L'héparine de bas poids moléculaire pour la prévention de la thromboembolie veineuse chez l'adulte ayant les jambes immobilisées dans un cadre ambulatoire

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

L'immobilisation du membre inférieur avec un plâtre ou une orthèse chez le patient adulte est associée à une thrombose veineuse profonde (TVP). Afin de prévenir cette complication, un traitement préventif aux anticoagulants est souvent utilisé, le plus généralement avec de l'héparine de bas poids moléculaire (HBPM). Les directives nationales existantes donnent des indications diverses pour l'usage de la HBPM. Par conséquent, nous avons effectué des recherches dans la littérature pour trouver des essais sur ce sujet afin de développer une position fondée sur des preuves sur cette question.

Six essais contrôlés randomisés ont été trouvés et jugés d'une qualité suffisante pour pouvoir être utilisés dans une méta-analyse. Les essais portaient sur 1 490 patients : 750 patients recevaient de la HBPM par voie sous-cutanée une fois par jour ; 740 patients ne recevaient aucune prophylaxie ou recevaient un placebo. Des taux d'incidence de la TVP de 4,3 % à 40 % ont été découverts dans les groupes témoins contre 0 % à 37 % dans les groupes sous HBPM. Il y avait une différence significative (rapport des cotes 0,49, intervalle de confiance à 95 % 0,34 à 0,72). Une analyse supplémentaire a montré une réduction significative de la survenue d'une TVP lors de l'utilisation de la HBPM dans les sous-groupes suivants : les patients opérés, les patients traités de manière conservatrice, les patients présentant des fractures, les patients présentant des lésions des tissus mous, les patients ayant des plâtres au-dessous du genou, un groupe ayant une thrombose proximale et un groupe ayant une thrombose distale.

Peu d'effets indésirables ont été signalés chez les patients traités. Deux patients dans le groupe de traitement et un dans le groupe sous placebo ont dû interrompre la HBPM en raison d'événements hémorragiques majeurs. Dans le groupe de traitement, des événements hémorragiques mineurs ont été rapportés dans une proportion pouvant atteindre 8 % des cas. Un patient a développé un eczéma facial.

Nous concluons que la HBPM doit être envisagée chez les patients adultes ayant une jambe immobilisée afin de prévenir la survenue d'une thromboembolie veineuse. Elle doit non seulement être envisagée chez les patients ayant un plâtre au-dessus du genou, mais également chez les patients ayant un plâtre au-dessous du genou. La HBPM peut être utilisée sans risque pour cette indication.

Conclusions des auteurs: 

L'utilisation de la HBPM chez les patients externes réduit de façon significative la TEV lorsque l'immobilisation de la jambe est nécessaire.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'immobilisation de la jambe est associée à la thromboembolie veineuse (TEV). L'héparine de bas poids moléculaire (HBPM) est un traitement anticoagulant qui pourrait être utilisé chez les patients adultes ayant les jambes immobilisées afin de prévenir la thrombose veineuse profonde (TVP) et ses complications. Ceci est une mise à jour de la revue publiée pour la première fois en 2008.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité de l'héparine de bas poids moléculaire dans la prévention de la thromboembolie veineuse chez les patients ayant les jambes immobilisées dans un cadre ambulatoire.

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette mise à jour, le coordinateur de recherche d'essais du groupe Cochrane sur les maladies vasculaires périphériques a effectué des recherches dans ce registre spécialisé (dernière recherche en juin 2013) et dans CENTRAL (2013, numéro 5).

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) et les essais cliniques contrôlés (ECC) qui décrivaient une thromboprophylaxie au moyen de la HBPM comparé à l'absence de prophylaxie ou à un placebo chez des patients adultes ayant les jambes immobilisées. L'immobilisation se faisait à l'aide d'un plâtre ou d'une orthèse.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment évalué la qualité méthodologique des essais et extrait des données. Les auteurs de la revue ont contacté les auteurs des essais pour avoir des informations complémentaires en cas de besoin. Une analyse statistique a été réalisée au moyen de l’outil Review Manager (RevMan 5).

Résultats principaux: 

Nous avons inclus six ECR portant sur un total de 1 490 patients et remplissant les critères ci-dessus. Nous avons découvert une incidence de la TEV de 4,3 % à 40 % chez les patients qui avaient une lésion à la jambe ayant été immobilisée dans un plâtre ou une orthèse pendant au moins une semaine et qui ne recevaient aucune prophylaxie ou recevaient un placebo. Ce chiffre a été significativement plus faible chez les patients qui recevaient des injections sous-cutanées quotidiennes de HBPM au cours de l'immobilisation (taux d'événements de 0 % à 37 % ; rapport des cotes (RC) 0,49 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % fixe 0,34 à 0,72) et peu de preuves d'hétérogénéité avec un I2 de 20 %, P = 0, 29). Des résultats comparables ont été observés dans les sous-catégories suivantes : les patients opérés, les patients traités de manière conservatrice, les patients présentant des fractures, les patients présentant des lésions des tissus mous, les patients ayant une thrombose proximale, les patients ayant une thrombose distale et les patients ayant des plâtres au-dessous du genou. Les complications d'événements hémorragiques majeurs ont été extrêmement rares (0,3 %) et il n'y a eu aucune notification de thrombocytopénie induite par l'héparine.

Notes de traduction: 

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.