Durée nécessaire d’un traitement antibiotique administré directement dans le flux sanguin, afin de lutter contre les infections pulmonaires aiguës chez les personnes atteintes de mucoviscidose

Problématique de la revue

Nous avons examiné les données portant sur la durée d'antibiothérapie intraveineuse (antibiotiques administrés directement dans la circulation sanguine) nécessaire pour éliminer les poussées de symptômes thoraciques chez les personnes atteintes de mucoviscidose.

Contexte

Les poussées de symptômes (exacerbations) chez les personnes atteintes de mucoviscidose sont traitées agressivement pour prévenir d'autres dommages des poumons. Cette pratique a permis d'améliorer les taux de survie des personnes atteintes de mucoviscidose au cours des dernières années. Cependant, il n'existe pas de lignes directrices claires concernant la durée du traitement par antibiotiques intraveineux nécessaire pour le traitement de ces poussées. Les différents centres ont tendance à utiliser des schémas de traitement différents. La plupart des centres traitent 10 ou 14 jours, et jusqu’à 21 jours si les symptômes d’une personne ne s’améliorent pas. Il s'agit d'une mise à jour de revues déjà publiées.

Date de recherche

Les données probantes sont à jour au : 30 mai 2019.

Caractéristiques de l'étude

Aucune étude achevée n'a comparé différentes durées de traitement par antibiotiques administrés par voie intraveineuse, mais une étude en cours s’intéresse à cette question. Lorsque les résultats seront publiés, nous prévoyons d’inclure l'étude dans cette revue.

Principaux résultats

D’autres recherches sont nécessaires afin de déterminer la meilleure durée de traitement des exacerbations. Une durée de traitement plus courte pourrait être préférable, car ces thérapies sont plus faciles à suivre. Ils sont également moins coûteux et provoquent moins de réactions médicamenteuses que les traitements plus longs. Cependant, il n'est pas clair si un traitement plus court est suffisant pour traiter adéquatement les infections. Il n'est pas clair non plus si un traitement plus court entraîne une récidive précoce ou une augmentation de la fréquence des infections pulmonaires.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe pas de lignes directrices claires sur la durée optimale de l'antibiothérapie intraveineuse. La durée du traitement est actuellement fondée sur les politiques de l’unité et la réponse au traitement. Un traitement de plus courte durée devrait améliorer la qualité de vie et l'observance, réduire l'incidence des réactions médicamenteuses et être moins coûteux. Cependant, la durée plus courte pourrait ne pas être suffisante pour éliminer une infection thoracique et pourrait entraîner la récidive précoce d'une exacerbation. Cette revue systématique identifie la nécessité d'un essai contrôlé, multicentrique et randomisé comparant différentes durées d'antibiothérapie intraveineuse, étant donné les importantes implications cliniques et financières. L'essai STOP2 actuellement en cours devrait fournir quelques indications sur ces questions lorsqu'il sera publié.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les lésions pulmonaires progressives causées par des exacerbations récurrentes sont la principale cause de mortalité et de morbidité de la mucoviscidose. L'espérance de vie des personnes atteintes de mucoviscidose a augmenté considérablement au cours des 40 dernières années. L'une des principales raisons de cette augmentation est l'utilisation croissante d'antibiotiques pour traiter les exacerbations pulmonaires causées par des infections bactériennes. La durée optimale de l'antibiothérapie intraveineuse n'est pas clairement définie. Les personnes reçoivent habituellement des antibiotiques par voie intraveineuse pendant 14 jours, mais le traitement peut durer entre 10 à 21 jours. Une durée plus courte de traitement antibiotique risque d'entraîner une clairance inadéquate de l'infection, ce qui pourrait entraîner d'autres lésions pulmonaires. L'administration prolongée d'antibiotiques par voie intraveineuse est coûteuse et peu pratique. Le risque d'effets secondaires systémiques tels que les réactions allergiques aux antibiotiques augmente également avec la prolongation de la thérapie et l'utilisation d'aminoglycosides nécessite une surveillance fréquente afin de minimiser certains de leurs effets secondaires. Toutefois, certains organismes infectant les personnes atteintes de mucoviscidose sont connus pour être multirésistants aux antibiotiques et peuvent nécessiter un traitement plus long. Il s'agit d'une mise à jour de revues déjà publiées.

Objectifs: 

Évaluer la durée optimale d'un traitement antibiotique intraveineux pour le traitement des exacerbations pulmonaires chez les personnes atteintes de mucoviscidose.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques (Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group Trials Register) comprenant des références identifiées lors de recherches exhaustives dans des bases de données électroniques, ainsi que des recherches manuelles de revues pertinentes, de recueils de résumés et d'actes de conférence. Recherche la plus récente dans le Registre des essais cliniques sur la mucoviscidose du Groupe : 30 mai 2019.

Nous avons également effectué des recherches dans les registres d'essais en ligne. Recherche la plus récente dans le portail ClinicalTrials.gov et le portail de la Plateforme internationale du registre des essais cliniques de l'OMS (en anglais : International Clinical Trials Registry Platform, ICTRP) : 06 janvier 2019.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés et quasi randomisés comparant différentes durées de traitements antibiotiques en intraveineux pour le traitement des exacerbations respiratoires aiguës chez les personnes atteintes de MV, soit avec les mêmes médicaments à la même dose, soit avec les mêmes médicaments à une dose ou fréquence différente, soit avec des antibiotiques différents, y compris des études avec des agents thérapeutiques additionnels.

Recueil et analyse des données: 

Aucun essai éligible n'a été identifié pour inclusion. Un essai portant sur le traitement standardisé des exacerbations pulmonaires est actuellement en cours et sera inclus lorsque les résultats seront publiés.

Résultats principaux: 

Aucun essai admissible n'a été inclus.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Carole Lescure et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.