Une comparaison de régimes de chimiothérapie à base de platine ou sans platine pour le traitement du cancer bronchique à petites cellules

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Le cancer bronchique à petites cellules (CBPC) est une forme très agressive de cancer due à des métastases précoces. La chimiothérapie est donc le traitement le plus courant. Cette revue comparait des régimes de chimiothérapie à base de platine ou sans platine pour le traitement du CBPC. Les résultats montrent qu'il n'existe pas de différence significative entre les régimes de chimiothérapie à base de platine ou sans platine en termes de survie et de réponse tumorale générale (complète et partielle). Cependant, les régimes à base de platine obtiennent des taux de réponse tumorale complète plus favorables. Les régimes à base de platine entraînent également plus de nausées et vomissements, de l'anémie et de la thrombocytopénie.  Des recherches plus poussées sur la qualité de vie associée à ces régimes de traitement sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Les régimes de chimiothérapie à base de platine n'ont pas donné de bénéfice statistiquement significatif pour la survie ou la réponse tumorale générale par rapport aux régimes sans platine. Cependant, les régimes de chimiothérapie à base de platine ont augmenté les taux de réponse complète, au détriment d'un plus grand nombre d'effets secondaires parmi lesquels on trouve des nausées et des vomissements, de l'anémie et de la thrombocytopénie. Ces données suggèrent que les régimes de chimiothérapie sans platine présentent un profil risque/bénéfices plus favorable. Cette revue systématique souligne le manque de données sur la qualité de vie dans les essais impliquant des traitements de chimiothérapie pour le CBPC. Avec une faible survie à long terme associée aux deux groupes de traitement, la question de la qualité de la période de traitement prend tout son sens. Il serait recommandable pour de futurs essais dans ce domaine d'inclure une évaluation de la qualité de vie.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le cancer bronchique à petites cellules (CBPC) est une forme de cancer évoluant très rapidement et qui se caractérise par des métastases précoces. La chimiothérapie est donc le traitement le plus courant. Un certain nombre de régimes de chimiothérapie à base de platine ou sans platine ont été utilisés pour le traitement du CBPC. Les résultats obtenus sont variables. Cette revue a été réalisée pour analyser les données de ces essais afin de comparer leur efficacité.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité des régimes de chimiothérapie à base de platine ou et celle des régimes de chimiothérapie sans platine pour le traitement du CBPC, en termes de survie, de réponse tumorale, de toxicité et de qualité de vie.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté les bases de données de littérature biomédicale CENTRAL (la librairie Cochrane 2007, numéro 2), MEDLINE, EMBASE et CINAHL de 1966 à avril 2007. Nous avons également réalisé une recherche manuelle de listes de références issues de différentes ressources.

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés impliquant des patients atteints de CBPC avéré au plan anatomo-pathologique (cytologique ou histologique) et l'utilisation d'un régime de chimiothérapie à base de platine dans au moins un bras de traitement et d'un régime de chimiothérapie sans platine dans un bras séparé.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont évalué indépendamment les résultats des recherches. Nous avons évalué la qualité méthodologique des études incluses et enregistré les données de résultats suivantes : survie, réponse tumorale, toxicité et qualité de vie. Nous avons combiné les résultats des données de survie, de réponse tumorale et de toxicité dans une méta-analyse.

Résultats principaux: 

Un total de 29 essais, portant sur 5 530 patients, ont été inclus dans cette revue systématique. Aucune différence statistiquement significative n'a été relevée entre les groupes de traitement en termes de survie à 6 mois, 12 mois et 24 mois. Il n'y a pas non plus eu de différence statistiquement significative en termes de réponse tumorale générale. Cependant, les régimes de traitements à base de platine ont eu un taux significativement plus élevé de réponse complète. Les régimes de chimiothérapie à base de platine ont également entraîné des niveaux plus élevés de toxicité se manifestant par des nausées et vomissements, de l'anémie et de la thrombocytopénie. Trois essais ont présenté des données de qualité de vie. Cependant les données présentées n'étaient pas complètes et n'ont donc pas pu être combinées en une méta-analyse.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.