La TEVAR comparée à la chirurgie ouverte pour les lésions traumatiques fermées de l'aorte thoracique

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Contexte

Les lésions traumatiques fermées de l'aorte thoracique (BTAI, Blunt Thoracic Aortic Injuries) provoquées par des accidents de la route, et les traumatismes thoraciques fermés, sont une urgence chirurgicale avec un taux de mortalité élevé. La plupart des patients décèdent avant d'arriver à l'hôpital. Les deux principales options de traitement des BTAI sont la chirurgie ouverte et la réparation endovasculaire thoracique (TEVAR).

Les caractéristiques de l'étude et les principaux résultats

Nous avons effectué une revue de la littérature actuelle (jusqu'en juillet 2015) afin de déterminer si l'utilisation de la TEVAR est associée à une réduction des décès et des maladies par rapport à la réparation ouverte. Nous n'avons identifié aucun essai contrôlé randomisé sur ce sujet. Réaliser un essai contrôlé randomisé afin de clarifier la prise en charge optimale des BTAI serait très difficile, principalement en raison de l'évolution naturelle de ces lésions, généralement observées en combinaison avec d'autres blessures menaçant le pronostic vital, mais également en raison de la nécessité du recours à une intervention d'urgence et des difficultés potentielles entourant le consentement éclairé. Malgré le manque de preuves issues d'ECR, les cliniciens continuent de pratiquer le traitement endovasculaire des BTAI sur la base des méta-analyses et de grandes séries de cas cliniques.

La qualité des preuves

Nous n'avons trouvé aucune étude réalisée correspondant à nos objectifs ; par conséquent, nous n'avons pas été en mesure d'évaluer la qualité des preuves.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons trouvé aucun ECR visant à déterminer si l'utilisation de la TEVAR pour le traitement des BTAI est associée à une réduction de la mortalité et de la morbidité par rapport à la réparation ouverte conventionnelle. Par conséquent, nous ne sommes pas en mesure de fournir des preuves pour guider l'option de traitement pour cette affection potentiellement mortelle. Réaliser un essai contrôlé randomisé afin de clarifier la prise en charge optimale des BTAI serait extrêmement difficile en raison de l'évolution naturelle de cette affection. Malgré le manque de preuves issues d'ECR, les cliniciens continuent de pratiquer le traitement endovasculaire des BTAI sur la base des méta-analyses et de larges séries cliniques.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les lésions traumatiques fermées de l'aorte thoracique (BTAI) sont une urgence chirurgicale menaçant le pronostic vital et responsables de près de 8 000 décès par an. Elle sont le plus souvent causées par une lésion avec accélération / décélération provoquée par un accident de la route et / ou par un traumatisme fermé thoracique. Les BTAI ont un taux de mortalité préhospitalière élevé après la blessure primaire, avec seulement 10 % à 15 % des patients survivant suffisamment longtemps pour arriver à l'hôpital. La réparation chirurgicale ouverte restait l'option de traitement standard en cas de BTAI depuis sont introduction en 1959. Cependant, grâce aux progrès technologiques, la réparation endovasculaire thoracique (TEVAR) offre une option de traitement alternatif en cas de BTAI. La TEVAR est une approche chirurgicale moins invasive pour la prise en charge de ces patients qui se trouvent déjà dans un état critique ; de nombreux rapports ont décrit des résultats préliminaires encourageants.

La réparation endovasculaire thoracique peut sembler être une méthode supérieure à la réparation ouverte pour le traitement des BTAI. Cependant, son efficacité et les résultats à long terme restent inconnus. Aucun essai contrôlé randomisé (ECR) n'a fourni de preuves confirmant la supériorité de l'approche de la réparation endovasculaire comparée à la chirurgie ouverte dans le traitement des BTAI. Cette revue vise à répondre à cette question.

Objectifs: 

Déterminer si l'utilisation de la TEVAR pour le traitement des BTAI est associée à une réduction de la mortalité et de la morbidité par rapport à la chirurgie ouverte conventionnelle.

La stratégie de recherche documentaire: 

Le coordonnateur de la recherche des essais du groupe Cochrane sur les maladies vasculaires a effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, 2015, numéro 7) et dans les bases de données d'essais cliniques pour obtenir des informations sur les études en cours et non publiées.

Critères de sélection: 

Nous avons pris en compte tous les essais contrôlés randomisés publiés et non publiés (ECR) comparant la TEVAR et la chirurgie ouverte en cas de BTAI.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment examiné tous les ECR identifiés par le coordinateur de recherche.

Résultats principaux: 

Nous n'avons trouvé aucun ECR répondant aux critères d'inclusion pour cette revue.

Notes de traduction: 

Post-édition : Florence Haenel (M2 ILTS, Université Paris Diderot)

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.