'ont rassemblé aucune preuve permettant d'appuyer une forme quelconque de traitement de la névralgie amyotrophiante. Une série rétrospective ouverte suggère que la prednisone orale administrée au cours du premier mois après l'apparition peut raccourcir la durée de la douleur initiale et conduire à un rétablissement plus précoce chez certains patients. Des essais cliniques randomisés doivent être menés pour établir l'efficacité d’un traitement par les corticoïdes ou d'autres traitements immunomodulateurs.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La névralgie amyotrophiante (également appelée syndrome de Parsonage-Turner ou névrite du plexus brachial) est un trouble distinct du système nerveux périphérique caractérisé par des épisodes (attaques) de douleurs neuropathiques extrêmes, ainsi qu'une faiblesse multifocale et une atrophie rapides des membres supérieurs. La névralgie amyotrophiante présente à la fois une forme idiopathique et héréditaire, avec des symptômes cliniques semblables, mais généralement un âge d'apparition plus précoce et des épisodes plus nombreux dans la forme héréditaire. L'hypothèse actuelle est que la névralgie amyotrophiante est provoquée par une prédisposition génétique sous-jacente et une sensibilité aux lésions mécaniques du plexus brachial, et que les épisodes sont ensuite provoqués par une réaction immunitaire au plexus brachial. La névralgie amyotrophiante L'amyotrophie névralgique héréditaire est génétiquement hétérogène et est associée à une mutation ponctuelle ou une duplication du gène SEPT9 sur le chromosome 17q25 dans 55% des familles. Dans la forme idiopathique, on suppose également une prédisposition génétique sous-jacente, qui est cependant encore inconnue.

Le rétablissement est lent, de plusieurs mois à plusieurs années, et de nombreux patients restent avec une douleur résiduelle et une résistance réduite à l'effort dans le(s) membre(s) affecté(s). Des preuves anecdotiques suggèrent que des corticoïdes pourraient soulager la douleur ou favoriser une amélioration du rétablissement fonctionnel. Ceci est une mise à jour d'une revue publiée pour la première fois en 2009.

Objectifs: 

L'objectif était de fournir une revue systématique de tous les essais cliniques randomisés de traitement de la névralgie amyotrophiante.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les maladies neuromusculaires (17 mai 2011), CENTRAL (The Cochrane Library 2011, Numéro 2), MEDLINE (de janvier 1966 à mai 2011), EMBASE (de janvier 1980 à mai 2011), CINAHL Plus (de janvier 1937 à mai 2011) et LILACS (de janvier 1982 à mai 2011) pour identifier des essais contrôlés randomisés de traitement contre l'amyotrophie névralgique.

Critères de sélection: 

Tout essai randomisé ou quasi-randomisé d'une intervention quelconque pour la névralgie amyotrophiante était inclus dans la revue.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont extrait les données (RH, NvA) et deux auteurs ont évalué la qualité des études et procédé à une extraction des données de manière indépendante (NvA, BvE).

Résultats principaux: 

Aucun essai randomisé ou quasi-randomisé n'a été identifié, ni la revue originale, ni pour la mise à jour. Dans 32 articles, des preuves anecdotiques ont été découvertes concernant le traitement de la névralgie amyotrophiante. Seuls trois de ces articles contenaient plus de 10 cas traités, dont l'un fournissait suffisamment de détails pour calculer les mesures des critères de jugement principaux et secondaires pour cette revue.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.